Test 5 accessoires et objets high-tech pour un été branché

Après une année encore placée sous le signe du covid et des restrictions, il est désormais temps de profiter d’une petite trêve estivale. Vacances, week-end prolongés ou réunions de famille, les occasions de partir en vadrouille ne manquent pas. Tantôt utile, tantôt fun, nous avons réuni 5 accessoires de 30€ à plus de 500€ pour vous accompagner cet été.

Drone DJI Mini 2, ce n’est pas la taille qui compte…

L’été rime avec vacances et bien souvent, découvertes de nouveaux horizons. L’occasion de prendre la hauteur et d’immortaliser ses nouveaux paysages depuis le ciel. DJI, LA référence en matière de drone de loisirs dispose de nombreux modèles à sa catalogue pour répondre à tous les besoins, des plus simples au plus exigeants.

Pour débuter, et se faire la main, le DJI Mini 2 constitue à l’heure actuelle le meilleur choix. Simple d’utilisation, léger avec moins de 250g sur la balance, il permet encore de s’affranchir des contraintes d’enregistrement liées à la nouvelle législation entrée en vigueur en janvier 2021. En revanche, il est bien entendu nécessaire de respecter les zones de vol. A consulter avant l’achat, notamment via Geoportail.

Mais ne vous fiez pas à sa compacité et son poids plume, ce DJI Mini 2 n’a pas grand chose à envier à ses grands frères si ce n’est un système de tracking pour suivre automatiquement un sujet en mouvement. Une petite limite à laquelle chacun accordera l’importance qu’il convient en fonction de ses besoins (et il est toujours possible de pallier à ce manque grâce à certaines applications).

Disponible nu (459€) ou en pack Combo (599€), nous ne pouvons que vous conseiller ce dernier tant il s’avère précieux pour réellement profiter de son drone.

Lecteur de cartes Lexar (SD, micro-SD, CF) pour décharger ses photos plus vite

Smartphone, appareil photo hybride / reflex, action cam sans oublier les drones, les vacances sont l’occasion de partir à l’aventure et multiplier les photos ou vidéos.

Pour garder des souvenirs ou partager sur Instagram et autres réseaux sociaux, les motivations sont multiples. Toutes ont toutefois un point commun, devoir composer avec l’étape fastidieuse de décharger les photos pour les trier et les retoucher (sous Lightroom par exemple).

Beaucoup se contentent de connecter leur appareil via un câble USB. Une solution certes simple mais pas toujours très fiable ni rapide. Et face à la disparition du port SD sur la plupart des ordinateurs portables, le lecteur de cartes USB prend tout son sens.

Lexar, marque dont la réputation n’est plus à faire auprès des photographes, propose un nouveau lecteur de carte 3 en 1 (SD, micro-SD et Compact Flash). Sa forme originale lui permet de se démarquer de concurrents très rectilignes.

Seul regret, il est livré avec un câble USB-A. Il faudra donc passer par un adapteur pour le connecter en USB-C si votre ultrabook est dépourvu de cette connectique.

Le lecteur de carte Lexar Professional USB 3.1 multicartes 3-en-1 (LRW500URBAMZN) est commercialisé à 34€

Batterie externe XXL Einova Laptop Power Bank, pour éviter la panne sèche !

Connaissez-vous la nomophobie ? Ce nom ne vous dit sans rien mais pourtant il y a fort à parier que chaque lectrice ou lecteur de cet article l’ai croisé un jour au cours de ces derniers mois…

Ce terme cache en fait la peur de se retrouver en panne de batterie avec son smartphone. Une crainte moderne qui peut aussi concerner les utilisateurs de tablette ou d’ordinateur portable.

Alors comment ne pas craindre la panne sèche quand il faut composer avec un trajet en train, en voiture ou en avion de plusieurs heures ? Einova a la solution avec sa batterie externe de (très) grande capacité (20.000 mAh pour une puissance de charge de 45W en USB-C et 18W en USB-A).

Capable de recharger aussi bien un Ultrabook avec port USB-C, qu’un smartphone, une Apple Watch, des AirPods, un drone comme le DJI Mini 2 évoqué plus haut ou tout simplement n’importe quel périphérique compatible avec la recharge via un port USB. Le nombre de charge possible dépendra de l’appareil. A titre d’exemple, nous avons réussi à recharger un MacBook Air M1 deux fois ou un iPhone 12 Pro cinq fois.

De la taille d’une feuille A4 pliée en 2 (17x10x1,6 cm), la power bank Einova reste facilement transportable (450g). On apprécie l’écran pour connaitre la capacité restante mais aussi, sa finition en tissu élégante et agréable au toucher. Un peu moins l’absence de chargeur secteur. Il faudra donc penser à en acheter pour ceux qui n’aurait pas déjà un chargeur dans leur tiroir.

La batterie externe Einova Laptop Power Bank est disponible pour 99€

Fossil Hybrid HR, la montre connectée toujours à l’heure après le GR20

L’été, période propice aux bonnes résolutions. Alimentation plus saine, bouger davantage pour retrouver la forme (ou entretenir sa ligne) voire pourquoi pas tenter de se décrocher de son smartphone et de la (mauvaise) habitude de le saisir à la moindre occasion.

Pour tous ces usages, une montre connectée peut s’avérer un allié précieux. Seul problème, un look pas au gout de tous, et une batterie qui implique une recharge (quasi) quotidienne. Si ces points sont importants pour vous, Fossil propose une montre connectée hybride, sorte de mix entre la montre classique et connectée qui tente de concilier le meilleur des deux mondes. Et avec ses cadrans ronds, difficile de déceler au premier coup d’oeil qu’il s’agit d’une montre connectée.

Autre particularité, et non des moindre, l’écran de la Fossil Hybrid HR est de type e-ink. Une technologie aussi présente sur les liseuses comme les Kindle et autre Kobo. Avantage, une consommation très contenue et donc une autonomie record, avec une montre connectée capable de tenir une douzaine de jours avec une seule charge !

Mais un écran e-ink doit composer avec d’autres limites. A commencer par une réactivité et des possibilités d’affichage moindres par rapport à des montres équipées d’une dalle OLED / LCD. Notifications, suivi santé, l’essentiel est malgré tout présent.

La montre connectée Fossil Hybrid HR est actuellement en promotion à 159€

Sac à dos Osprey Talon Ghost, aussi à l’aise en ville qu’en randonnée

Terminons par un accessoire par vraiment High-Tech et encore moins connecté mais malgré tout indispensable pour vadrouiller durant l’été (ou vélo-taffer) : un sac à dos. Oui, mais pas n’importe lequel, un sac à dos Osprey, une marque dont la réputation dans l’univers du outdoor n’est plus à faire. Confort, technicité avec son dos AirScape moulé en mousse EVA nervurée pour assurer maintien et ventilation (parmi les plus efficaces du marché), le Talon Ghost est aussi un accessoire de mode. Modèle iconique de la marque californienne, il se décline depuis quelques semaines en un coloris blanc immaculé. De quoi affirmer son style et se démarquer avec cette série limitée à 200 exemplaires.

Moins salissant qu’il n’y parait, un simple coup chiffon humide suffit à lui redonner de sa superbe, ce sac à dos de 22l regorge de poches et rangements (dont un pour ordinateur ou tablette – 15 pouces max) y compris dans la ceinture de maintien ventral. Sa forme et son poids contenu 950g en font un compagnon de choix tant les explorateurs de bitume que les adeptes des sorties en plein nature. Les skateurs et cyclistes apprécieront la fixation porte casque LidLock. Il dispose également d’une poche douce pour ranger des lunettes sans étui et est compatible Camelbak pour rester bien hydraté durant toutes ses exploitations.

Fabriqué à partir de nylon Mipan Regen Robic recyclé haute ténacité, approuvé bluesign, le Talon Ghost n’usurpe pas sa réputation et se positionne comme une valeur sure.

Le Talon Ghost blanc en édition limitée (200 exemplaires) est disponible sur la boutique en ligne Osprey pour 170€. Un budget certes mais pour l’utiliser au quotidien depuis deux mois, le tarif s’oublie vite face au confort et à la qualité de ce sac à dos.