[TEST & AVIS] Symfonisk : faut-il craquer pour l’enceinte connectée d’Ikea et Sonos ?

Cadre enceinte Ikea Symfonisk

Cela fait maintenant quelques années qu’Ikea et Sonos ont décidé d’unir leurs forces. Une association qui apparaît comme une évidence entre le géant de l’ameublement et le spécialiste de l’audio multiroom. Aujourd’hui, nous découvrons un produit qui incarne parfaitement le savoir-faire de ces deux entreprises : le cadre-enceinte Symfonisk.

La maison connectée selon Ikea

Les enseignes d’ameublement se mettent de plus en plus à la domotique. Il y a quelques mois, nous parlions du premier canapé connecté au monde, imaginé par Miliboo. Mais depuis quelques années, c’est un autre poids lourd du secteur qui s’est lancé dans la maison connectée : Ikea.

Dès 2014, la marque suédoise a lancé son système d’éclairage connecté Trådfri pour proposer une offre (nettement) meilleur marché que l’ensemble Philips Hue. Année après année, l’offre s’est enrichie et l’application Ikea Smart Home permet de gérer de multiples dispositifs, allant de l’éclairage aux stores connectés en passant par les tables avec purificateur d’air intégré (!) et les enceintes Wi-Fi.

Pour ces dernières, Ikea a choisi de s’associer à l’Américain Sonos en 2019. Fruit de cette collaboration : la gamme Symfonisk, initiée par une lampe de table avec enceinte intégrée, puis une enceinte étagère. Le fil rouge, derrière ces nouveautés, est de proposer des enceintes… qui ne ressemblent pas à des enceintes, mais bien à du mobilier classique ou même un élément de décoration. En 2021, Ikea et Sonos poussent le concept encore plus loin avec un tout nouveau cadre enceinte. C’est justement celui-ci que nous avons pu tester…

Lampe enceinte Ikea Symfonisk
Lampe enceinte Ikea Symfonisk

On a testé le cadre enceinte connecté Ikea Symfonisk

Avec ce nouvel objet connecté, Ikea veut transformer le produit hi-fi en véritable oeuvre d’art. Et cela se voit dès le déballage de la bête. Le cadre prend place dans une boîte en carton (normal chez Ikea), mais est emballé dans un joli papier, scellé tel un bien précieux.

Un élément de déco à part entière

En ôtant délicatement l’autocollant au centre, on découvre une élégante toile de 57×41 cm. Pour ce test, on a choisi la version blanche avec un motif qui évoque une onde sonore. Mais celui-ci est aussi disponible en noir et surtout, Ikea propose de nombreuses autres illustrations (vendues entre 20 et 30€) pour faire en sorte que l’enceinte se fonde dans votre décor.

Le cadre Symfonisk pourra par exemple arborer un portrait abstrait, une vue urbaine aérienne ou encore un imprimé plus coloré. Libre à vous de changer ce visuel selon votre humeur du moment.

L’autre atout de cet objet réside dans ses multiples possibilités d’installation : à l’horizontale ou à la verticale, accroché au mur ou posé au sol. Dans tous les cas, la mise en place reste très simple, même pour ceux qui ont généralement effrayés par les notices de montage Ikea !

Du bon son… mais pas de Bluetooth

Avant de pouvoir profiter de votre musique préférée sur votre tableau, une configuration via l’application Sonos (disponible sur Android et iOS) est indispensable. Mais là encore très aisée, puisque la synchronisation est quasi-automatique. Renseignez simplement le code de votre réseau Wi-Fi et la pièce dans laquelle est installée l’enceinte et le tour est joué.

Ensuite, vous pourrez commander votre enceinte depuis l’application ou vocalement via Amazon Alexa ou Google Home par exemple. Trois boutons sont en outre cachés sur le côté du cadre pour lancer la lecture et régler le volume. Pour ceux qui ne connaissent pas l’appli Sonos, celle-ci donne accès gratuitement à des milliers de stations radio du monde entier, des podcasts ou des chaînes thématiques (pour les fans d’Abba, David Bowie ou U2 par exemple). Autrement, vous pouvez toujours diffuser des contenus des plateformes « traditionnelles » comme Deezer ou Spotify. Pour les possesseurs d’iPhone ou d’iMac, ajoutons que le cadre Symfonisk est aussi compatible avec AirPlay 2 (pour lancer sa musique directement depuis votre appareil Apple).

Si les possibilités sont multiples en Wi-Fi, la connectivité Bluetooth n’est en revanche pas au rendez-vous. Une habitude chez Sonos, mais pas vraiment un gros handicap au quotidien…

Au niveau sonore, les deux haut-parleurs Sonos dissimulés derrière la toile décorative Ikea font très bien le job. Le rendu est agréable, équilibré et englobant, avec peut-être une légère propension à accentuer les basses (mais rien de désagréable, rassurez-vous). On notera que les deux marques ne communiquent pas sur la puissance embarquée, mais dites-vous que le cadre Symfonisk saura parfaitement remplir son rôle lors d’une soirée entre amis !

Puisque Sonos est spécialiste du multi-room, on peut facilement associer plusieurs enceintes pour diffuser la même musique dans plusieurs pièces en même temps. L’association avec une barre de son Sonos Beam sur un téléviseur est aussi possible, mais la stéréo, elle, ne fonctionnera qu’avec un second cadre Symfonisk, dommage !

Notre avis sur le cadre enceinte Ikea Symfonisk

En termes de design, pas grand-chose à redire : cet accessoire pourra trouver sa place dans tous les intérieurs, notamment grâce aux multiples illustrations proposées par Ikea (en attendant d’éventuelles options de personnalisation ?).

La possibilité de poser l’enceinte au sol ou de l’accrocher au mur est aussi un bon point. On oublie assez vite sa profondeur de 6 cm mais on pourra tout de même regretter le câble d’alimentation nécessaire, pas très harmonieux si vous choisissez l’installation murale (mais bien dissimulé derrière le cadre et bien pratique avec ses 3m50 de long).

Enfin, au rayon audio, le cadre Symfonisk a parfaitement rempli son rôle durant ce test, que ce soit en enceinte d’appoint, en multi-room ou en seule source sonore. Vendu à 179€ (et 20 à 29,99€ pour les photos supplémentaires), ce produit pourra séduire les amateurs de design Ikea aussi bien que les mélomanes et les geeks : polyvalent, élégant et facile d’utilisation, il ne manque clairement pas d’atouts pour trouver sa place chez vous !

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !