Arnaud
Il y a 8 mois

Caméra Super 8 Kodak : retour vers le futur

Qui ne s’est jamais pris pour Stanley Kubrick ou Steven Spielberg ? Comme ces grands réalisateurs, vous pouvez dès à présent reprendre le flambeau et créer vos propres films avec la caméra Super 8 rétro de chez Kodak.

Caractéristiques de la caméra Super 8 Kodak

Objet culte depuis le milieu des années 60, la caméra Super 8 rétro revient sur le devant de la scène avec une version adaptée au format vidéo du XXIe siècle.

Caméra hybride qui combine astucieusement technologie analogique et numérique, il est possible dorénavant de retrouver le célèbre « grain Super 8 ».

Équipée d’une focale fixe de 6 mm, avec un look très proche de son aïeule, la caméra Super 8 rétro peut filmer au choix en 18, 24, 25 et 26 images/seconde.

Sur le plan technique, la camera Super 8 rétro ne peut pas devenir obsolète, car elle utilise de l’analogique et donc quelque chose de mécanique par nature. Cela signifie qu’elle pourra toujours être réparée, où que vous vous trouviez dans le monde et durer quelques années.

Elle possède également :

  • Un emplacement SD et des connectiques modernes pour un possible enregistrement en analogique, une carte SD pour l’enregistrement du son pendant la prise de vue.
  • Un port HDMI pour transférer les données numérisées.
  • Un port USB pour charger la batterie de l’appareil.

La caméra est enfin dotée d’un écran LCD de 8,9 cm qui s’avère orientable à 45° pour faciliter vos cadrages et vos enregistrements.

Le projet Nolab

Le photographe Hayes Urban a imaginé et conçu le projet Caméra digitale Super 8 dit Nolab.

L’idée est d’implanter un modèle numérique Nolab dans une caméra Super 8 analogique.

Ceci permettrait de filmer en HD 720 px avec un ratio de 4/3, jusqu’à 60 images/seconde.

Concrètement, on vise à remplacer la cartouche de pellicule Super 8 par un emplacement numérique de même format.

Mais, au lieu d’impressionner la pellicule, la lumière frappe directement le capteur de 5 Mpx pour enregistrer des fichiers numériques au format H264 avec une résolution de 720 px, le tout directement sur votre carte SD.

Le traitement du film

Pour la numérisation de ses films, la caméra Super 8 rétro nécessite d’envoyer la pellicule par courrier. Le film est alors traité et numérisé par les équipes des labos Kodak.

L’utilisateur peut alors disposer de ses films et images via une plateforme en ligne baptisée Darkroom.

À partir de cet espace, vous pouvez visionner vos images avant que les équipes Kodak vous renvoient le film en format argentique.

Le prix de la fusion technologique

Ce qui fait la différence de la Super 8 rétro avec son modèle original, c’est la fusion de ces technologies que sont l’analogique et le numérique.

C’est l’occasion de retrouver toute la magie et le grain de l’argentique avec les atouts du numérique.

Alors que la tendance actuelle est un retour au rétro, il n’y a rien de surprenant à ce que Kodak propose une version de sa Super 8.

Une fourchette de prix évoque entre 2000 et 2500 € pour cette version du XXIe siècle de la caméra Super 8 rétro.

Il ne faut surtout pas oublier qu’au prix de la caméra s’ajoute le prix des pellicules qui est souvent onéreux également, mais aussi les frais de développement.

Alors, oui, le vintage c’est beau, mais l’amour du vintage a lui aussi un prix, n’est-ce pas ?

Fabriquée par le designer helvète Yves Béhar, cette caméra Super 8 rétro devrait faire plaisir aux nostalgiques, aux aficionados du grain « Super 8 », aux collectionneurs et aux cinéastes amateurs, mais plus sûrement à un public professionnel ou à l’industrie du cinéma qui disposent d’un budget conséquent.

Un accessoire vidéo à la fois vintage et technologique, totalement indispensable parce qu’il est imprégné de nostalgie et nouveaux souvenirs.

Arnaud

Quand je ne suis pas auteur, je revêts ma cape de concepteur-rédacteur. Curieux et passionné, je garde un œil ouvert sur les nouveautés. Suivez-moi sur Masculin.com au détour des actus du moment !