Les meilleurs Google Phones et Windows Phones

Un pour tous, tous contre l’iPhone

C’est la guerre au pays des smartphones ! Et depuis cette année Google s’est lancé dans la bataille des OS avec sa plateforme Androïd, qui a créé le buzz. Mais Windows est bien décidé à ne pas se laisser marcher sur les pieds et lui tient tête. Le match Androïd / Windows Mobile est lancé, à l'ombre du tout-puissant iPhone d'Apple.


Androïd (Google), vous mangerez bien taïwanais ?
HTC a été le premier à équiper ses téléphones avec la plateforme Androïd de Google. Normal que, pour le moment, le constructeur taïwanais truste le palmarès des meilleurs téléphones sous Androïd. En attendant l'avènement du Samsung Galaxy ?

1- Le HTC Hero, l’étoffe des grands
Petit, fin, autonome et doté d'un design élégant, le HTC Hero est le partenaire des hommes un peu baroudeurs ! Pour autant, pas question de rogner sur les fonctions multimédia ! Il est même présenté comme un « iPhone killer » puisqu’il propose aussi le zoom pincé. Le browser internet est très performant ! Bref, il est vraiment taillé pour la mobilité !

2- Le Magic (HTC), il répond au doigt et à l’oeil !
Il a été l’une des bonnes surprises du premier trimestre 2009 ! Son browser internet très rapide et son écran capacitif, qui répond au toucher du doigt, le Magic n’a rien à envier à l’iPhone. Convivial et intuitif, il est très axé multimédia… et séduit les hommes un peu geek !

3- Le HTC Dream, pour les hommes d’affaires
Son point fort ? Le clavier alphanumérique à l’instar de ce que proposent les Blackberry. Pratique mais pas forcément nécessaire au vu de la réactivité des autres HTC qui n’en sont pas dotés. Performant mais moins autonome que le Hero. Le petit bémol de ce Dream ? Le design, qui peut paraître un peu grossier !


4- Samsung Galaxy Spica : il sait tout faire
Avec le Galaxy Spica, Samsung risque de faire mal. Processeur cadencé à 800 Mhz, récepteur GPS embarqué et interface particulièrement bien pensée font de ce téléphone un concurrent de poids pour les différents téléphones HTC. Et comme en plus il est très beau – métal brossé à l'avant et effet « peau de pêche » à l'arrière, il a vraiment tout pour plaire.

Prix (hors subvention d'opérateur) :
1- HTC Hero : 409 euros
2- HTC Magic : 459 euros
3- HTC Dream : 509 euros
4- Samsung Galaxy Spica : 379 euros (disponible en décembre 2009)

Installé sur le marché du smartphone, Windows Mobile ne jouit pas d’une image très ludique. Pourtant, il reste un OS très performant et de plus en plus axé multimédia.

1- L’Asus P552W, feue la rolls du mobile
Déjà reconnu sur le marché des portables, Asus s’était plié à l’exercice de style de l’écran tactile avec beaucoup de succès ! Rapide, multitâche, l'Asus P552W a d'abord été l’un des meilleurs portables équipés de Windows Mobile. Son seul défaut ? L’esthétique. Et comme Asus a décidé de ne plus vendre ce genre de produits, la carrière du P552W a finalement été écourtée.

2- Sony Ericsson XPeria X2 : une bête de travail
D'accord, son nom n'est pas très sexy. Mais, passé cet écueil, le Sony Ericsson XPeria X2 a tout pour séduire. Notamment les businessmen et autres hommes pour qui le téléphone portable est un véritable outil de travail. Pack Office Mobile, clavier Azerty ergonomique et autres fonctionnalités pratiques sont autant d'atouts à rajouter dans la liste de ce smartphone.

3- HTC Snap S520,  le Windows Phone tout-terrain
C’est le mobile tout terrain du moment ! Le HTC Snap S520 conjugue des fonctions « travail » avec son clavier alphanumérique et la possibilité de recevoir l’internet haut-débit. Côté détente, un lecteur MP3 d’excellente facture, un GPS et un écran idéal pour surfer sur Internet !


4- Acer newTouch S200, le petit dernier
L’un des derniers-nés de la génération tactile chez Acer. Le newTouch S200 conjugue les fonctions multimédia essentielles et un large écran tactile. Son petit défaut ? Il est peut-être un peu encombrant !

Prix (hors subvention d'opérateur) :
1- Asus P552W : NC
2- Sony Ericsson Xperia X2 : NC
3- HTC Snap S520 : 319 euros
4- Acer newTouch S200 : 369 euros

Partager