La Rédac' Masculin
Il y a 5 ans

Holoportation : bienvenue dans le futur !

Non, l’holoportation ne permet pas la téléportation. Mais c’est cool quand même !

Microsoft communique actuellement sur l’un de ses tout nouveaux concepts, l’holoportation. La vidéo officielle de présentation mise en ligne sur YouTube a déjà été vue plus de deux millions de fois et force est de constater que tout ceci est bluffant. Mais l’holoportation, c’est quoi ?

L'holoportation, comment ça marche ?

Plus fort encore que le concept de réalité virtuelle, l'holoportation, c’est d’abord la capture en temps réel du modèle 3D d’une personne et d’une partie simplifiée de son environnement. Tout ceci se base sur le système Hololens de Microsoft. Cette manipulation, actuellement réalisée en laboratoire de recherche, nécessite l’utilisation de huit caméras 3D et d’un éclairage poussé.

Bien évidemment, Microsoft ne communique pas sur la puissance de calcul nécessaire à la reconstruction du modèle 3D en temps réel vidéo. Mais dans la démo, un affichage permet de constater le suivi en temps réel, avec un décalage de quelques trames vidéo, de la personne filmée et de sa reconstruction en 3D.

Pour chaque image capturée, le modèle 3D peut être comprimé et transmis via toute connexion numérique. Une fois reçu, ce modèle peut ensuite être reconstruit très rapidement du côté du correspondant pour être affiché en temps réel vidéo à nouveau (avec toujours cette même latence liée au calcul du modèle 3D à partir des caméras 3D).

Lorsque la projection de cette reconstruction est effectuée au travers de lunettes 3D, alors le modèle apparaît devant soi "comme un hologramme". Pour peu que les environnements des deux correspondants soient identiques, ils auront la sensation de voir s’afficher un hologramme auprès d’eux, animé et qui leur parle.

La téléportation numérique, c'est cool !

C’est de ce cas d’usage particulier que Microsoft tire la notion d’holoportation. S’il s’agit plutôt d’une communication numérique de modèles 3D synchronisés avec du son, cela permet aussi d’offrir l’impression d’être téléporté numériquement chez son correspondant.

Microsoft imagine même une autre utilisation de son concept. Puisque les modèles 3D sont transmis, ils peuvent être mis à l’échelle, et donc éventuellement réduits. Ils peuvent aussi être enregistrés et rejoués à l’envie, par exemple sur le plateau d’un meuble. Et ça, c’est plutôt cool.

Il reste à Microsoft une autre mise à l’échelle à réaliser : faire passer la technologie de l'état de concept à un produit numérique grand public. Et ce facteur d’échelle là, économique, risque d’être autrement plus compliqué à réaliser.

Après son casque Hololens, Microsoft va encore plus loin dans le domaine de la réalité virtuelle en développant le concept d'holoportation.
Après son casque Hololens, Microsoft va encore plus loin dans le domaine de la réalité virtuelle en développant le concept d'holoportation.
Après son casque Hololens, Microsoft va encore plus loin dans le domaine de la réalité virtuelle en développant le concept d'holoportation.
Après son casque Hololens, Microsoft va encore plus loin dans le domaine de la réalité virtuelle en développant le concept d'holoportation.
Après son casque Hololens, Microsoft va encore plus loin dans le domaine de la réalité virtuelle en développant le concept d'holoportation.
Après son casque Hololens, Microsoft va encore plus loin dans le domaine de la réalité virtuelle en développant le concept d'holoportation.