La Rédac' Masculin
Il y a 10 mois

Comment négocier avec votre boss quand il ne veut pas vous augmenter ?

Si votre salaire ne bouge pas, que pouvez-vous demander à votre patron ?

Que vous veniez de décrocher ce job tant convoité ou que vous soyez en place depuis quelques années déjà, voici un problème auquel de nombreux salariés peuvent être confrontés : l'augmentation. Ou plutôt la non-augmentation. Car, malheureusement, obtenir une revalorisation de salaire est rarement une partie de plaisir.

Alors, si votre boss tend à se montrer inflexible, voici quelques pistes pour tenter de négocier et obtenir quelques avantages non négligeables.

Avant de négocier, il faut préparer son argumentaire

Avant même d'entrer en discussion avec son patron, il faut savoir ce que l'on veut dire. N'hésitez pas à tout mettre par écrit en amont, faites la liste de vos demandes et établissez des priorités : "Si je n'ai pas d'augmentation de salaire, j'aimerais avoir droit à une prime / un jour de télétravail par semaine / un nouvel ordinateur…"

Chaque homme exprimera un souhait différent, en fonction de sa situation personnelle, de ses objectifs… Dans tous les cas, au moment de la demande, veillez à adopter un ton courtois, montrez-vous à la fois convaincant et compréhensif. Et surtout, sachez vous arrêter au bon moment ou vous taire quand il le faut, n'allez pas au conflit, sous peine de voir tous vos efforts réduits à néant !

Le télétravail : l'essayer, c'est l'adopter !

Si les Français (aussi bien les employeurs que les employés) se sont longtemps montrés méfiants à l'égard du télétravail, les choses ont radicalement changé ces dernières années. Avec le développement de l'activité freelance, de nombreux indépendants ont goûté aux joies du travail à domicile.

Si vous bossez en entreprise, essayez de négocier un ou deux jours de télétravail par semaine. Cela pourra contribuer à rendre votre temps passé "au bureau" plus agréable. Surtout, à défaut de recevoir quelques euros supplémentaires chaque mois, vous pourrez faire quelques économies sur votre trajet et trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Une prime exceptionnelle, c'est mieux que rien !

Votre boss pourra toujours trouver une raison de ne pas vous accorder une augmentation de salaire. Et parmi les arguments les plus souvent avancés, on retrouve souvent le manque de budget, l'impossibilité pour lui de dégager plus d'argent chaque mois pour votre rémunération.

Qu'à cela ne tienne ! Au lieu de recevoir 100 euros mensuels en plus, vous pouvez toujours demander une prime de vacances ou un treizième mois. Monsieur (ou madame) le chef se montre encore réticent ? Exigez une prime sur résultat ! Cela lui prouvera que vous êtes impliqué dans votre travail, que vous allez vous donner à fond pour toucher le bonus promis !

Un intitulé plus ronflant, ça fait toujours de l'effet

Bon, certains diront que ce n'est "que du vent", mais l'intitulé du poste que vous occupez peut avoir son importance sur votre CV ou sur LinkedIn.

Plutôt qu'un titre de consultant ou d'adjoint, un label "junior", vous pouvez par exemple devenir "chef de projet". Peu importe le terme que vous y accolez : un CDP, comme on dit pour faire classe, ça claque et c'est un poste très en vogue en ce moment !

Logement, transport… Il n'y a pas de petites économies !

Si vous devez déménager dans le cadre de votre job, assurez-vous que votre patron prendre en charge tout ou partie de vos frais de déménagement.

De la même façon, la loi française stipule que "les salariés du secteur privé qui prennent les transports publics pour se rendre sur leur lieu de travail bénéficient obligatoirement du remboursement partiel de ces frais". Dans le cadre d'une négociation, vous pouvez demander à ce que ce remboursement ne soit pas partiel, mais total par exemple.

Ces prises en charge diverses peuvent s'appliquer à de nombreux autres domaines, des frais de scolarité de vos enfants à l'habillement (si vous devez porter un costume pour rencontrer des clients par exemple).

Certaines de ses demandes peuvent vous paraître incongrues. Pourtant, ne soyez pas dupe : si un patron tient à vous, il sera prêt à ce genre de concessions ! Il sait que s'il refuse tout en bloc et qu'il ne vous augmente pas, vous n'aurez qu'une envie : traverser la route et trouver un job ailleurs.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error