Test DJI Osmo Action 3 : polyvalence au programme

Après la sortie récente de leur drone FPV Avata que nous avions essayé, les équipes de DJI continuent sur leur lancée et nous proposent leur toute dernière action cm, la DJI Osmo Action 3 qui sort ce mercredi.

Une action cam multi-usages

Moins d’un an après la sortie de son Action 2, le constructeur chinois remet le couvert et change complètement son concept initial pour se diriger vers une action cam plus traditionnelle avec cette nouvelle Osmo Action 3. Au programme, une caméra aussi à l’aise pour aller dans l’eau, se fixer sur un vélo de descente, sauter en parachute, mais aussi vlogguer en toute tranquillité.

De sa précédente caméra, DJI a gardé son astucieux système d’accroche, composé d’un aimant et d’une paire de crochets, et permettant en quelques secondes de changer d’accessoire sur la camera ; pour le reste, tout change et c’est un modèle intégralement repensé que nous avons reçu quelques jours en test.

Spécifications de la DJI Osmo Action 3

Passage obligé, faisons un point rapide sur les données techniques de notre nouvelle action cam. Dotée d’un capteur CMOS 1/1,7 pouces avec un FOV de 155°, l’Action 3 supporte un zoom numérique x4 en photo, avec une résolution max de 4000×3000 px pour des photos en JPEG ou RAW.

En vidéo, plusieurs modes sont disponibles et sélectionnables à la volée via l’écran tactile de la caméra, à savoir Standard, Slow Motion, Hyperlapse et Timelapse. Pour chaque mode, plusieurs définitions, formats et framerates sont disponible, le mode standard étant le mieux doté :

1080P @ 24/25/30/48/50/60/100/120/200/240fps
2.7K (16:9) @ 24/25/30/48/50/60/100/120fps
2.7K (4:3) @ 24/25/30/48/50/60fps
4K (16:9) @ 24/25/30/48/50/60/100/120fps
4K (4:3) @ 24/25/30/48/50/60fps

Au dessus de 60 fps, le zoom numérique est limité à x2, le x3 ou x4 étant possible à des framerates plus bas, selon les modes de stabilisation. Car comme sur ses drones, DJI a reconduit plusieurs modes de stabilisation numériques :

RockSteady 3.0
Elimine les vibrations de l’appareil photo dans toutes les directions, comme le ferait un stabilisateur optique. Il peut être utilisé pendant l’enregistrement à une vitesse allant jusqu’à 4K/120fps, offrant un rendu stable même avec des conditions extrêmes type descente en VTT.

HorizonSteady
Aide à éliminer les tremblements de la caméra dans toutes les directions comme le RockSteady, et corrige même l’inclinaison horizontale, quel que soit l’angle. Cela signifie que les images peuvent rester horizontales, même en cas de chocs importants et de rotations à 360° pour certains besoins particuliers comme du surf, ou des vidéos aériennes type parapente ou parachute.

HorizonBalancing
Corrige l’inclinaison horizontale à ±45° près et permet d’enregistrer des vidéos stables en 4K/60fps. Pour des contenus pris « sur terre », mais qui bougent bien.

L’Osmo Action 3 est malheureusement dépourvue de mémoire interne, il faudra donc forcément passer la la case micro-SD, avec de préférence des modèles haut débit.

Nous n’avons pas eu l’occasion de la tester, mais il est possible de faire du Livestream en Wifi jusqu’à 1080p/30fps, connecté au smartphone via l’application. Cette dernière permet également d’utiliser l’Action 3 comme une webcam classique

Prise en main de la DJI Osmo Action 3

Assez de technique, et passons maintenant à la prise en main de cette caméra. La première chose qui interpelle, c’est son poids de 145g qui lui donne un sentiment de robustesse pour sa petite taille, renforcé par la texture de son boitier.

La face avant accueille l’objectif bien protégé ainsi qu’un petit écran de 1,4″ en 320×320 pour avoir un retour permanent de l’image quand on se filme mieux encore, cet écran est également tactile et permet donc des réglages comme le changement de mode de prise de vue ; c’est très pratique et ça permet de pouvoir faire des ajustements sans déplacer tout son setup.

A l’arrière, un grand écran écran de 2,25 pouces en 360×640 prend place et couvre presque toute la surface. Sur les côtés, on trouve les 2 boutons physiques pour l’allumage et les menus, ainsi que les logements pour la batterie, la carte SD et le port USB-C pour les transferts ou recharger la batterie.

3 micros sont répartis sur l’ensemble de la caméra pour une capture complète du son, et donc la possibilité de vlogguer sans micro déporté avec un rendu très correct pour la voix sur nos quelques essais.

L’autre innovation de DJI sur ce modèle réside dans son astucieux chargeur de batterie, permettant de recharger simultanément 3 batteries, un peu à l’image de ce que fait le constructeur avec ses pack combo de drones. Les batteries sont à 80% en 18 minutes, et il faut compter 50 minutes en tout pour une charge complète des 3 batteries.

Nous n’avons pas eu l’occasion d’essayer sérieusement la coque étanche qui permet de descendre à 60m, mais d’origine, l’Action 3 permet de nager et plonger sans protection supplémentaire, puisqu’elle est étanche jusqu’à 18m, et ça c’est vraiment un gros point positif. Pour plus de sécurité, on peut enfiler la coque rigide de protection fournie qui va, à l’image d’une coque de téléphone, protéger les écrans et l’optique. Cette coque possède également une attaque spécifique DJI pour pouvoir facilement utiliser l’Action 3 en mode vertical, au cas où l’envie de faire un petit TikTok vous prendrait !

A l’usage, la rapidité d’allumage et de réaction de l’Action 3 est appréciable, et sa polyvalence l’est encore plus. On part facilement en ballade avec la caméra, le pack de batteries et le selfie stick fourni, et on peut déjà faire face à 80% des situations, sans avoir besoin d’accessoires supplémentaires.

La batterie est donnée pour 160 minutes d’autonomie, on a pour notre part trouvé un peu plus de 2h de captation en plusieurs sessions en 4K à 60 FPS, ce qui est pas mal du tout, ça fait 6h minimum de film avec les 3 batteries du pack.

Un point important à noter, du fait d’un emploi du temps très serré en cette rentrée, nous n’avons eu accès que peu de temps à l’Action 3, le temps certes de l’essayer et de la mettre à l’épreuve, mais trop peu pour produire un contenu qu’on aurait pu vous montrer.

Notre avis sur la DJI Osmo Action 3

Par rapport à l’itération précédente, cette DJI Osmo Action 3 fait un gros pas en avant. Beaucoup plus polyvalente, dotée d’une autonomie vraiment utilisable, offrant un écran tactile de haute qualité, on se retrouve face à un produit abouti qui filme de belles images, avec une stabilisation vraiment au point.

Tout va vite avec cette Action 3, l’allumage, le début de prise de vue, mais aussi la possibilité d’ajouter des accessoires ou de monter et démonter la caméra de son support, grâce à ces fameux crochets aimantés. On a aussi vraiment bien aimé le grand selfie stick très pratique, léger et qui tient bien en main.

Lors de nos tests, principalement en 4K à 60FPS, le rendu visuel une fois sur l’ordi est vraiment bon, et DJI s’adresse à un public différent de son principal concurrent GoPro pour ne pas le citer, en proposant un produit accessible à tous, prêt à filmer, et vraiment polyvalent avec de belles images et un son tout à fait exploitable.

Pour ne rien gâcher, le pack que nous avons reçu, avec sa caméra, son stick, la coque de protection, les 3 batteries et le chargeur s’affiche à 459€, et 359€ en pack simple.

Vincent

Sur Masculin, je vous parle de rhum, et parfois d'autres spiritueux que l'on déguste ensemble. Je vous parle aussi de voitures avec des essais réguliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.