La Rédac' Masculin
Il y a 7 ans

La 4G frappe à nos portes : 5 choses à savoir

La 4G est partout… Mais c’est quoi la 4G ?

Les opérateurs mobiles se mettent à la 4G

Ce n'est un secret pour personne, la 4G frappe à nos portes et remplacera petit à petit sa sœur de lait, la 3G. L’Europe devrait ainsi être entièrement couverte d’ici à fin 2016.

En France, alors que SFR a dégainé son offre 4G le premier dès novembre 2012 – uniquement à Lyon au lancement et dans les 10 plus grandes villes françaises d'ici la fin de l'année –, Orange a suivi le pas début avril 2013 dans 50 villes. Bouygues Telecom, de son côté, lancera sa première offre mobile le 6 mai et promet de couvrir plus de 100 villes métropolitaines à l'automne 2013.

Enfin, du côté de Free Mobile, une « grande surprise » a été annoncée, mais le suspense plane encore – on sait que Xavier Niel aime bien susciter le buzz de la sorte…

5 points-clés sur la 4G

1. La 4G-LTE autorise, théoriquement, des échanges de données variant entre 100 Mb/s et 1 Gb/s (c’est-à-dire près de 10 fois plus vite que la 3G). Il faut noter que votre téléphone doit être compatible pour pouvoir bénéficier de ce débit accéléré.

2. Elle offre aussi une meilleure latence (c’est-à-dire le délai de transmission des informations sur le réseau), 10 fois moins grande.

3. La 4G permet de se connecter à Internet, de télécharger et consulter tous fichiers (textes, musiques, vidéos), d’écouter la radio, et tout cela en même temps, ce qui était presque impossible avec la 3G. Ce passage de témoin entre les deux générations permettra donc d’exploiter au maximum les possibilités de nos smartphones.

4. Il ne faut pas penser pour autant que la 4G mobile va remplacer les connexions par câble. En effet, la 4G est limitée par les longueurs d’onde sur lesquelles elle est transmise : plus il y a d’utilisateurs sur une même longueur d’onde, plus la vitesse de transmission des informations diminue. C’est ce qui arrive, par exemple, quand un réseau de téléphonie mobile est saturé pour une raison ou une autre (pensez aux millions de communications enregistrées simultanément le 31 décembre à minuit…).

5. Les analystes économiques prévoient que les opérateurs investiront en 2013 pas moins de 12 milliards de dollars rien que pour le développement du réseau 4G. Voici donc un secteur qui ne connaît pas la crise…