Le nouveau Kindle est plus performant que l’iPad mini

La tablette d’Amazon se distingue par la qualité de son écran

Une revue comparative des écrans des dernières tablettes de 7 pouces proposées sur le marché montre qu'Apple est largement devancé par ses concurrents sur ce segment.

Et le respect des couleurs dans tout ça ?

Le site DisplayMate, spécialisé dans les analyses poussées des écrans, a trouvé que même si l'iPad Mini affichait une résolution d'écran excellente, il n'était pas à la hauteur de la dernière génération des Nexus 7 ou de la dernière tablette d'Amazon, le Kindle Fire HDX 7, en ce qui concerne le respect des couleurs.

DisplayMate explique que cela est dû à la technologie d'affichage employée par les trois entreprises. Apple utilise des écrans IGZO, présentés comme révolutionnaires il n'y a pas si longtemps que ça. Mais leur performance a entre-temps été dépassée par les écrans LTPS en général et par la technologie Quantum Dots en particulier, à laquelle recourt le dernier Kindle.

Quantum Dots, la technologie magique

Mais qu'est-ce que Quantum Dots ? Selon DisplayMate, cette technologie est « presque magique » et permet aux écrans LCD de produire des couleurs très saturées, presque de la qualité des écrans OLED. Le site précise que cette technologie accroît non seulement la qualité de couleur mais aussi l'autonomie de l'appareil.

Il semblerait donc dire qu'Amazon ait dépassé Apple côté innovation. Mais si vous avez commandé un iPad Mini pour Noël plutôt qu'un Kindle, pas de panique, les tests menés pas la revue sont très poussés, et les novices auraient du mal à voir une différence entre les deux écrans même posés côte à côte.

Partager