La Rédac' Masculin
Il y a 8 ans

Photo : le Panasonic Lumix G5 au banc d’essai

Que vaut le nouveau mini-reflex de Panasonic ?

Pour beaucoup, l’appareil photo compact est voué à disparaître au profit des smartphones et tablettes. Pour autant, les appareils plus sophistiqués devraient toujours avoir leur mot à dire dans les années à venir. Et pour ceux qui ne se sentent pas l’âme d’un Yann Arthus-Bertrand, mais qui n’ont pas envie de prendre des photos avec un simple terminal mobile, le mini reflex semble être l’appareil photo idéal. Voici donc une bonne raison de faire passer un test au dernier-né de chez Panasonic, le Lumix DMC-G5.

Concurrencer les reflex haut de gamme

Chez Panasonic, le G5 affiche clairement ses ambitions : concurrencer les reflex haut de gamme tout en offrant une simplicité d'utilisation telle que chacun puisse laisser exprimer sa fibre artistique derrière l'objectif.

Et si la volonté d’un fabricant ne se concrétise pas toujours dans les faits, force est de constater que Panasonic s’est plutôt bien débrouillé avec ce G5. Doté d’un capteur Live MOS de 16 mégapixels capable de prendre jusqu’à 6 images par seconde, proposé de base avec un objectif 14-42 mm, ce Lumix dispose déjà de solides fondations. Son mode vidéo Full HD, son écran tactile orientable – quoique tactile ne rime pas toujours avec utile – ainsi que ses 5 boutons personnalisables devraient séduire le plus grand nombre. Facile à prendre en main et ergonomique, le Lumix G5 joue clairement dans la cour des grands.

Des photos de qualité en dépit d’une certaine lenteur

Pour ce qui est de la qualité des photos en elle-même, on notera l’appareil monte jusqu’à 12800 ISO et que la qualité reste tout à fait convenable jusqu’à 3200 ISO. Si l’on peut reprocher une certaine lenteur, le G5 peut se targuer d’offrir des photos de qualité même en cas de faible éclairage. Un mode « discret » permet en outre de photographier des sujets en silence, ce qui peut s’avérer bien pratique si vous souhaitez tirer le portrait d’un animal par exemple.

Et la vidéo dans tout ça ?

Enfin, le mode vidéo est lui aussi relativement convaincant. Pouvant travailler jusqu’à 60 images par seconde, le petit Panasonic n’a pas forcément à rougir face à certains caméscopes – ou même face au G2, l’appareil de référence chez Panasonic –, mais on peut regretter l’impossibilité de raccorder un micro. Si, pour le plus grand nombre, cela ne sera pas rédhibitoire, ce dernier élément suffit à résumer le test de cet appareil photo.

Ainsi, le Panasonic Lumix DMC-G5 est un appareil taillé pour le public qui aspire à autre chose que de simples photos de vacances sans âme. En revanche, pour les professionnels de l’image et les fans de haute technologie, ce mini reflex n’a peut-être pas toutes les cartes en main pour devenir la référence ultime.

Prix indicatifs :
DMC-G5K (appareil équipé de l’objectif 14-42mm) :
750 euros
DMC-G5X (appareil équipé de l’objectif 14-42mm X) : 850 euros
DMC-G5 avec objectifs 45-150mm et 14-42mm : 950 euros