Thierry
Il y a 2 mois

Isolation de la maison : Quelles aides financières ?

Pour alléger les dépenses de la maison, il est important de penser à faire des économies sur les questions de chauffage. Découvrez quelques aides de l’Etat.

L’isolation de la maison occupe aujourd’hui la première place de dépenses des foyers français lorsqu’il s’agit des travaux de rénovation du logement. Savoir si ces travaux sont utiles n’est plus la préoccupation des ménages français. Qui en effet aujourd’hui n’a pas entendu parler de la fameuse maison BBC ?!

L’isolation permet de diminuer les pertes d’énergie à l’intérieur de l’habitation et permet ainsi de diminuer considérablement la facture de la consommation énergétique. En d’autres termes, elle permet de réaliser des économies, mais aussi de protéger l’environnement.

Le financement de ces travaux est d’ailleurs garanti par un certain nombre d’aides et subventions accordées par l’État, mais aussi par les organismes privés. Ainsi, les ménages peuvent bénéficier de la prime énergie, du crédit d’impôt, des aides de l’Anah.

Baissez votre consommation d’énergie

Pour réussir la transition énergétique, l’un des buts principaux du ministère de l’Environnement est une diminution considérable de la consommation en France de 38% au moins d’ici 2020. Pour cela, il est indispensable que les propriétaires de logements réalisent des travaux de rénovation énergétique.

Le chauffage représente le premier poste de dépense en énergie d’un foyer français. Pour améliorer les performances de son domicile en matière d’énergie, les travaux d’isolation thermique sont primordiaux. Il s’agit de la première chose à prendre en compte pour réussir une rénovation énergétique de sa maison.

La raison de ce conseil est simple : au sein d’un logement, la chaleur émise par le dispositif de chauffage se perd facilement dans les combles perdus ou aménagés si les travaux nécessaires ne sont pas effectués. Afin d’éviter cette perte d’énergie thermique, il est important d’isoler correctement sa maison. Lorsque ces travaux sont bien réalisés, la perte de chaleur baisse.

Ainsi, vous constaterez une baisse de votre consommation d’énergie. Cela se verra automatiquement sur vos factures d’énergie puisque le montant baissera automatiquement. Vous pourrez donc réaliser de réelles économies. De plus, si vous êtes un amoureux de la nature, vous pourrez être fier de participer à la préservation de l’environnement.

Combien coûtent ces travaux d’isolation de la maison ?

Trois types de travaux peuvent être réalisés pour vous permettre de bien isoler votre logement. Ainsi, vous pourrez gagner en performance énergétique. Vous pouvez donc isoler les combles, les murs et votre toiture extérieure.

Le cout de tous ces travaux peut être assez élevé. Surtout si vous désirez isoler tous ces endroits. Il s’agit d’un réel investissement qui englobe l’acquisition des matériaux et le paiement de la main d’œuvre. Les prix pour de telles rénovations varient souvent en fonction de l’isolant qui sera utilisé, mais aussi selon le type d’artisans RGE qui réalisera la pose. Les tarifs peuvent aller de 15 à 80 € le m2. Ainsi, pour isoler des combles perdus ou aménagés, vous pouvez dépenser entre 20 et 50 € le m2, pour isoler les murs, il faut compter en 15 et 75 € le m2 et entre 50 et 80 € le m2 pour isoler la toiture extérieure.

Augmenter l’efficacité énergétique de votre domicile en réalisant des travaux de rénovation thermique nécessite donc un investissement assez important. Cependant, cela n’annule pas l’intérêt de la réalisation de tels travaux. En outre, il existe un ensemble d’aides et de subventions octroyées par le gouvernement et les organismes privés qui permettent de financer ces rénovations.

Les aides et subventions disponibles pour les rénovations énergétiques des logements

Pour aider les foyers français à atteindre les buts de diminution de la consommation d’énergie, le gouvernement a mis en place des mesures qui facilitent le financement de ces travaux d’aménagement. Ces aides sont aussi disponibles dans le secteur privé. Pour bénéficier de ces financements, vous devez vous assurer de votre éligibilité.

· Le crédit d’impôt

Il s’agit d’une mesure fiscale prise par l’État pour permettre aux foyers français de réaliser une déduction de leurs impôts des frais de travaux d’aménagement thermique. Le CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique) vous permet de bénéficier d’un crédit d’impôt allant jusqu’à 30% pour la plupart des travaux de rénovation énergétique.

· L’Anah (Agence Nationale de l’Habitat)

L’Anah peut accorder à un propriétaire jusqu’à un taux de 50% des aides financières (si ses ressources sont considérées comme « revenus très modestes ». Dans le cas où ses revenus sont considérés comme « ressources modestes », le pourcentage est 35%). Cependant, un foyer ne peut pas recevoir plus de 10 000 € comme subvention.

· Prime Energie Calculeo

La prime énergie Calculeo peut apporter une aide financière à la hauteur de 20% des travaux de la rénovation énergétique selon le lieu et le type des travaux. L’organisme propose de verser cette subvention directement aux concernés par chèque. La Prime Energie est financée par les entreprises distributrices d’énergie par le système des CEE (Certificats d’Économie d’Énergie).

· Subventions locales

Dans le cadre régional, des collectivités sont aussi présentes conformément à la politique de proximité de l’Ademe. Pour être bénéficiaire, il faut se renseigner auprès de sa ville.

Par ailleurs, toutes les subventions ne peuvent pas être cumulées. À titre d’exemple, la Prime Énergie n’est pas compatible avec les aides de l’Anah. Elle peut être néanmoins associée au crédit d’impôt ou encore à toutes les subventions qui ne reposent pas sur le CEE.

Vérifier son éligibilité

Pour bénéficier d’une aide lors de la réalisation de vos travaux d’aménagement thermique, vous devez respecter les conditions ci-après :

  • Vous devez effectuer des travaux de rénovation thermique éligibles.
  • Vous devez lancer le processus de demande avant de commencer les travaux. Cela veut dire avant la date de signature du devis, d’achat d’équipement, la date de commande, la date de livraison, la date de versement d’acompte, le début des opérations et la date de facture.
  • Les travaux doivent être nécessairement réalisés par un professionnel du groupe des artisans RGE.
  • Votre logement doit avoir une ancienneté supérieure à 2 ans.
  • Vos installations doivent être conformes aux critères techniques requis.
  • Vous devez vous assurer de ne pas avoir demandé un financement chez deux organismes appartenant au système du CEE.

Cette liste n’est pas exhaustive. Pour avoir plus de détails, vous pouvez vous renseigner auprès de chaque organisme. Mais au préalable, veillez à respecter les conditions ci-dessus.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error
Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !