Eve
Il y a 5 jours

Les 5 choses à savoir avant d’acheter un Chromebook

Débarqué en 2011, le Chromebook est encore dans certains esprits une machine rudimentaire qui ne permet pas de faire grand chose de plus que du Google Doc. Mis à part son lien avec Google, connaissez-vous vraiment l’origine et le rôle d’un Chromebook ? En 10 ans d’existence, quelle est sa place sur le marché de l’ordinateur portable ?

1. C’est quoi un Chromebook ?

Un Chromebook est un ordinateur portable qui fonctionne sous le système d’exploitation Chrome OS. Ce n’est pas un modèle à proprement parler mais plutôt un concept ou une identité que chaque fabricant adapte à une ou plusieurs de leurs gammes. En effet, un Chromebook peut être décliné sous différentes formes (tablette 2-en-1, convertible traditionnel ou ordinateur) et proposé par différentes marques (HP, Acer, Asus, Lenovo, Dell, etc.).

2. Quel est l’intérêt d’un Chromebook ?

Le but d’un Chromebook, c’est de proposer un outil informatique rapide et peu onéreux pour des besoins de productivité courants, répondant à une nécessité de fiabilité, de rapidité et de sécurité. La simplicité est au cœur de l’argument de Google qui imagine d’abord son Chromebook pour le monde de l’éducation, avant de l’ouvrir au grand public.

Son objectif est donc de proposer un système léger qui place le navigateur au centre de l’expérience utilisateur. De fait, tout se passe depuis Google Chrome qui fait office d’explorateur de fichiers comme de plateforme pour installer des logiciels/applications. L’interface graphique est unifiée et toute les tâches, notamment la gestion des logiciels, simplifiées.

La rapidité d’exécution est un autre gros argument de Chrome OS. Le système étant très léger, il y a très peu de données « stockées » dans l’ordinateur et d’applications à lancer. En effet, le stockage de vos documents, photos et vidéos passe par le Cloud via Google Drive. Par conséquent, il va se charger très vite. En moyenne, un Chromebook s’allume en cinq secondes environ et met moins de 2 secondes à s’éteindre.

Pour les mêmes raisons, l’autonomie dépasse généralement les 10 heures. Chrome OS étant peu gourmand en ressources, il n’a pas besoin d’être animé par un processeur surpuissant, par des gigas de mémoire RAM et par un gros disque de stockage donc le prix reste raisonnable.

Nul besoin d’installer un antivirus, anti-malware et autre pare-feu. Chrome OS gère tout en interne et “isole” chaque onglet du reste de la machine. Pas de nettoyage à faire non plus et les mises à jour du système et des applications sont automatisées et gratuites, encore un plus pour la sécurité.

Revers de la médaille, un Chromebook stocke aussi davantage de données personnelles de l’utilisateur chez une unique entreprise (Google), ce qui peut être vu comme un inconvénient. Cependant, la firme indique offrir avec son compte Google Workspace (anciennement G Suite) un espace sécurisé conforme aux exigences du RGPD et de l’ANSSI.

Et puis de nombreuses applications existent sur le Store pour surveiller ses données de navigation et ainsi éviter de partager plus que nécessaire. Plus généralement, gardez en tête que surfer sur le Web demande toujours la plus grande prudence.

3. Que peut-on faire avec un Chromebook ?

L’identité d’un Chromebook, c’est Chrome OS, le système d’exploitation qui l’anime. Et si vous vous demandez ce que Chrome OS permet de faire, la réponse est simple : à peu près tout ce que la majorité des gens font aujourd’hui avec un ordinateur.

  • naviguer sur Internet
  • gérer ses mails
  • regarder des vidéos, streaming (Netflix, Youtube)
  • écouter de la musique
  • organiser son agenda
  • faire du traitement de texte, du tableur
  • utiliser une imprimante (câble ou Wifi) et un écran externe


L’OS intègre une suite bureautique et un outil d’édition photo (basique) et la bibliothèque d’applications est très riche depuis le Google Web Store et plus récemment le Play Store avec l’accès aux application natives de l’environnement Android (OS mobile) : Netflix, réseaux sociaux, Spotify, VLC et même Adobe Lightroom (version mobile). A savoir que la majorité des applications Android tournent sans problème sur un Chromebook mais sont optimisées pour fonctionner en tactile. Les piloter avec un clavier et une souris n’est donc pas toujours agréable.

Retenez bien qu’un Chromebook reste une machine destinée à des travaux basiques. Inutile d’espérer installer des logiciels spécifiques ou même un outil de retouche un peu évolué comme Photoshop, Lightroom (complet) ou même Gimp. Le jeu est proscrit également, en dehors de l’offre des stores (casual Gaming).

4. Quelle différence entre un Chromebook et un PC portable ?

D’extérieur, il n’y a rien qui distingue un Chromebook de son équivalent sous Windows, si ce n’est peut être le petit logo Chrome appliqué généralement sur le couvercle de l’ordinateur. Selon les modèles et les marques, celui-ci peut tantôt revêtir les couleurs rouge, jaune, vert et bleu de la firme ou une version grisée plus discrète, suivie ou non de la mention « chrome ».

Asus Chromebook
Chromebook

Une fois allumé, Chrome OS est tout aussi familier. Certes, c’est minimaliste mais on reconnait la barre des tâches qui peut accueillir comme dans Windows les icônes de vos applications préférées. On retrouve aussi une zone “notifications” et une sorte de menu “Démarrer” prenant la forme d’un petit bouton rond en bas à gauche. Par contre, l’interface épurée ne vous permettra pas d’en faire plus, pas de personnalisation en dehors du fond d’écran et surtout, pas de possibilité de placer des icônes sur le bureau. Voilà pour l’aspect simplicité.

Les Chromebooks sont aussi généralement plus légers et plus compacts qu’un ordinateur portable « classique » (à tarif équivalent) en raison des faibles exigences matérielles de Chrome OS.

Et puis il y a le tarif. Un Chromebook à configuration égale est sensiblement moins cher qu’un PC portable sous Windows. Sous les 350 euros, ces derniers sont rares et valent rarement la peine d’être achetés.

Par contre, l’interface épurée de Chrome OS ne vous permettra pas d’en faire plus, pas de personnalisation en dehors du fond d’écran et surtout, pas de possibilité de placer des icônes sur le bureau. Voilà pour l’aspect simplicité.

5. Combien coûte un Chromebook ?

Un Chromebook est par définition un ordinateur portable pas cher même s’il n’est plus rare d’en croiser à des tarifs dépassants les 500 euros.

Comptez entre 200 euros et 300 euros pour un modèle de base (32 Go de stockage, écran non tactile). Pour rappel, le stockage dans Chrome OS est géré principalement en ligne sur le Cloud et il est bien sûr possible d’étendre la capacité via un périphérique externe (type clé USB ou disque externe).

HP Chromebook x360 14a-ca0000nf

Le HP Chromebook x360 14a-ca0000nf, convertible en tablette de 14 pouces (N4020, 4 Go RAM, 64 Go de stockage), est affiché à 279 euros chez Cdiscount

C’est parfait pour les utilisateurs ayant un petit budget ou cherchant une machine appropriée pour un adolescent/étudiant. Au-delà, le Chromebook peut proposer des options comme une configuration convertible en tablette (l’écran pivote à 360 degrés) avec écran tactile, un stockage plus élevé ou des matériaux plus nobles (métal).

Acer Chromebook 14 CB514-1H-P76S

L’Acer Chromebook 14 CB514-1H-P76S (15 pouces, Pentium N4200, 4 Go RAM, 128 Go de stockage) est disponible à 399 euros à la Fnac

Mais d’ordre général, si votre budget excède les 450 euros, il sera souvent plus intéressant de regarder au sein du marché des PC portables fournis sous Windows, bien plus vaste et offrant plus de possibilités.

Asus Chromebook Flip C436FA-E10011

L’Asus Chromebook Flip C436FA-E10011 (14 pouces Tablette, Intel Core i5, 8 Go RAM, 256 Go de stockage) proposé à 839 euros à la Fnac

Il est aussi bon de rappeler l’aspect léger et limité de Chrome OS. Ainsi, sauf cas particulier (si vous installez Linux par exemple), des processeurs puissants (type Intel Core i5 / Intel Core i7) et une mémoire vive supérieure à 4 Go ou 8 Go ne sont pas forcément justifiés à bord d’un Chromebook.

Pour aller plus loin :

Google : Changez pour Chromebook

Google Web Store : les applications disponibles sur Chromebook