Objectif Lune

Et si l’homme y retournait ?

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong posait le pied sur la Lune. 40 ans après, l'astre lunaire fait toujours rêver et l'homme pourrait y retourner d'ici 2020. Deux missions spatiales de la Nasa ont été lancées en juin 2009 afin de préparer ce retour programmé, qui devrait faire de la Lune une base de lancement pour explorer Mars.

« C'est un petit pas pour l'homme mais un bond de géant pour l'humanité. » Une phrase entendue encore et encore depuis qu'elle a été prononcée pour la première fois par Neil Armstrong, le 21 juillet 1969, au moment de poser le pied sur la Lune.
1969-2009. Cela fait donc 40 ans que l'homme a foulé le sol de l'astre lunaire pour la première fois (au total, 12 hommes ont marché sur la Lune, au cours de six missions Apollo). Et 40 ans après, qu'en reste-t-il ? Des souvenirs essentiellement. Car, pour l'heure, la Nasa avoue avoir plus de connaissance sur Mars que sur la Lune.
A l'époque de la « guerre des étoiles »
Mais il y a 40 ans, la conquête de la Lune s'inscrivait dans un contexte historique tendu. Russes et Américains voulaient à tout prix affirmer leur suprématie dans cette « guerre des étoiles ». La première nation à envoyer des astronautes sur la Lune serait à coup sûr celle qui dominerait le monde. Avec un peu de recul, cette hypothèse n'apparaît pas forcément fausse.
Aujourd'hui, la Lune continue de faire rêver. Le quarantième anniversaire de la réussite de la mission d'Apollo 11, menée par Neil Armstrong et Buzz Aldrin, vient d'être commémoré un peu partout dans le monde.

En France, la Cité de l'espace de Toulouse organise diverses manifestations tout au long de l'été. Rencontres avec des astronautes, films et autres ateliers devraient permettre au public de décrocher un véritable « visa pour la Lune ».
En direct sur Paris Première
Mais comme souvent, c'est essentiellement dans les médias (à commencer par Masculin.com, la preuve !) que la Lune va refaire parler d'elle. La chaîne Paris Première a notamment rediffusé dans la nuit du 20 au 21 juillet les images des premiers pas de l'homme sur la Lune, dans les conditions du direct.
Un docu-fiction pour TF1
TF1 a pour sa part choisi l'option tendance du moment, à savoir le « docu-fiction ». Une coproduction américaine, mélangeant à la fois des scènes de reconstitution et des images d'archives de la Nasa, pour emmener le téléspectateur dans les coulisses de ce fantastique voyage vers la Lune.
France 5 la tête dans les étoiles
D'autres chaînes TV ont déjà proposé ou proposeront encore des programmes dédiés au 40ème anniversaire de la mission Apollo. Jusqu'au 24 août, France 5 diffusera ainsi chaque semaine un film ou documentaire retraçant la conquête de la Lune.

Des images de l'homme sur la Lune, les téléspectateurs du monde entier pourront peut-être en revoir en direct d'ici 2020, si l'on en croit la Nasa.
Deux sondes envoyées dans l'espace
L'agence spatiale américaine l'avait déjà laissé entendre en 2008. Mais ce projet est passé à une étape suivante en juin 2009. Deux sondes lunaires, LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) et  LCROSS (Lunar Crater Observation and Sensing Satellite), ont effectivement été lancées afin de chercher d'éventuelles traces d'eau, des sites d'alunissage et relever des données scientifiques. Ces deux sondes devraient collecter des données indispensables au retour de l'homme sur la Lune jusqu'à l'été 2010. Mais cette fois-ci, ce retour sur la Lune n'aura pas pour but de démontrer une quelconque supériorité sur le reste du monde.
Une base habitable sur la Lune ?
Pour la Nasa, il s'agit simplement de la première étape pour préparer des projets d'exploration spatiale habitée vers Mars et dans l'ensemble du système solaire.
A terme, l'homme pourrait même s'installer plus durablement sur la Lune. En réalité, le satellite naturel de la Terre pourrait abriter une base lunaire habitable à l'horizon 2024, selon la Nasa. Une base qui serait utilisée comme lieu de lancement des navettes américaines et européennes, les décollages étant facilités par la faible gravité lunaire (6 fois moins élevée que sur Terre). Tout cela n'est encore qu'au stade de l'hypothèse. Et avant de voir si celle-ci se confirmera d'ici 2020, il ne reste qu'à rêver en (re)découvrant les images de Neil Armstrong et ses acolytes. Des images qui ont donc 40 ans… déjà.

Pour en savoir plus :
Découvrez le programme détaillé des animations prévues à la
Cité de l'espace de Toulouse

Partager
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !