Dicoz, la solution ultime pour être bon en français

Vous avez un doute en français ? Dicoz a la réponse !

--- Le ---

Dicoz est la référence orthographique et grammaticale pour ne plus hésiter sur les expressions françaises. Présentation.

Dicoz, la solution ultime pour être bon en français
© iStock - mizar_21984 ©

A l'époque de la dématérialisation, le dictionnaire est devenu une antiquité qui s'avérait pourtant indispensable il y a de cela peu de temps. Faire ses recherches sur Internet offre bien des avantages mais comporte également des limites. Il est alors nécessaire de compléter vos investigations avec un outil tel que Dicoz.

La complexité de la langue française peut pousser même les plus férus d'orthographe à douter quant à l'écriture d'un nombre. Doit-on écrire Bien sûr ou Biensûr ? Dilemme ou Dilemne ? Quelque soit ou Quel que soit ? La plus part ou La plupart ? Bref, les questions ne manquent pas...

Dicoz se présente donc comme un dictionnaire nouvelle génération. Cette solution permet de perfectionner votre français à l'aide d'expressions illustrées avec précision. Ainsi, les erreurs courantes au sujet de l'accord des nombres n'auront plus de secret pour vous.

Les accords des nombres

La règle est que 20 et 100 s'accordent seulement dans le cas où ils ne sont pas suivis par un autre chiffre. Par exemple, il faut écrire quatre-vingts et quatre cents, mais quatre-vingt-trois et quatre cent vingt et un.

Le chiffre 1 est invariable en nombre mais pas en genre. Ainsi, 51 pages s'écrit cinquante et une pages.

Millier, million et milliard ne sont pas des adjectifs. Ils doivent donc être accordés comme tous les noms: quatre cents millions, deux cent mille, deux cents milliers. Mille est couramment utilisé comme un nom ou comme adjectif numéral cardinal. Il s'agit alors d'un nombre entier naturel qui a une valeur ordinale. Mille est toujours invariable: l'année mille neuf cent (la 1900e), la page quatre-vingt (la 80e), Louis quatorze. Vous trouverez d'autres exemples de ce genre sur Magaweb, qui avait aussi consacré un article à Dicoz.

L'accord des noms de couleur

Les adjectifs constitués d'un seul mot qui désignent des noms sont invariables lorsqu'ils désignent une couleur. Par exemple, "Ma sœur portait des collants bleu marine", "Des chemises marron".

En revanche, les noms pourpre, mauve, rose, écarlate, fauve, ont acquis le statut d'adjectifs. Ils varient donc en genre et en nombre lorsqu'ils sont employés seuls : "Le chien a des poils fauves".

Les termes d'une couleur composée restent invariables: bleu-vert, rouge foncé ne prennent pas de S au pluriel. Mais il ne s'agit pas d'une faute si vous écrivez "des plumes vertes et bleues". La langue française n'a donc pas fini de nous en faire voir des vertes et des pas mûres !

Thèmes connexes : internet
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS