La Rédac' Masculin
Il y a 7 ans

Mais comment survivre à la disparition de Google Reader ?

Le lecteur RSS de Google quitte la Toile le 1er juillet 2013

Qui aurait pensé qu’un jour le fameux et efficace lecteur de flux RSS de Google n’existerait plus ? Sa disparition (prévue le 1er juillet 2013) en déboussole plus d’un ! Mais tout n’est pas perdu, car il existe d’autres lecteurs qui constituent une bonne alternative à Google Reader.

Sans Google Reader, ce n’est pas la fin du monde

Avec la disparition du lecteur de flux RSS de Google, tout le monde a pensé au pire. Il n’y avait pas de véritable successeur à ce produit, bien que la concurrence ait été rude dans le domaine. Cependant, dans un environnement en évolution, disparaître ne fait que faire ressortir les concurrents.

D’autres lecteurs de flux RSS à tester

Sans surprise, les adeptes du défunt lecteur de Google pourront se rabattre sur Netvibes, qui présente les mêmes fonctionnalités que Google Reader. Il dispose aussi d’un portail d’informations personnalisable.

Il y a aussi Feedspot, assez similaire à Facebook, présentant ainsi les fonctionnalités d’un réseau social où tout le monde suit les Feeds des autres.

Pour les utilisateurs modérés de flux, le site Bloglovin.com va sûrement répondre à leurs attentes, car il permet de partager des informations. Dommage qu'il ne concerne que les blogs américains…

Par ailleurs, pour ceux qui aiment le partage de photos, Backstit.ch paraît incontournable, car il offre la possibilité de faire des recherches via son moteur interne pour ajouter des flux RSS. Et il ne s'agit pourtant que d'une version bêta !

Voilà quelques pistes pour vous préparer à changer de lecteur ! En attendant, profitez bien de vos dernières heures sur Google Reader, nouveau « géant » du web disparu cette année, quelques mois après le mythique MSN

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error