Comment déguster un vin ?

La dégustation de vin est un excellent moyen d’en apprendre davantage sur ce nectar cher aux français. Mais s’il existe le métier d’oenologue, c’est que le vin est plus complexe qu’il n’y parait. Il existe de nombreuses façons de goûter le vin, dont quelques points essentiels à garder à l’esprit.

Déguster un vin par étapes

Tout d’abord, le choix du vin. Il existe une multitude de vins : du rouge au blanc en passant par le rosé, tout dépendra du cépage. Une fois sélectionné, versez le vin dans votre verre. La plupart des gens versent environ un centimètre ou deux de vin dans leur verre pour commencer la dégustation. Admirez sa robe et sa liquidité.

Ensuite, sentez le vin. Respirez profondément par le nez et essayez d’identifier les différents arômes. Arômes que vous pourrez vérifier en bouche par la suite.

Pour finir, prenez une petite gorgée de vin et laissez-la reposer sur votre langue. Inspirez ensuite par les dents pour aérer le vin. Faites-le tourner et prêtez attention aux saveurs et aux arômes qui ressortent. Essayez d’identifier les différents éléments du vin, tels que l’acidité, l’odeur, le goût et la couleur.

Alors, avez-vous retrouvé les arômes que vous aviez cru sentir lors de l’étape olfactive ? Pensez à l’expérience globale et à ce que vous avez ressenti avec le vin. Passer par ses différentes étapes vous permettra de définir ce qui vous séduit dans tel ou tel type de vin, pour ensuite pouvoir vous orienter vers vos préférences.

Idées cadeaux pour un homme passionné de vin

La trilogie Oeil Nez Bouche

Nous l’avons vu, la dégustation se fait par étapes. Une méthode qui se base sur la trilogie oeil, nez et bouche. Voyons en détail de quoi il s’agit.

Oeil

La couleur s’apprécie en fonction de sa teinte et de son intensité (claire, foncée, sombre, intense). Un examen visuel renseigne sur l’âge, le cépage et la qualité du millésime.
Le disque du vin est la surface du vin. Son éclat et son épaisseur renseigneront son âge. Plus le disque est épais, plus le vin est évolué.
Enfin, les larmes qui s’accrochent aux verres traduisent le gras du vin et sa viscosité.

Nez

Le premier nez est l’inspiration au-dessus du verre dès le vin versé. Ce premier nez renseigne sur la personnalité du vin et ses éventuels défauts. Avant le deuxième nez, remuez le verre pour oxygéner le liquide. Vous jugerez alors de l’intensité des arômes et de leur richesse. Des nouvelles notes apparaîtront. Ensuite, il est intéressant de se replonger dans le verre pour constater l’évolution au fur et à mesure de la dégustation.
On classe les arômes par famille (florale, animale, fruitée, minérale, boisée…) qui résultent de différentes étapes de la vinification :

  • Arômes primaires : propres au cépage. Ex : floraux, animaux, minéraux, fruités, végétaux…
  • Arômes secondaires : liés à la fermentation. Les odeurs chimiques ou lactées.
  • Arômes tertiaires (ou bouquet) : dû à l’élevage en fûts. Ce sont les arômes de vieillissement qui peuvent reprendre les arômes primaires. Le goût de bois, d’épices ou de grillé proviennent de cette étape.

Bouche

La première prise de contact est appelée l’attaque ; elle sera de qualité si elle est franche et précise mais aussi ample et aromatique. Le milieu de bouche correspond à l’épanouissement et mêlent les sensations tactiles mais aussi rétro-olfactives.

On détermine alors l’équilibre du vin entre tous ses « ingrédients » (alcool, amertume, tannins…). La finale se calcule en caudalies (nombre de secondes d’arômes persistants). Un grand vin a une persistance aromatique de plus de 10 secondes. La difficulté est de bien dissocier la persistance aromatique et les sensations de l’acidité ou d’alcool qui, elles, persistent longtemps.

La dégustation de vin peut être une expérience amusante et éducative. Gardez ces conseils à l’esprit la prochaine fois que vous essayerez un nouveau vin !

À voir également

Où acheter du vin en ligne ? On vous donne nos 10 meilleures adresses
4 critères pour acheter un bon verre à vin
Le vin nature est-il meilleur que les « autres » vins ?

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – À consommer avec modération