Thierry
Il y a 5 mois

La puberté de vos enfants, comment la gérer ?

La puberté est une période transitoire sensible que traverse tout enfant pour devenir adulte. Découvrez tout sur cette période et apprenez à la gérer !

Puberté : parents, soutenez vos enfants sans vous imposer

La puberté est une période charnière de la vie des enfants. Elle est le trait d’union entre l’enfance et l’âge adulte, et constitue une période où vos enfants, filles comme garçons, enregistrent au niveau de leurs corps des changements physiques, physiologiques et hormonaux. C’est une période délicate où l’enfant se révèle à lui-même. S’il y a quelques années, vous le teniez encore dans vos mains, aujourd’hui votre enfant a grandi et s’apprête à devenir un grand garçon ou une grande fille. A défaut de pouvoir le tenir encore dans vos mains, ou le tenir par la main pour guider ses premiers pas dans un passé pourtant récent selon vous, vous pouvez toujours le soutenir dans cette période de transition de sa vie. La puberté est une période sensible de la vie des enfants qui, si elle est mal gérée, peut avoir des conséquences irréversibles sur sa vie et son insertion sociale.

En tant que parents, ce que vous devez avant tout éviter en cette période, c’est de vous imposer à vos enfants. Au contraire, vous devez les soutenir, être à l’écoute, les comprendre et leur prodiguer des conseils, sans impératifs. C’est une lourde responsabilité. Cependant, si vous vous y prenez comme il se doit, tout devrait bien se passer. Pour cela, vous devez déjà appréhender vous-même ce que c’est que la puberté, comprendre qu’elle se manifeste différemment d’un enfant à un autre et selon le sexe. De même, vous devez être attentif à certains signes. La gestion de la puberté de votre enfant est tout un ensemble de choses, d’approches, de conduites à tenir, afin que cela se passe de la meilleure des manières pour lui.

La puberté, c’est quoi ?

De manière simple et basique, la puberté est la période de la vie où le corps humain passe de l’état d’enfant à celui d’adulte. Les organes sexuels et le corps dans son ensemble grandissent, se développent et changent de fonctionnement. Pendant cette période, la croissance s’accélère. Le corps de l’enfant se construit véritablement, au même titre que son corps sera désormais capable de se reproduire. La fonction de reproduction est alors acquise.

En tant que parents, sachez que les changements que vous observerez chez vos enfants pendant cette étape cruciale de leur vie sont liés à des bouleversements hormonaux. Les glandes endocrines que sont l’ovaire et les testicules produisent des hormones sexuelles, suite à une stimulation de messages en provenance du cerveau. Ce sont ces hormones qui initient les changements morphologiques au niveau de l’enfant, donc la taille et le poids augmentent, autant que ses os et ses muscles s’allongent.

S’il y a deux ou trois décennies en arrière, l’âge moyen de la puberté se situait entre 12 et 14 ans pour la jeune fille, et 13 et 15 ans chez le jeune homme, il faut dire que la donne a changé au 21ème siècle. Aujourd’hui, entre 10 et 11 ans, la jeune fille développe déjà les signes précurseurs de la puberté, alors que le jeune garçon devient pubère entre 11 et 13 ans, explique le docteur Alain Scheimann médecin endocrinologue. On parlera de puberté précoce lorsqu’elle apparaitra chez la fille entre 9 et 10 ans, et chez le jeune garçon entre 10 et 11 ans.

Les signes précurseurs de la puberté chez la jeune fille et chez le jeune garçon

La période pubère entraîne de sérieux changements physiques, psychologiques et morphologiques chez les enfants. Ces changements se manifestent différemment selon que l’enfant soit de sexe masculin ou de sexe féminin.

Chez la fille

Chez la fille, la puberté commence déjà à partir de 9 ans chez certaines, et à 10 ou 11 ans chez les autres. Le premier signe pubertaire chez la fille est le développement des seins. En règle générale, il se fait en trois étapes :

  • Dans un premier temps le mamelon se surélève et l’aréole mammaire s’élargit.
  • Dans un second temps les mamelons s’élargissent et se pigmentent, pendant que l’aréole devient soufflée et le sein prend une forme de poire.
  • A la dernière étape, le sein prend une forme adulte, avec un aspect plus mûr, hémisphérique, et le mamelon sailli fortement. Cela s’observe entre 18 et 19 ans.

De même, pendant cette période, le sexe de votre fille changera. Les premiers poils apparaîtront sur le pubis, pendant que la vulve se transforme et prend de plus en plus une forme adulte. Généralement, la vulve se modifie entre 2 et 3 ans avant que les premières règles n’apparaissent. Les petites lèvres se développent, les grandes lèvres quant à elles sont plus en relief, pendant que la fente vulvaire devient horizontale et le clitoris s’agrandit légèrement.

Pendant cette même période, le corps utérin se développe également. Ce changement n’est cependant pas visible, explique le Dr Foussier. « Il y a aussi l’augmentation de la taille des ovaires et de l’utérus mais cela ne se voit pas bien évidemment. On le vérifie par échographie quand on suspecte un retard de puberté ».

Chez le garçon

Elle commence généralement à partir de 11 ans, mais prend un peu plus de temps que chez la jeune fille. Vous observerez chez votre garçon l’augmentation de la taille des testicules. C’est le premier signe pubertaire auquel fait suite le développement des caractères sexuels secondaires. La pilosité pubienne et axillaire se développe, la verge se développe, en même temps que le changement de voix (la mue) s’observe. En dernier, apparaissent les moustaches, les poils sur le visage et la barbe pour certains.

En tant que parents, vous remarquerez également chez votre enfant, qu’il soit fille ou garçon pendant la période pubertaire, une maturation psychologique, intellectuelle et émotionnelle. Le Dr Foussier va renchérir en ajoutant : « Cet aspect est important à prendre en compte par les parents dans le suivi éducatif de leurs enfants. Par exemple, ce qui est interdit à 6 ans peut être une source de conflit dans une période pubertaire même si la petite fille n’a que 10 ans. Les changements psychologiques se voient dès le début de la puberté ».

Pour une adolescence en douceur, parler de la puberté avec son enfant

Parler de la puberté avec votre enfant est sans doute une des étapes les plus importantes de ce processus de suivi et de gestion. C’est une période au cours de laquelle, compte-tenu des changements qu’il observe sur son corps, l’adolescent, peu importe son sexe, devient réticent et solitaire. Certains ont du mal à accepter les changements physiques et morphologiques de leur corps à cette étape de leur vie. C’est donc à ce moment que vous devez intervenir, pour ne pas que votre enfant se sente seul. Vous devez être là pour eux, déjà dès leur plus tendre enfance. Ainsi, ils pourront se montrer plus réceptifs en son temps, sachant que vous aviez toujours été au plus près d’eux.

Déjà à partir de 10 ans, vous pouvez parler de puberté avec votre enfant, qu’il soit fille ou garçon. Il faudra lui expliquer le processus de la puberté, les mécanismes grâce auxquels elle se met en place, afin de la préparer psychologiquement à les reconnaître et à les accepter. Ainsi, en son temps, l’enfant appréhendera ses changements avec moins de stress ou d’anxiété, étant donné qu’il s’y attendait. C’est le lieu de faire remarquer à votre jeune garçon qu’il pourrait observer des éjaculations nocturnes, et à votre jeune fille qu’elle pourrait avoir ses premières règles, qui se manifesteront par des taches de sang au niveau de son organe reproducteur. L’objectif d’une telle approche n’est pas de les effrayer, mais plutôt de les préparer à une étape qui à défaut d’informations, pourrait les déstabiliser. On appréhende mieux un évènement lorsqu’on s’y prépare, que lorsqu’on s’y retrouve par surprise.

A noter que la puberté est une période sensible, à laquelle les enfants ne réagissent pas de la même manière. Chez certains, vous pouvez observer des troubles de comportements et des crises fréquentes. Pour y faire face, vous devez savoir gérer la crise d’adolescence.

Comment gérer la crise d’adolescence ?

Pendant la puberté, certains enfants, quel que soit leur sexe, peuvent se sentir très mal, ne sachant pas comment réagir face à de tels changements. Ils peuvent dans ces cas faire des crises d’adolescence. Il faut dire cependant que la crise d’ado n’est pas systématique et ne s’observe pas chez tous les enfants. Les raisons qui peuvent être à l’origine de la crise d’adolescence sont diverses. Elle peut faire suite à une remarque ou une demande légitime de votre part vis-à-vis de votre enfant. De même, elle peut être initiée pour un « oui » ou un « non ». En période de crise pubertaire, un simple malentendu avec votre jeune fille ou votre jeune garçon peut prendre des proportions surprenantes pour vous. Ils peuvent devenir agressifs, voire violents dans leur langage. Vous devez alors vous montrer patients, compréhensifs, et ne pas céder à la colère.

Chez les ados qui en souffrent, la crise est souvent liée au fait qu’ils se sentent mis à l’écart, en quarantaine, parce que leur corps se développe trop vite, ou pas assez vite, en comparaison à d’autres enfants de leur âge. En tant que parents, vous devez vous rendre disponibles et ouverts lorsque la crise d’ado survient chez votre enfant. Il ne s’agit pas de lui imposer le dialogue, de lui dicter la conduite à tenir, au risque qu’il ne se mette sur la défensive et se ferme à tout conseil. Au contraire, proposez-lui de l’aider, ne lui imposez pas votre aide. Faites-lui comprendre l’intérêt du dialogue pour lui et pour la situation qu’il traverse. Faites-lui comprendre qu’il peut librement se confier à vous et dites-lui que vous avez comme lui connu une période pareille. Fort de cela, découvrant qu’il n’est pas seul face à la situation, il se montrera naturellement plus ouvert.

Mieux, si vous aviez entamé cette période de dialogue depuis le début de sa puberté, ou avant, pendant qu’il avait 10 ou 11 ans, le dialogue et la gestion de la crise d’ado seront encore plus aisés. Il pourra facilement traverser cette période. Chez certains enfants, ce dialogue post-puberté évite même la crise d’adolescence. C’est dire que tout dépend de votre enfant, de son âge et de la préparation qu’il aura reçue avant que sa puberté ne commence. Cela suppose que vous avez aussi une part de responsabilité dans l’avènement de la crise d’ado de votre enfant et dans sa bonne gestion. Une bonne communication est généralement la clé de la bonne gestion de la crise pubertaire de votre enfant.

Les positions des psychologues et pédopsychiatres sur la crise d’adolescence

A travers la crise d’adolescence, l’enfant exprime généralement un besoin d’individualité, lequel s’explique différemment selon les spécialistes.

Trouver le juste milieu, s’identifier à ses repères

Sur le chemin de devenir un homme ou une femme, l’ado est souvent confronté à de nombreuses réalités. Entre l’objectif ultime de ne pas décevoir son père, sa mère, son amoureux ou ses amis, et celui de s’identifier à l’un de ses parents ou à de ses professeurs, l’ado doit pouvoir trouver le juste milieu. C’est à cette période qu’il recherche chez ses parents, son professeur ou toute personne proche faisant figure d’autorité, ce qui est idéal et meilleur selon lui chez chacun. Dans cette transition indispensable à son développement et à son épanouissement, il est plus enclin à critiquer, à manifester son opposition de façon plus ou moins acerbe et agressive, et à briser les règles qui lui paraissent abusées ou absurdes.

L’esprit de contrariété et la psychologie inversée

La psychologie inversée est selon nombre de spécialistes un moyen efficace de faire prendre conscience à votre enfant. Pour venir à bout des attitudes paradoxales et imprévisibles de vos enfants, les psychologues conseillent d’utiliser les mêmes stratégies qu’eux. Supposons par exemple que vous avez un enfant en classe de terminale et dont le rendement scolaire est très insatisfaisant. Dites-lui simplement que s’il n’obtenait pas son BAC, vous le garderiez une année complète à la maison ou l’enverriez à la campagne. Parce qu’il ne souhaite pas vous avoir dans les pattes toute sa vie, il va se ressaisir, mettre le paquet pour décrocher son baccalauréat. C’est en jouant sur l’esprit de contrariété que vous pourrez parvenir à de tels résultats.

Les comportements à risque de l’ado pendant la puberté

La période pubertaire est celle où de nombreux enfants adoptent des comportements à risque. Une telle prise de risque s’explique par le fait qu’ils s’estiment à la mauvaise place dans leur famille, dans leur école, dans le quartier et avec leurs amis. Parce qu’ils sentent le besoin de s’affirmer, d’imiter les autres et de se faire remarquer, certains fument, alors que d’autres se droguent ou se plaisent à conduire sans respecter le code de la route.

De nombreux spécialistes expliquent cette prise de risque inconsidérée et ces comportements dangereux comme un besoin pour l’enfant de se prouver à lui-même l’effectivité de son existence et que la vie vaut la peine d’être vécue. En se mettant en danger, il attire votre attention en tant que parents et vous incite à davantage vous occuper de lui et à lui prêter attention. Ensuite, il pense montrer au monde qu’il n’est plus un enfant et qu’il peut désormais envisager d’autres droits et manifester d’autres besoins.

C’est selon les spécialistes, la première étape psychologique du développement de l’adolescence. Lorsque vous remarquez ce comportement chez votre enfant, ayez à l’idée qu’il est tout à fait naturel, et caractéristique de la plupart des jeunes adultes de son âge. A vous de savoir la conduite à tenir face à de tels changements comportementaux.

Soyez patient et mettez-vous à la place de votre ado

A plusieurs reprises, vous avez été certainement stupéfait face aux réactions et comportements de votre ado pendant sa période pubertaire. Vous avez parfois estimé ces comportements irrationnels ou contradictoires. Sachez que cela est tout à fait normal ; la puberté est une période où votre enfant vous paraîtra très imprévisible, méconnaissable. Toujours dans l’excès, partagé entre apathie et colère, ses désirs et volontés seront contradictoires pendant la puberté.

Pendant la puberté, il est la recherche de son identité. Il fait face à des pulsions sexuelles qui autre fois lui étaient étrangères. Il doit désormais assumer sa nouvelle apparence, faire face au regard de ses amis, de ses proches et de la société. Comprenez donc qu’il puisse être dépassé et animé d’un sentiment de solitude, d’anxiété et de stress intense. Emotionnellement, il connaîtra des hauts et des bas.

Mais vous devez comprendre que c’est sa façon à lui de s’adapter aux changements de son corps, de sa personnalité. Mieux encore, vous devez vous mettre à sa place ; c’est essentiel. Pour cela, revisitez quelque peu votre adolescence, posez-vous des questions sur la manière dont vos parents ont réagi pendant que vous étiez dans la même période que votre enfant. A cette période de votre vie, qu’attendiez-vous de vos parents, et plus généralement des adultes de votre entourage ? Que craigniez-vous ? De quoi rêviez-vous ? A travers les réponses à ces interrogations, vous pourrez mieux comprendre et appréhender ce que traverse votre enfant. Comme cela, vous comprendrez qu’il a besoin de patience, de compréhension, et qu’il nourrit un grand besoin d’écoute et de réconfort.

Prenez vos distances, tout étant disponible

Pendant leur puberté, la jeune fille et le jeune garçon ne souhaitent pas se sentir envahis. Afin que votre enfant puisse vivre une puberté aboutie, vous devez lui laisser son espace, du temps et un minimum de liberté. Cela ne veut pas dire que vous devez négliger vos responsabilités, tourner le dos à l’ado et le laisser faire ce qu’il veut. Au contraire, vous devez être disponible pour lui quand il vous sollicitera ou quand à votre entendement le besoin se fera sentir. Il va sans dire que c’est une alchimie plutôt complexe à mettre en place. Elle est pourtant essentielle à cette étape de la vie de votre enfant, qui plus est pour son développement psychologique et physique.

Vous vous devez d’être une oreille qui écoute, un mentor plus qu’un gendarme. Vous devez l’accompagner dans ses différentes expériences en cette période, sans pour autant le laisser à lui-même ; car à un moment ou à un autre, il se mettra en danger, voulant découvrir ses propres limites. Vous devez donc être présents en ces moments, afin de lui faire remarquer les limites à ne pas franchir. Votre rôle en l’occurrence est de prévenir les comportements à risque, pour éviter qu’ils prennent des proportions inconsidérées. Au pire des cas, vous pouvez solliciter l’intervention d’un psychopédagogue (sur prescription de votre médecin généraliste) ou d’u psychologue.

Les solutions externes pour maîtriser la vie de votre ado

Des périodes difficiles à l’école, de mauvaises notes, un manque de rigueur ou de méthodologie, sont des facteurs qui peuvent compliquer la puberté de votre ado. Dans ces cas, vous pouvez envisager un soutien scolaire personnalisé et bien adapté, selon la personnalité de votre enfant. Ainsi, vous l’aiderez à reconsidérer sa posture, afin de se concentrer sur ce qui est vraiment important pour lui, pour sa réussite scolaire et son épanouissement.

Dans des cas pareils, l’intervention d’une personne extérieure au cocon familial est souvent la meilleure solution. L’idée n’est pas de le sermonner expressément, mais de lui faire entendre raison, de lui faire passer des messages qui, s’ils venaient de vous, lui seraient difficiles à accepter et à intégrer. Il s’agira d’identifier une personne qui, autre que vous, fait figure d’autorité morale à l’endroit de votre enfant. L’intervention d’un enseignant à domicile est souvent préconisée dans ce genre de situation. C’est une solution la plupart du temps efficace, pour apaiser un environnement familial en proie à de vives altercations parents-enfants et où de simples devoirs et remarques deviennent sources permanentes de conflits.

Aux yeux de votre enfant, un enseignant est une personne extérieure, qui manifestement n’a pas de parti pris. Il pourra lui imposer la conduite à tenir plus facilement que vous, parents avec qui ses rapports sont tout autres. Selon les professionnels de l’éducation, la méthode peut varier. L’objectif demeure en revanche le même : aider l’enfant à traverser sereinement et sainement sa puberté.

La puberté est une période transitoire obligatoire dans la vie de l’enfant. Face aux nombreux changements de son corps et de sa personne au cours de cette étape de sa vie, l’enfant peut avoir des comportements incompréhensibles, inimaginables et à la limite agressifs. Ce sont des réactions naturelles, qu’en tant que parents vous devez savoir appréhender, afin de pouvoir y adapter le bon accompagnement. S’il est vrai que l’enfant est seul face à sa puberté, vous devez être au plus près de lui, afin qu’il puisse y faire face. Le conseiller, l’écouter sans le juger, être disponible pour lui et être attentif à ses comportements à l’extérieur, voilà essentiellement ce que vous avez à faire comme parents pendant cette période pour soutenir votre enfant. Ne vous érigez pas en gendarme, mais en ami. Au besoin, sollicitez l’aide d’une personne extérieure pour vous accompagner dans ce processus.

Ouvrages sur la Puberté

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error
Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !