Test Huawei Freebuds Pro 2 : l’heure de la maturité pour ces True Wireless

Après une première itération de ses Freebuds Pro en 2020, Huawei a dévoilé aujourd’hui en France ses Freebuds Pro 2, des écouteurs True Wireless ANC, développés en partenariat avec l’entreprise Devialet. Découvre ce que nous avons pensé des écouteurs Huawei que nous avons eu la chance d’essayer en avant-première.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons par ce qui ne change pas, avec un design quasi identique aux premiers Freebuds Pro, un encombrement réduit de 18%, avec un ajustement intra-auriculaire et une zone tactile sur la tige de chaque écouteur pour gérer la lecture, répondre aux appels ou appeler votre assistant vocal. L’étui ovale a également été conservé, et permet plusieurs recharges des écouteurs, mais nous reviendrons sur ce point.

Notre modèle était de couleur blanc, mais 2 autre coloris, gris et bleu sont au programmes pour ces Huawei Freebuds Pro 2 True Wireless. Le rendu du boitier, mais aussi des écouteurs est satisfaisant, et on a le sentiment d’avoir un produit haut de gamme et solide en main.

Spécifications des Huawei Freebuds Pro 2

Ces dans les entrailles qu’il faut chercher les évolution pour cette version Pro 2, ou quasiment tout évolue cette fois. Tout d’abord, même si c’est imperceptible, chaque écouteur est un peu plus léger avec un poids qui passe de 6,1 à 5,8 grammes. 3 tailles d’embouts sont fournies pour les oreilles afin de s’adapter au mieux à chacun.

Une belle autonomie

On vous parlait un peu plus tôt du boitier, ce dernier connait une évolution puis qu’il devient compatible avec la charge sans fil Qi; il peut également plus classiquement être chargé via son port USB-C. Il embarque une batterie de 580 mAh permettant de recharger presque 5 fois les écouteurs, disposant eux de batteries de 55 mAh. L’autonomie annoncée par Huawei est donc de 6,5 heures pour les écouteurs seuls, et de 4 heures quand l’ANC est activé. Au total, en prenant en compte la capacité de l’étui, on dispose de 30 heures d’autonomie en écoute classique et 18 heures avec l’ANC.

En pratique, si nous n’avons pas chronométré l’autonomie sur les 30 heures, ne disposant pas du temps requis, le contrat semble rempli et on a largement de quoi voir venir avant de devoir recharger, via un cable USB fourni, ou comme annoncé via un chargeur induction.

Un partenariat avec Devialet

Devialet, le fabriquant français de matériel audio, a mis son savoir faire à disposition pour revoir la configuration du son et le paramétrage de l’ANC, la technologie de réduction active du bruit. Les Huawei FreeBuds Pro 2 jonglent dorénavant entre 3 modes de réduction de bruit, manuellement ou dynamiquement selon le choix de l’utilisateurs, via l’application AI Life.

En s’adaptant au bruit ambiant, l’ANC permet de toujours proposer la meilleure isolation possible, via les modes « Dynamique » (ajusté automatiquement selon l’environnement), Cosy (pour les lieux peu bruyants), Général et enfin Ultra (pour les lieux très bruyants). Cette fois, l’ANC s’appuie sur trois micros, contre deux pour la génération précédente. En outre, au delà de ces 3 modes, les performances de l’ANC ont été améliorés, avec une suppression du bruit ambiant qui passe de 40 à 47 dB.

Pour le son, il est restitué par 2 transducteurs de 11 mm sur des fréquences entre 14 et 48 Hz, une belle largeur de plage pour un si petit appareil, avec un son de qualité Hi-Res Dual Sound.

Bluetooth 5.2 et 2 connexions simultanées

Les Huawei FreeBuds Pro 2 profitent également de la nouvelle norme Bluetooth 5.2, qui apporte une latence plus faible, idéale pour les contenus vidéo et les jeux, tout en réduisant la consommation d’énergie de 20%. Ils peuvent aussi désormais être connectés à 2 appareils simultanément.

Enfin, pour en finir avec les termes barbares, en termes de codecs, ils prennent en charge le LDAC Hi-Res, l’AAC et le SBC.

Comme la majorité des modèles pourvus d’une tige, c’est cette dernière qui servira aux commandes physiques. Un appui long pour passer d’un mode à l’autre (ANC, Normal et Perception), un appui court pour mettre en pause la musique ou décrocher, et 2 ou 3 appuis rapides pour passer à la chanson suivante ou précédente. Mieux encore, si vous glissez votre doigts le long de la tige, vous pourrez également gérer le volume, sans avoir à toucher au téléphone.

Notre avis sur les Huawei Freebuds Pro 2

Après quelques heures passés dans nos oreilles, ces Huawei Freebuds Pro 2 semblent d’excellents compagnons de voyage. Tout d’abord, et c’est un élément clé pour ce type d’objet, le port est confortable. On ne sent absolument pas les Freebuds, et ils tiennent bien dans mes oreilles avec les embouts de taille moyenne.

Je n’ai pas eu l’opportunité de faire du sport avec pour voir s’il glissaient ou non mais il sont certifiés IP54 et peuvent donc supporter la sueur, ou encore une séance sous la pluie.

Le rendu sonore est vraiment bon, et le spectre très large permet d’aller chercher un rendu correct sur de la musique classique comme sur du hip-hop, en passant par les vidéos classiques sur Youtube, Netflix et consors. Difficile de cacher que nous avons été emballé à l’usage, même si notre test fut relativement court. Au chapitre des griefs, car la perfection n’est pas de ce monde, la sensation de « click » n’est pas la plus agréable, et sans le retour sonore, on pourrait se demander si on a bel et bien cliqué. On a également été surpris par la douce voix chinoise qui sortait des Freebuds, problème résolu une fois l’application AI Life installée sur notre téléphone (iOS et Android).

Doté d’une bonne autonomie, d’une finition soignée, de performances audio tout à fait correctes et d’un ANC efficace, ces Freebuds Pro 2 de Huawei sont aboutis et offrent une expérience cohérente et agréable. Les multiples réglages au sein de l’application et la possibilité d’appairer deux devices achèvent de nous convaincre de l’excellent travail – en collaboration avec Devialet – de Huawei.

Les Huawei Freebuds Pro 2 sont disponibles dès maintenant au prix de lancement de 199€ directement chez Huawei via un code promo.

Vincent

Sur Masculin, je vous parle de rhum, et parfois d'autres spiritueux que l'on déguste ensemble. Je vous parle aussi de voitures avec des essais réguliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.