Test DJI Action 2 : la caméra de poche ultime ?

Pour présenter à la presse française sa nouvelle action-cam, DJI a choisi la ville d’Annecy, à l’occasion du High Five Festival, qui met en compétition des dizaines de films et courts métrages dédiés aux sports de glisse et aux riders. Un écrin idéal pour nous permettre d’essayer dans les meilleures conditions cette nouvelle DJI Action 2.

Un modèle totalement repensé

De leur première caméra, DJI n’a finalement gardé que le logo et a tout revu en partant d’une feuille blanche. Car si le constructeur chinois est – de loin – le leader mondial des drones de loisir, il reste un challenger sur le marché des action cam, face à d’autres acteurs comme GoPro, Xiaomi ou Insta360. Pour marquer les esprits et se faire un nom dans ce secteur, il fallait pour DJI frapper fort et proposer une caméra en rupture avec les habitudes du marché.

Dans un petit cube de 56g, DJI a réussi à proposer une caméra 4K disposant d’un capteur de 1/1,7 pouces, capable d’enregistrer des vidéos jusqu’à une définition maximum de 4K/120 images/seconde et un FOV 155°. De l’autre côté de ce capteur, un écran tactile OLED de 1,76 pouces qui permet d’utiliser la caméra sans forcément avoir son smartphone ou autre accessoire à portée de main.

Ce qui marque immédiatement, c’est ce format très compact qui tient dans la paume de la main et offre pourtant des capacités au niveau des meilleures action cam du marché.

En plus des traditionnels 4K, elle peut également filmer en 1080p et 2.7K selon les besoins ou le type de stabilisation recherché, comme par exemple le mode HorizonSteady, qui garde toujours l’horizon fixe via une stabilisation logicielle.

Sa petite taille pourrait laisser penser qu’elle est fragile, mais ce n’est pas le cas : étanche à la poussière, à l’eau jusqu’à 10 M (elle est certifiée IP68), la DJI Action 2 peut s’utiliser sans précautions particulières et sans avoir à planifier à outrance ses actions. Une fois fixée grâce à ses aimants et / ou ses crochets – on reviendra dessus plus tard – il ne reste qu’à l’allumer et filmer immédiatement, grâce à l’option Snapshot, qui permet de commencer à filmer en moins d’une seconde. Toujours dans un souci de simplicité, il n’y a qu’un seul bouton physique, pour allumer la caméra, commencer à filmer et arrêter l’enregistrement. C’est simple, et en quelques minutes, on a compris comment ça marche.

Enfin, plusieurs modes annexes, comme Timelapse et Hyperlapse permettent de varier les types de prises de vue, et l’Action 2 supporte également l’enregistrement des vidéos au ralenti (4x en 4K/120 ips et 8x 1 080 p/240 ips).

Une caméra à emmener partout, tout le temps

Mais assez de technique et intéressons nous surtout à ses usages. DJI a conçu une camera petite et légère, qui se glissera sans difficulté dans une poche de veste, un sac à main, pour être toujours à portée de main.

Avec son poids et sa taille réduite, on peut imaginer de nouveaux usages, et faire de l’Action 2 une machine à créer qu’on aura toujours quelque part sur soi, dans un sac ou dans la voiture, et qui sera prête à enregistrer en moins d’une seconde.

Et si vos besoins vont au delà d’un vlog ou d’un room-tour, cette Action 2 est aussi dans son élément quand il s’agit de dévaler des pentes en ski, s’accrocher à un drone FPV ou aller faire un petit tour en paddle sur la plage.

Un aimant pour les accrocher tous

L’autre innovation de DJI sur cette Action 2 concerne les possibilités de fixations de la caméra, au delà de ce que propose aujourd’hui la concurrence. Grâce à un puissant aimant à sa base, la caméra peut se fixer sur n’importe quel surface métallique ; et surtout, peut profiter de ses accessoires qui étendent énormément ses capacités.

DJI Action 2

La DJI Action 2 comporte également deux encoches, qui permettent à ses accessoires de venir se clipser et s’accrocher fermement à la caméra, tout en autorisant un décrochage rapide et surtout le transfert d’énergie et de données entre la caméra et ses deux modules complémentaires.

Un ou deux écrans ?

Comme on l’a vu, la DJI Action 2 propose un écran tactile au dos du capteur, mais aussi un module écran supplémentaire qui va venir se clipser et s’aimanter sous la caméra principale. Ce second écran, lui aussi OLED de 1,76 pouces, permet de reproduire ce que la caméra est en train de filmer, idéal en usage vlog ou webcam.

Ce module complémentaire dispose également d’un prolongateur d’autonomie et surtout d’un port micro-sd qui permettra d’enregistrer directement sur la carte, ou de décharger le contenu de la mémoire interne de l’Action 2.

Disponible en accessoires ou dans un autre pack, DJI propose également un module d’énergie, qui a pour fonction principalement de pratiquement tripler l’autonomie de l’Action 2, et d’offrir également un port micro-sd.

Pour le son, on vous conseille d’ailleurs d’utiliser le module d’écran supplémentaire, qui propose 3 micros en plus du seul micro de la caméra, offrant un rendu beaucoup plus précis, pour vlogguer par exemple.

Revenons un peu sur la technique pour parler d’autonomie, qui est peut-être, comme souvent sur ce type de produits, le talon d’Achille de notre Action 2.

DJI annonce une autonomie totale en enregistrement de 70 minutes pour la caméra seule, de 160 minutes avec le module caméra supplémentaire, et de 180 minutes avec le module d’énergie. Mais ces chiffres sont valables (et à peu de choses près, corrects) pour un enregistrement en 1080 p/30 ips en mode économie d’énergie.

Si vous avec prévu de tirer le meilleur de votre caméra, en filmant en 4K à 120 ips, comptez sur une autonomie réelle presque inférieure de moitié dans le pire des scenario. Avec plusieurs essais, selon la durée de chaque séquence et la température extérieure, nous avons obtenu en général une autonomie autour des 40 minutes pour le module caméra seul. C’est assez peu, mais finalement proche de ce que proposent certains concurrents, avec la possibilité de clipser un module supplémentaire pour continuer à filmer, ou encore d’utiliser ces modules comme powerbank, en rechargeant instantanément la batterie de la caméra dès qu’ils sont connectés.

Comme les autres produits DJI, l’Action 2 prend tout son potentiel avec l’application DJI Mimo, capable de se connecter en Wifi ou Bluetooth, pour affiner les réglages, déclencher l’enregistrement à distance, gérer une diffusion en direct sur les réseaux sociaux (compatible avec le livestream en 1080p), ou tout simplement afficher, trier et créer des contenus avec les rushes.

Une gamme d’accessoires très complète

La DJI Action 2 propose dès le lancement une gamme d’accessoires spécifiques, dont certains sont livrés directement avec la caméra. Nous détaillons d’ailleurs les pack ci-dessous.

On peut citer par exemple le cordon magnétique dont nous avons eu l’occasion de tester les capacités lors d’une ballade à vélo. Le cordon se glisse sous les vêtements et la caméra vient s’aimanter par dessus, se retrouvant plutôt bien fixée sur le torse. Idéale pour des activités individuelles (vélo, course à pied, etc), il peut être remplacé par un bandeau frontal également disponible en accessoire quand une vue POV (pour la voiture, du trail, etc) est plus adaptée.

Autres accessoires indispensables, les deux supports d’installation DJI, qui permettent d’utiliser l’immense majorité des accessoires pour caméras et appareils photos, y compris ceux de la concurrence. Le premier dispose de crochets aimantés pour s’agripper à l’Action 2 et d’un pas de vis articulé, pour les trépieds par exemple ; le second reprend les crochets aimantés et dispose des fameuses branches repliables utilisées sur de nombreux accessoires tiers.

Un pack est disponible dès aujourd’hui, le DJI Action 2 Double écran, et un second, le bundle DJI Action 2 Énergie sera disponible à partir de fin novembre 2021.

Le bundle DJI Action 2 Doubleécran comprend la caméra DJI Action 2, un module écran tactile avant, un cordon magnétique, le support d’installation articulé magnétique, le support d’installation magnétique, et le câble d’alimentation USB-C, pour un prix public de 519€.

Quand au bundle DJI Action 2 Énergie, il proposera la caméra DJI Action 2, un module alimentation, un cordon magnétique, le support d’installation articulé magnétique, le support d’installation magnétique, et le câble d’alimentation USB-C, proposé à 399€.

On peut rajouter à ces packs de nombreux accessoires DJI, comme la barre d’extension de contrôle – qui sert de trépied avec rallonge et dispose d’une télécommande détachable – la poignée flottante DJI, qui permet de filmer dans l’eau sans craindre de voir couler son Action 2, ou encore le boitier étanche, capable d’accueillir la caméra et l’un de ses deux modules d’extension, pour filmer jusqu’à 60m de profondeur.

Notre avis sur la DJI Action 2

Après une journée intense d’essais à Annecy, et quelques jours en sa compagnie pour des tests plus poussés, on réalise que la proposition de DJI ne manque pas d’intérêt, en offrant notamment un form-factor et du coup des usages assez différents de la concurrence.

Tout n’est pas parfait sur cette Action 2, mais le constructeur chinois innove et ose sortir des sentiers battus, en espérant que le public, et surtout les créateurs de contenu soient au rendez-vous !

Au chapitre des regrets, si la faible autonomie du module caméra en 4K 120 ips est facilement compensée par la possibilité de lui clipser l’écran ou la batterie supplémentaire, il est vraiment dommage que ces deux extensions ne soient pas étanches par défaut et qu’il faille penser à encapsuler le tout dans la coque disponible en accessoires ; on était pas loin du sans faute.

On peut rajouter également, encore sans doute pour des raisons techniques, l’absence de port SD-card sur la caméra principale et ses 32 Go de capacité interne, il faudra là encore se replier sur les ports présents sur les deux modules d’extension.

Malgré ces défauts, la DJI Action 2 propose de vraies innovations, avec son format mini, ses accroches et accessoires très complets, et une polyvalence que nous avons pu vérifier à plusieurs occasions : tantôt action cam lors d’une descente en parapente, caméra de vlog pour le quotidien et même webcam pour dépanner, rien ne lui semble inaccessible, et c’est ce qui fait sa force, compte tenu de son format.

La DJI Action 2 est disponible à la vente dès maintenant à partir de 519€.

Rédigé par Vincent

Sur Masculin, je vous parle de rhum, et parfois d'autres spiritueux que l'on déguste ensemble. Je vous parle aussi de voitures avec des essais réguliers !