WR
Il y a 12 ans

Crédits d’impôts : pensez aux énergies renouvelables

Réduction de CO2 … et d’impôts !

Saviez-vous que 25% de l'émission de gaz à effet de serre proviennent de nos logements ? L'énergie consommée pour chauffer ou isoler son habitation est souvent polluante et revient cher. C'est pourquoi l'Etat a mis en place une mesure fiscale permettant d'économiser énergie et argent.

Ce crédit d'impôt vise à préserver l'environnement et à lutter contre le réchauffement climatique en incitant propriétaires et locataires à s'équiper « durablement ». Le développement durable doit répondre aux besoins des générations actuelles tout en se souciant de ceux des générations à venir.

© Sara Robinson

Les conditions requises
Cette mesure est valable pour :
– l'installation ou l'amélioration d'équipements répondant des normes de développement durable.
– des frais engagés sur des équipements installés entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2009, (1er janvier 2005 pour les chaudières à basse température)
– des résidences principales achevées depuis au moins 2 ans.
Mais elle ne concerne pas le coût de l'installation.

Le chauffage à lui seul représente 72% de la consommation domestique d'énergie, d'où la nécessité de bien isoler et équiper son logement avec des appareils performants énergétiquement.
Ainsi, pour l'achat ou l'installation d'un système de régulation de chauffage, le taux du crédit d'impôt peut aller de 15% pour une chaudière basse température jusqu'à 25 % pour une chaudière à condensation, subventions et main d'œuvre déduites.

Energies renouvelables
Vous pouvez réaliser jusqu'à 40% d'économies pour un système de chauffage qui n'utilise aucune énergie fossile (pétrole ou charbon) : insert à bois, chauffe-eau solaire, système solaire combiné, pompe à chaleur géothermale ou air / eau. La source des énergies renouvelables est inépuisable.
Le soleil, le vent, le bois et la géothermie… sont des énergies « propres » qui n'émettent pas de gaz à effet de serre.

En isolant bien vos murs, sols, vitres et vos installations de chauffage, vous économiserez également 25% des dépenses engagées, ce qui n'est pas rien si l'on tient compte de la surface totale à isoler !
Cela concerne les toitures sur combles et les toitures terrasses, les murs en façade ou en pignon, les planchers, les portes-fenêtres, les volets isolants, les joints d'étanchéité sur les châssis de fenêtre, le double vitrage renforcé…
Les produits isolants certifiés ACERMI sont un bon repère car ils reposent sur des performances thermiques fiables.

Pour la régulation et l'isolation, le taux du crédit peut augmenter jusqu'à 40% si vos travaux sont effectués dans un logement antérieur à 1977. Le calcul du crédit d'impôts prend également en compte votre situation familiale.

Exemple :
Equiper votre domicile d'un insert à bois (2000 € TTC) revient à 2 500 € TTC (installation comprise). Avec l'application du taux de crédit d'impôt à 40 %, l'opération revient à 1700€.
– Calcul du montant du crédit d'impôt :
  2 000 € x 40 % = 800 €
– Coût net de l'opération :
  2 500 € – 800 € = 1 700 €

Comment ?
Les dépenses réalisées en 2007 seront déclarées en 2008, en joignant à votre déclaration d'impôt la facture de l'entreprise qui vous a fourni et posé les matériaux, sans quoi la réduction ne sera pas effectuée.

par D. Lalande


Retrouvez la liste des produits éligibles au crédit d'impôts sur le site de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error