Arnaud
Il y a 7 mois

Intel Horseshoe Bend : l’ordinateur pliable du futur

Alors que les écrans pliables sont à l’honneur chez les constructeurs de smartphones, d’autres imaginent déjà l’avenir du PC de bureau avec l’ordinateur pliable.

Et c’est Intel qui propose une tablette de 17,3 pouces entièrement tactile et pliable : le Horseshoe Bend Concept.


Les principales caractéristiques du concept Intel Horseshoe Bend

Le Horseshoe Bend Concept d’Intel a été dévoilé officiellement au CES 2020 de Las Vegas, en début d’année. La firme souhaite ainsi montrer ce que pourrait être l’avenir des PC pliables. Et surtout réagir au ThinkPad X1 Fold de Lenovo, un appareil qui se trouve à mi-chemin entre l’ordinateur de bureau et la tablette, et dont la version définitive (dotée d’une puce Intel) a aussi été présentée.

Une puce Tiger Lake qui fait toute la différence

Concrètement, le Intel Horseshoe Bend est un prototype avec une puce Tiger Lake de 10 nanomètres. Celle-ci devrait équiper, à terme, le marché des ordinateurs portables avec écran pliable.

Cette puce fonctionne comme pour une tablette, c’est-à-dire sans système de refroidissement actif, alors que cela est le cas pour les ordinateurs portables actuels. Elle devrait booster les performances d’au moins 10% (Intel parle en tout cas d’une progression à deux chiffres) par rapport aux anciens processeurs Intel Core de 10e génération.

Il est prévu qu’il soit livré avec une architecture graphique Intel Xe qui correspond aux GPU autonomes. De quoi offrir une qualité d’image encore meilleure ? Sans aucun doute, puisque c’est bien là l’un des atouts majeurs de cet ordinateur à écran pliable.

Focus sur l’écran pliable de cet ordinateur

Le prototype Intel Horseshoe Bend dévoilé au CES est géré par Windows 10 Pro. Mais c’est uniquement parce que Microsoft n’a pas encore lancé son Windows 10X, qui sera le système d’exploitation adapté à ces futurs ordinateurs à écran pliables.

L’écran, parlons-en justement. Le Horseshoe Bend est doté d’un écran tactile de 17,3 pouces de diagonale une fois complètement déplié (contre 13,3 pouces seulement pour son rival de chez Lenovo). Il s’agit donc potentiellement du plus grand ordinateur pliable du marché.

Le format reste de 4:3 en reprenant la technologie OLED qui recouvre entièrement la surface interne de l’ordinateur pliable.

L’autre point fort de cet ordinateur est son épaisseur, puisque le concept Intel Horseshoe Bend ne mesure que 7,75 mm d’épaisseur.

Livré avec deux charnières en parallèle, on remarque un écart vers la partie centrale quand l’écran est déplié. Comme pour le smartphone pliable Samsung Galaxy Fold. Intel suggère que cet espace serve à accueillir un clavier physique de dimension standard.

À note que l’ordinateur d’Intel se replie uniquement vers l’intérieur et non vers l’extérieur. Il est donc impossible d’imaginer un mode “tente” actuellement, (comme sur les laptops Lenovo de la série Yoga ou HP Spectre, par exemple).

Mais à quoi sert un ordinateur à écran pliable ?

Véritable engin hybride, vous pouvez l’utiliser en mode tablette ou en mode laptop grâce à son clavier tactile. Cette interface plus intuitive et plus pratique remplace le traditionnel clavier grâce à une barre de lecture simplifiée.

Mais si ce clavier virtuel vous perturbe, il est aussi possible de superposer un clavier Bluetooth, conçu spécialement pour la partie inférieure de l’écran. Notez qu’une “béquille” est également présente pour maintenir l’écran en position chevalet quand l’ordinateur est totalement déplié.

Mais avec cet écran révolutionnaire, Intel veut surtout montrer à quoi pourra ressembler le futur des ordinateurs portables.

Avec le Horseshoe Bend Concept, vous pouvez faire défiler une page Web en éloignant la main de l’appareil, éditer et monter des vidéos facilement grâce au dispositif tactile, surfer sur Internet sur une moitié d’écran tout en regardant une vidéo sur l’autre moitié, etc.

Le concept d’Intel sème le doute

Mais, aussi prometteur soit-il, l’Intel Horseshoe Bend soulève des interrogations. Le modèle présenté à Las Vegas est et demeure un concept à l’heure actuelle. Notamment parce que les processeurs Tiger Lake ne seront disponibles sur le marché que vers la fin de l’année 2020.

D’autre part, et c’est le point le plus important, Intel ne fabrique pas d’ordinateurs ou de tablettes : la marque équipe habituellement des appareils avec ses propres processeurs (et on revient à l’exemple de Lenovo avec son ThinkPad X1 Fold).

Avec ce concept d’ordinateur pliable, Intel veut montrer aux autres ce qu’il est possible de faire avec ses futurs processeurs Tiger Lake et un peu d’imagination. Alors, à quoi ressemblera l’ordinateur portable de demain ?

 

 

 

Arnaud

Quand je ne suis pas auteur, je revêts ma cape de concepteur-rédacteur. Curieux et passionné, je garde un œil ouvert sur les nouveautés. Suivez-moi sur Masculin.com au détour des actus du moment !