La Rédac' Masculin
Il y a 4 ans

Quand la cape d’invisibilité devient réalité

L’homme pourra-t-il bientôt devenir invisible ?

Paru dans la célèbre revue Science il y a quelques semaines, le compte-rendu des travaux d'une équipe de physiciens de l'université de Californie à Berkeley est formel : pour la première fois, un tissu rendant totalement invisible les objets qu'il recouvre a été mis au point.

Un revêtement fin au pouvoir extraordinaire

Inventée au laboratoire Lawrence Berkeley National, cette cape flexible est composée d'une couche à laquelle est juxtaposée du fluorure de magnésium. À sa surface, des perles rectangulaires minuscules en or réorientent la lumière afin de créer une impression d'invisibilité parfaite. Le revêtement est extrêmement fin : environ 80 nanomètres d'épaisseur, soit 1 000 fois moins épais qu'un cheveu !

L'équipe, dirigée par M. Xiang Zhang, affirme dans Science avoir, pour la première fois, réussi à cacher ainsi un élément en trois dimensions : un objet aux formes biscornues de 40 micromètres de large.

Un matériau aux applications possibles multiples

D'autres techniques similaires ont déjà été mises au point par le passé – nous vous avions notamment parlé de la cape de Rochester. Mais celles-ci étaient lourdes, encombrantes et peu modulables. Si l'industrie militaire s'intéresse de près à ces travaux pour des raisons évidentes, d'autres débouchés sont possibles.

Les chercheurs de Berkeley sont très optimistes quant à leur découverte : "Notre cape est simple à concevoir et à faire fonctionner et pourrait être fabriquée en tailles normales pour dissimuler des objets macroscopiques."
Ils imaginent aussi d'autres applications révolutionnaires : vêtements permettant d'être invisible, applications sur la peau pour cacher les rides… Une avancée scientifique de taille pour qui rêve, à l'image d'Harry Potter, d'avoir une véritable cape d'invisibilité !

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error