La transplantation de tête, c'est pour bientôt ?

Encore plus fort que Frankenstein...

--- Le ---

Greffer la tête d'un homme sur le corps d'un autre, cela vous paraît impossible ? Pas pour le docteur Sergio Canavero, qui envisage cette opération en 2017.

La transplantation de tête, c'est pour bientôt ?
Extrait du film The House of Frankenstein ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Le neurochirurgien italien Sergio Canavero avait fait frissonner la toile entière quand il avait annoncé, il y a de cela quelques mois, qu'il allait tenter la première transplantation de tête de l'histoire de l'humanité. Beaucoup pensaient qu'il s'agissait d'un canular ou d'un coup de pub, mais non, ce monsieur semble tout à fait sérieux, au point d'avoir fixé une date pour cette prouesse chirurgicale : ce sera pour le mois de décembre 2017 !

Qui va greffer sa tête sur un autre corps ?

Valery Spiridonov, un homme d'une trentaine d'années atteint d'une grave maladie dégénérative des muscles (la maladie de Werdnig-Hoffmann), s'est porté volontaire pour cette grande première. Si tout se passe bien, il pourra bénéficier, après une longue rééducation, d'un corps en parfait état de fonctionnement. Il se dit assez impatient de pouvoir participer à quelque chose de vraiment grand et important, malgré les risques que cette opération hors du commun comporte.

Comment doit se dérouler cette opération ?

La durée estimée de l'opération sera de 36 heures. Si le principe de cette dernière est assez "simple", à savoir "trancher" la tête du patient et la "reconnecter" sur un autre corps, de nombreuses voix s'élèvent au sein de la communauté scientifique en parlant de fumisterie ne se basant sur aucune recherche sérieuse.

Pour ressouder la moelle épinière de son cobaye consentant après l'avoir sectionnée, ce qui constitue le point le plus délicat de l'opération, le docteur Canavero a expliqué qu'il allait utiliser du polyéthylène glycol couplé à un courant électrique. La lame utilisée pour sectionner la moelle sera de plus ultrafine, précise-t-il, afin de ne pas abîmer les fibres nerveuses.

Un patient se porte volontaire

Ce projet complètement fou n'a pas laissé Valery Spiridonov insensible. Cet homme russe de 31 ans souffre de la maladie de Werdnig-Hoffmann, un syndrome génétique rare qui se caractérise par une grave faiblesse musculaire et la dégénérescence de la moelle épinière. Il a donc choisi de se porter volontaire pour cette opération.

On ne demande qu'à assister à ce "miracle de la science" fin 2017...

Thèmes connexes : science sante insolite
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS