L’impression 3D à la conquête du grand public

Une imprimante 3D accessible pour moins de 800 euros

L'arrivée en France de l'EX1-Basic de la société allemande 3D Freesculpt, proposée à 799,99 euros, pourrait participer à la démocratisation des imprimantes 3D, capables de reproduite toute sorte d'objets 3D en plastiques.

Cette imprimante permet à l'utilisateur de matérialiser ses projets et de créer des objets jusqu'à 22,5cm de long, 15cm de hauteur et 14,5cm de profondeur.

Pas besoin d’ordinateur

L'EX1-Basic exploite n'importe quel fichier 3D (au format STL). Grâce à son lecteur de carte SD intégré, elle n'a même pas besoin d'être reliée à un ordinateur pour fonctionner. Elle imprime des objets en plastique ABS traditionnellement vendu en bobines d'un kilo.

Ce modèle représente l'entrée de gamme EX1 de Freesculpt. L'EX1-Plus rajoute par exemple le logiciel Trimodo 3D, qui permet de modéliser en quelques clics, un projet sur PC. Quant à sa dernière déclinaison, l'EX1-Scancopy, elle permet de scanner et de numériser en 3D n'importe quel objet jusqu'à 60cm de hauteur.

Cette technologie, jusque-là hors de prix pour un usage grand public, intrigue puisqu'elle permet, dans l'absolu, de reproduire n'importe quel objet modélisé en 3D.

Partager