Thierry
Il y a 1 mois

Peut-on encore acheter des smartphones Huawei en 2020 ?

Depuis la décision du gouvernement américain d’interdire toute collaboration entre les entreprises du pays et certaines sociétés étrangères (notamment chinoises), Huawei se retrouve privé de Google et donc d’Android.

Désormais, les smartphones du géant asiatique ne peuvent plus accéder par installation native à certaines applications comme WhatsApp, Facebook, YouTube et bien d’autres.

Privés de ces incontournables, les téléphones Huawei valent-ils la peine d’être achetés en 2020 ?


Pourquoi Huawei n’a-t-il plus le droit d’utiliser Google et Android ?

Il est difficile de trouver une quelconque utilité à un téléphone qui ne permet pas d’accéder à certaines applications considérées comme basiques en 2020. Pourtant, après la décision du gouvernement américain, la marque chinoise a tout de même lancé des modèles de smartphone sans Google. Alors, faut-il continuer à lui faire confiance ? Autant être clair tout de suite : la réponse est oui.

Il est vrai qu’aujourd’hui les utilisateurs semblent dépendre des applications issues du Play store, et de celles de Google comme Maps ou encore Gmail. Mais quand on considère les performances toujours bluffantes des téléphones Huawei, le jeu en vaut la chandelle. De plus, la marque a eu recours à certaines petites parades pour continuer à répondre autant que possible aux besoins des utilisateurs.

Pour bien comprendre comment on est arrivé là, un petit retour en arrière s’impose. A l’été 2019, Google a décidé de retirer à Huawei et sa filiale Honor la licence d’exploitation de son système d’exploitation Android. Une véritable révolution puisque le fabricant chinois était en deuxième position mondiale au niveau des ventes de mobiles !

Cette décision a été prise suite aux exigences du président américain Donald Trump et de son exécutif. Ceux-ci accusent le fabricant d’être contrôlé par le gouvernement chinois. Dès le 16 mai 2019, un décret a donc considéré que certaines entreprises chinoises présentaient un risque pour la sécurité des Etats-Unis. Cela signifie qu’elles devraient avoir une autorisation explicite du gouvernement pour acheter des pièces et des composants aux entreprises américaines.

Mais alors, comment Huawei allait-il faire pour continuer à vendre des smartphones sans pouvoir utiliser Google ni Android ?

P40 Pro, Mate 30 Pro : les smartphones Huawei sont toujours aussi bons

Avant toute chose, sachez que la qualité d’un téléphone ne se juge pas à la popularité des applications qu’il embarque.

Depuis le début de l’année 2020, Huawei l’a démontré avec les smartphones P40 et P40 Pro, encore appelé “les rois sans Google”. Ces téléphones possèdent une fiche technique presque parfaite.

Le Mate 30 Pro également possède des caractéristiques extrêmement intéressantes. Avec son écran OLED FHD+ de 6,53 pouces, ses 32 MP, ses 250 Go de mémoire interne et ses 8 Go de RAM, le téléphone a de quoi en faire pâlir plus d’un.

Ainsi, la marque a continué à fournir le meilleur à ses appareils en termes de design, de performances de l’appareil photo, de puissance de la batterie, d’écosystème et bien d’autres.

Il est également important de mentionner l’ergonomie et la fluidité des produits Huawei, qui est toujours de mise, sans oublier le recours à l’intelligence artificielle sur les nouveaux modèles, de beaux atouts malgré l’absence d’un écosystème Android.

Même sans l’OS Google, les smartphones de la marque restent de véritables bijoux technologiques. Les applications ne sont peut-être pas celles auxquelles nous sommes habitués, mais les téléphones Huawei restent absolument fonctionnels et très utiles au quotidien. Il faudra tout simplement un certain temps d’adaptation aux utilisateurs.

Les solutions trouvées par Huawei pour contourner les interdictions

Huawei n’a pas le droit d’utiliser Android ? Qu’à cela ne tienne ! L’OS n’est pas indispensable pour utiliser un smartphone. Apple l’a bien démontré…

Toutefois, les fonctions auxquelles les utilisateurs accèdent via ce système sont incontournables. C’est pour cette raison que la société chinoise Huawei a veillé à intégrer à ses nouveaux modèles certaines applications alternatives.

Le Huawei P40 par exemple utilise Qwant, au lieu de Google, pour les recherches sur Internet. Ce n’est peut-être pas le géant californien, mais dans l’ensemble, ce moteur de recherche répond aux exigences des internautes.

La marque a également prévu une AppGallery, qui n’est pas encore complètement développée avec le P40, mais qui a été finalisée avec le Huawei Mate 30 Pro. Vous l’aurez compris, il s’agit de l’app store de Huawei, qui contient plusieurs applications usuelles.

Vous pourrez par exemple continuer à jouer à Brawl Stars ou à réaliser toutes vos vidéos sur TikTok (normal, ça, c’est une application chinoise). Et des web apps existent aussi pour installer Facebook, WhatsApp ou YouTube sur son Huawei en 2020 !

Bien entendu, pour l’instant, le répertoire des applications n’est pas très fourni, en comparaison à ce qui se fait sur le Play Store de Google, mais on espère de futures mises à jour qui devraient apporter beaucoup de nouveautés.

Un autre coup de maître de Huawei est son système d’exploitation EMUI 10, développé pour le Mate 30 Pro, qui s’appuie sur le principe d’Android. Comme ce dernier, il repose sur l’open source. On peut dire globalement qu’il conserve les mêmes caractéristiques ; la facilité d’utilisation à laquelle l’on était habitué sous Android est donc toujours de mise.

De plus, la mise à jour EMUI 11 devrait intégrer une technologie intitulée “technologie distribuée”, qui promet d’améliorer considérablement la connectivité de l’écosystème des smartphones Huawei sans Android.

Avoir un smartphone Huawei sans Android en 2020 : toujours un bon plan ?

En résumé, un nouveau champ de possibilités s’ouvre aujourd’hui pour la marque Huawei… et peut-être pour toute l’industrie des smartphones. Elle n’a pas dit son dernier mot et il serait dommage de se priver de toutes ses prouesses technologiques en raison de l’absence d’Android.

Qui sait si, à l’avenir, Huawei ne proposera pas des applications encore plus intéressantes que celles d’Android ? Et si d’autres marques chinoises comme Realme ou Xiaomi suivaient cet exemple pour s’émanciper de Google ?

Rappelons enfin qu’avant l’ultra-domination et la presqu’hégémonie d’Android comme système d’exploitation des téléphones, l’on pouvait rencontrer plusieurs systèmes d’une marque à une autre (qui se souvient encore du Bada de Samsung ?).

Et si, finalement, la rupture d’Android d’avec Huawei permettait à la firme chinoise d’ouvrir une nouvelle ère pour les OS mobiles ? De là à ce que la décision du gouvernement américain se retourne contre lui, il n’y a qu’un pas. En attendant, acheter un smartphone Huawei en 2020 est toujours une valeur sûre, qu’on se le dise !

Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !