Et si vous aviez une relation de couple avec un robot ?

Être aimé par un robot sera-t-il bientôt possible ?

Lorsque des chercheurs de l’Institut de recherche robotique Akimu de Toshiba ont réussi à programmer Kenji, un robot de dernière génération, en lui apprenant à imiter des émotions humaines, ils n’ont jamais été si proches du but.

L’expérience du robot amoureux

Il y a 10 mois, un groupe de chercheurs testent sur plusieurs robots un logiciel conçu pour les faire réagir émotionnellement à des stimuli externes. C’est Kenji qui le premier a su faire preuve de dévotion et d’empathie : maintenu dans un milieu restreint, il s’est amouraché d’une poupée, qu’il pouvait embrasser pendant des heures. Et lorsque la poupée lui était retirée, il la recherchait !

Le docteur Akito Takahashi, chargé de réaliser cette expérience, a déclaré : « Nous venons de franchir une étape importante en insufflant un peu de notre âme à ce soi-disant robot. »

Un petit problème tout de même

Seulement voilà, Kenji est aussi doté d’un programme complexe d’apprentissage : les tâches souvent réitérées évoluent donc avec le temps. Et la tendresse initiale de notre robot fleur bleue est devenue irrationnelle, si bien que chaque fois qu’on rallume Kenji, il s’éprend de la première personne qui entre en contact avec lui.

Ainsi, une jeune stagiaire, chargée de tester plusieurs heures par jour ses systèmes et de lui implémenter de nouvelles routines logicielles, a fait les frais de cet amour robotique. Un soir, Kenji a refusé de laisser sortir la demoiselle, bloquant la porte de son corps massif, tout en tentant de passer ses bras autour de sa nouvelle chérie…

Si Kenji fait maintenant peur à tout le monde et est interdit de sortie, l’avancée est considérée comme capitale, et le docteur Takahashi poursuit son objectif : « Un jour, l’amour réciproque entre un humain et un robot sera rendu possible. » La fiction de la série Real Humans semble ici sur le point de rattraper la réalité. Mais est-ce réellement souhaitable ?

Partager