Murena One : on a testé le smartphone français « anti-Google »

Quand on achète un smartphone, on a tendance à dire que deux camps s’affrontent : les pro et les anti-iPhone. Et dans ce second cas, les marques sont nombreuses, de Samsung à Realme, en passant par OnePlus ou Huawei.

En revanche, au niveau du système d’exploitation, à défaut d’Apple, le recours se nomme ici Android. Et donc Google. Ce qui ne plaît pas à tout le monde. Alors, puisque de plus en plus de consommateurs sont soucieux de la protection de leurs données et de leur vie privée, les offres alternatives se multiplient. C’est précisément le cas du Murena Ona, développé et fabriqué par Murena. Alors que vaut le smartphone dégooglisé de la marque française ? Voici notre verdict après plusieurs semaines de test.

D’où vient le projet Murena ?

« Choose freedom. » Choisissez la liberté. L’appel est clair sur la boîte du Murena One. Se lancer sur le marché du smartphone avec un produit alternatif quand on est une marque française, en revanche, semble beaucoup moins naturel. Pourtant, c’est bien cet ambitieux pari qu’ont voulu relever Gaël Duval et toute l’équipe du collectif Murena.

Depuis son lancement en 2018, cette fondation vise à s’affranchir des contraintes des systèmes d’exploitation développés par les grandes firmes comme Google, Apple, Microsoft… En d’autres termes, la mission de Murena est de « développer des systèmes d’exploitation mobiles, des applications et des outils qui font passer la vie privée des utilisateurs avant le profit ». Une communauté de collaborateurs issus du monde entier, développeurs, concepteurs et passionnés, a ainsi oeuvré au lancement d’un OS mobile « dégooglisé », baptisé /e/OS.

C’est notamment la collecte passive de données qui a été au centre de toutes les attentions. Beaucoup d’entre nous n’en ont pas conscience mais les smartphones classiques (iPhone ou Android) enregistrent de nombreuses informations sans même que l’on s’en rende compte : position géographique, magasins visités, notifications… Avec ce système open source, « vos données sont VOS données », clame-t-on chez Murena. « Nous n’utilisons pas votre position sans votre autorisation, nous ne scannons pas vos documents ou vos photos pour en savoir plus à votre sujet. »

Test Murena One

Comme un smartphone Android… ou presque !

Sur le papier, les promesses sont belles, mais qu’en est-il dans les faits ? Pour le vérifier, on aurait pu installer le système /e/OS sur un smartphone Android traditionnel, puisque plus de 250 modèles sont compatibles. Mais en cette fin d’année 2022, la marque française a voulu aller plus loin en concevant son propre smartphone, le Murena One.

Pensé en France, mais assemblé en Chine, ce nouveau venu ressemble à un smartphone Android on ne peut plus « normal ». Un écran de 6,5 pouces, un poinçon pour la caméra selfie, un dos en plastique noir (pas du plus bel effet, mais sobre et pas salissant) et un triple module photo (dont un capteur principal de 48 Mpx), un port USB-C et pas de prise casque.

A l’allumage, pas de petit extra-terrestre vert ni de G quadricolore, mais un logo Murena et un E iconique qui plante le décor. La configuration est aussi simple qu’à l’habitude. On note au passage la présence d’un capteur d’empreinte digitale sur la tranche gauche de l’appareil… Pas forcément la position idéale pour qu’il tombe parfaitement sous le doigt (sauf pour les gauchers). On arrive enfin à un launcher très similaire à celui que l’on trouve sur un iPhone visuellement parlant.

Le Murena One étant un smartphone « dégooglisé », aucune trace de Gmail, Chrome, Maps ni même YouTube, mais des applis de navigateur, courrier électronique, calendrier et cartes spécialement pensées pour protégée vos données (services microG et méta-moteur de recherche Murena). Et si vos applications habituelles (Netflix, TikTok, Deezer…) vous manquent, elles peuvent tout de même être téléchargées depuis l’App Lounge. Après tout, /e/ OS reste construit sur une base Android 11…

Murena One smartphone sans Google

Une plongée dans les paramètres du téléphone nous permet ensuite d’en apprendre plus sur la façon dont le Murena One protège nos données. Refus des pisteurs d’apps (ou trackers), fausse localisation aléatoire et adresse IP masquée constituent l’arsenal qui vous permet de conserver un certain anonymat en ligne. Mais dans ce cas, ne vous étonnez pas de voir la météo de Shanghai affichée sur votre écran d’accueil !

Après s’être habitué à ces petits réglages, on retrouve finalement bien vite nos habitudes de smartphone « googlisé » : /e/OS offre une navigation certes moins fluide qu’Android, mais on finit par s’y faire, d’autant qu’aucun bug n’est venu perturbé l’expérience. Le processeur Mediatek Helio P60 couplé à 4 Go de RAM et 128 Go de stockage fait son job et la batterie de 4500 mAh offre une autonomie raisonnable sans être exceptionnelle (une petite journée et demie).

Côté photo, le Murena One offre une multitude de réglages, comme pour la définition des photos et vidéos, l’aperçu de l’image ou les paramètres de localisation, bien sûr ! Ces différents menus ne sont pas vraiment intuitifs, mais, au bout d’un certain temps, on retrouve certains réflexes. Surtout, la qualité visuelle est plutôt au rendez-vous (notamment sur le mode macro), en dépit de couleurs parfois un peu fades.

La fiche technique du Murena One

Version de l’OSAndroid 11
Interface constructeur/e/ OS
Taille d’écran6,5 pouces
Définition2242x1080p (395 ppi)
Ratio 19.5:9
SoCMediatek Helio P60
Mémoire vive (RAM)4 Go
Mémoire interne / stockage128 Go
Appareil photo principalTriple capteur de 48, 8 et 5 mégapixels
Appareil photo frontal25 Mpx
Enregistrement vidéo4K 3840×2160
Connectivité4G LTE, WiFi 802.11 a / b / g / n / ac, Bluetooth 4.2, NFC
Batterie4500 mAh (non amovible)
Dimensions161.8 x 76.9 x 8.9 mm
Poids186 grammes
CouleursNoir
Indice de réparabilité8,5/10
Prix349€
Murena One smartphone degooglisé

En résumé, notre avis sur le Murena Ona

A l’heure où la protection des données personnelles et de la vie privée en ligne est au coeur de nombreux débats, la promesse faite par le Murena One est plus qu’alléchante. Si vous en avez marre que les réseaux sociaux, Google ou Big Brother puissent vous suivre à la trace, ce smartphone est fait pour vous. En revanche, si vous êtes habitués à commander des vêtements sur SheIn ou des repas sur Uber Eats, faire des chorégraphies sur TikTok ou utiliser Google Assistant ou Siri, pas certain qu’il réponde à tous vos besoins.

Voici donc ce qu’il faut avoir à l’esprit : le Murena One a été pensé dans un but bien précis (protéger votre anonymat), pas pour combler les geeks à la recherche des dernières technologies. Mais pour 349€, il le fait très bien et pourra donc trouver son public. D’autant qu’à ce prix, il se trouve en concurrence directe avec des marques pas forcément réputées pour prendre soin de vos données

Le premier smartphone de Murena est disponible à la vente sur le site de la marque, pour livraison dans l’Union européenne, le Royaume-Uni, en Suisse, aux États-Unis et au Canada.

Avis smartphone Murena One

Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

2 commentaires

    1. Bonjour Chris et merci pour votre message.
      Strava et les applications bancaires peuvent bien être téléchargées depuis l’App Lounge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.