On a goûté : Champagne Jeeper extra brut

Fondée en 1949, cette maison Marnaise de Champagne a beaucoup évolué, pour proposer aujourd’hui 8 cuvées différentes. Nous avons eu l’occasion, à l’approche des fêtes de fin d’année, de goûter le Jeeper cuvée naturelle extra brut, l’expression la plus « pure » et simple possible pour un champagne.

Du raisin et une Jeep

Parfois, les histoires et les noms tiennent à peu de choses, et Jeeper en est un bon exemple. En 1949, Armand Goutorbe fonde la marque de Champagne Jeeper, en référence à la Jeep Willys issue de l’armée de libération américaine, qu’il utilise pour arpenter ses vignes après avoir été mutilé pendant la seconde guerre mondiale. Soixante ans plus tard, c’est le couple formé par Nicolas et Myriam Dubois qui rachète la maison et entreprend de redonner force et succès à cette « jeune » marque de Champagne, forte aujourd’hui d’une quarantaine de collaborateurs et distribuée dans le monde entier.

Basée à Faverolles-et-Coëmy, à 17 km au sud-ouest de Reims, la maison Jeeper exploite en pleine propriété 40 ha de vignes et s’approvisionne également pour 160 ha auprès de vignerons partenaires.

Après un profond remaniement des assemblages dès le rachat en 2009, il a fallu plusieurs années pour que la patte du couple s’exprime pleinement, jusqu’à trouver la signature gustative Jeeper. A partir de 2014, l’ensemble des cuvées est conforme au souhait du couple et de son équipe, et les cuvées supplémentaires voient progressivement le jour, pour finalement proposée 8 bouteilles en 2021.

Notre avis sur Jeeper extra brut

Si Jeeper, de part son histoire atypique est à part dans le monde du Champagne, c’est aussi le cas de la cuvée Extra Brut. Souvent présentées comme des bouteilles destinées aux amateurs éclairés, les cuvées extra brut sont composées de champagne non dosé, c’est à dire n’ayant pas reçu de sirop lors de l’embouteillage final. Ce sont des champagnes en général plus minéraux, et forcément moins sucrés, car seuls 3g/l de sucre résiduel persistent sur cette bouteille.

Proposé dans la jolie bouteille signature de la maison Jeeper, la cuvée naturelle est un assemblage composé à 60% de Chardonnay et 40% de Pinot Noir, issus de vignes cultivées en agriculture biologique.

Dès l’ouverture, c’est une bouteille qui impressionne, les bulles sont fines et la coupe laisse échapper une douce odeur minérale. C’est un champagne complexe et précis, qui avec son assemblage majoritairement en Chardonnay, reste facile à apprécier (et à digérer ensuite).

Jeeper propose avec son Extra Brut de découvrir son savoir faire, c’est une cuvée où le sucre ne peut pas venir à la rescousse du vigneron, et qui propose ici une pureté vraiment intéressante. Une belle réussite qui se savourera avant tout en apéritif ou avec des plats iodés comme des fruits de mer ou des poissons crus.

On ressort de notre dégustation du Jeeper avec un sentiment de maitrise et de précision, c’est une bouteille qui ne triche pas et délivre un excellent rapport qualité/prix.

Où acheter le Jeeper extra brut

Vous trouverez le champagne Jeeper un peu partout chez les cavistes traditionnels ou en ligne, mais aussi directement sur le site officiel de la maison Jeeper autour de 80€.

Rédigé par Vincent

Sur Masculin, je vous parle de rhum, et parfois d'autres spiritueux que l'on déguste ensemble. Je vous parle aussi de voitures avec des essais réguliers !

Réagir à cet article