Gabriel Récopé
Il y a 12 ans

Les transports en commun du futur

Plus de performance et d’écologie

Les transports en communs vont-ils changer ? Pour lutter efficacement contre la pollution et les embouteillages il faudrait qu'ils deviennent aussi attractifs que la voiture individuelle. C'est-à-dire, consommer moins, se déplacer plus vite et surtout permettre des trajets personnalisés.

Remplacer la voiture individuelle, cela semble mission impossible ! Pourtant, l’utilisation quotidienne de millions de véhicules a un impact dramatique sur notre environnement, sans parler du stress des embouteillages. Il est grand temps de penser à une solution alternative. Voilà quelques idées déjà développées ou encore en projet…

Des routes et des véhicules intelligents
L'idée est de supprimer les véhicules personnels dans les villes et d'utiliser la technologie pour proposer des services jusque là impossibles : par exemple, proposer des bus plus nombreux et plus petits qui, au lieu d'effectuer les mêmes parcours, modifieraient leurs trajets en fonction des besoins des voyageurs. Avec des capteurs sur les routes, des véhicules contrôlés électroniquement pourraient analyser le trafic en temps réel, et changer de trajet pour fluidifier automatiquement la circulation. Ils pourraient même être complètement automatisés  pour optimiser la consommation et la sécurité en fonction des conditions de la route.Le Smart Travel concept
Ce concept est un compromis entre un mini bus et une auto collective. Il est étudié pour prendre le moins de place possible sur la route. Il pourrait accueillir 12 personnes assises et debout, fonctionnerait en mode automatique et serait alimenté par des batteries électriques.

Le Taxi City Cab
Ce concept de taxi finlandais a été imaginé pour satisfaire concrètement  les besoins des clients et celui des chauffeurs. Pour les clients, c'est un cinq places confortable avec des sièges rabattables et une grande portière électrique coulissante. Pour les chauffeurs, c'est une ergonomie qui permet de monter et descendre facilement. Le véhicule possède également 4 roues directrices afin de faire des manœuvres sur des espaces minuscules. Il est aussi pourvu d’un coffre…  à l'avant ! Conçu pour la ville, le City Cab serait ultra léger et équipé d'une motorisation hybride avec 2 moteurs électriques et un moteur essence.

Le Superbus
Ce concept hollandais prend le contre-pied du City Cab. Il s'agit d'un bus à l'allure ultra sportive : 1m70 de haut et une vitesse de pointe de 250km/h ! Il serait prévu pour accueillir 30 personnes assises et devrait fonctionner en mode automatique sur des voies dédiées. Il pourrait cependant aussi rouler sur des voies traditionnelles. Pour le moteur, les concepteurs penchent vers une pile à combustible ou un moteur électrique.


Des usagers connectés au réseau de transport
Si nous acceptons d'être localisés précisément dès que nous utilisons un bus ou un tramway, le réseau de transport en commun pourrait alors connaître le nombre de places libres et déployer plus de véhicules quand c'est nécessaire.

Plus sophistiqué encore : en utilisant des téléphones mobiles GPS, nous pourrions être informés de l'état du trafic à l'avance, voire même interroger le réseau en temps réel pour connaître le transport le plus rapide, le plus direct et le moins coûteux à partir de l'endroit où l'on se trouve.