RelaxNews
Il y a 5 ans

Vos mains se mettent (aussi) à la réalité virtuelle

Avec Orion, Leap Motion met la réalité virtuelle entre vos mains

Leap Motion, une startup californienne spécialisée dans la réalité virtuelle, a lancé un nouveau produit qui va permettre de littéralement toucher des mondes virtuels dans des jeux vidéo ou d'autres applications.

La même dextérité que dans le monde réel

Leap Motion a utilisé son savoir-faire en termes de suivi informatique des mouvements de la main pour concevoir Orion, qui offre la promesse de pouvoir manipuler des objets dans une réalité virtuelle avec la même dextérité que dans le monde réel.

En combinant des capteurs et un logiciel, Orion permet de se servir de ses mains pour interagir naturellement avec l'environnement de réalité virtuelle, au lieu de devoir se contenter de regarder ou recourir à une manette comme c'est généralement le cas sur les produits proposés jusqu'ici.

"On ne se contente pas de me montrer un espace numérique, je suis vraiment dans un espace numérique", explique David Holz, cofondateur de Leap Motion, en faisant une démonstration d'Orion. "L'idée générale de la réalité virtuelle, c'est qu'elle devrait être le plus possible comme la réalité", et "se servir de ses mains est une chose naturelle", indique-t-il encore.

Embouteillage sur le marché de la réalité virtuelle

La réalité virtuelle fait partie des créneaux les plus populaires actuellement dans le secteur technologique. Oculus, filiale de Facebook, a ouvert les commandes le mois dernier pour son premier casque grand public (Rift), qui sera livré à partir du mois de mars ; Sony prépare un appareil concurrent qui fonctionnera avec sa console de jeux vidéo PlayStation, et même Apple travaillerait selon la presse sur des prototypes.

D'autres acteurs comme Google ou Samsung proposent déjà de leur côté des dispositifs qui s'adaptent sur un smartphone afin d'y regarder des contenus en réalité virtuelle, tandis que Microsoft a présenté un prototype de lunettes de réalité augmentée, HoloLens, qui surimprime des éléments virtuels sur le monde réel.

Si les amateurs de jeux vidéo semblent une première cible évidente pour la réalité virtuelle, ses promoteurs envisagent aussi des applications plus larges, dans l'éducation, la médecine, le sport, le commerce, la pornographie

La nouvelle dimension de la réalité virtuelle

"Avoir ses mains est essentiel pour que la réalité virtuelle se généralise", fait toutefois valoir Michael Buckwald, cofondateur et patron de Leap Motion. "Le Saint-Graal de la réalité virtuelle, c'est un sentiment d'immersion totale", avance-t-il. "Nous permettons aux développeurs et (fabricants d'appareils) de créer ce type d'expérience".

Le logiciel d'Orion fonctionne avec les capteurs déjà commercialisés par Leap Motion. Les développeurs peuvent le télécharger en ligne pour l'essayer sur des appareils intégrant déjà ces capteurs.

Leap Motion collabore aussi, avec des fabricants pour incorporer Orion à des appareils grand public, d'après ses fondateurs.