Thierry
Il y a 4 mois

Tarif Gaz et Electricité : tout comprendre

Entre les divers fournisseurs d’électricité et de gaz présents sur le marché français, il est important de comprendre les tarifs pour bien choisir.

De multiples offres de gaz et d’électricité, pour un choix de plus en plus difficile

Avec la libération du marché de l’énergie, le nombre des fournisseurs d’électricité et de gaz s’est considérablement multiplié. Désormais, de nombreux fournisseurs d’énergie se tiennent à votre disposition, avec des offres variées.

Même si l’objectif est pour vous de réaliser le maximum d’économie d’énergie, il n’est pas toujours évident de faire un choix de fournisseurs d’électricité et de gaz pour satisfaire vos attentes.

Pour cette raison, il est conseillé de prendre en compte un certain nombre de critères avant de vous décider. De même, avoir une idée du prix et des principaux fournisseurs vous rendrait la tâche beaucoup plus facile.

Les conseils pour choisir votre fournisseur d’énergie

Le choix de votre fournisseur d’électricité et de gaz doit être fonction d’un certain nombre de modalités, lesquelles garantiront votre satisfaction sur la durée. Ainsi, pour choisir votre fournisseur d’électricité et de gaz, vous devez tenir compte de vos priorités.

Cela suppose qu’il faut opérer un choix de fournisseur en fonction du détail auquel vous accordez priorité, selon qu’il s’agisse de la qualité du service client, du prix ou d’autres modalités.

En règle générale, le prix est le principal critère de choix d’un fournisseur d’électricité et de gaz. En considérant un sondage réalisé en 2017 en ce sens, le montant des factures d’énergie est une priorité pour 68% de français. C’est dire que le prix est naturellement le premier facteur que considèrent les ménages, avant de choisir un fournisseur d’électricité et de gaz.

L’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence depuis 2007 a encore renforcé votre liberté de choisir le fournisseur qui vous convient en considérant les prix qu’il applique.

Outre le prix, la souscription aux offres d’un fournisseur d’électricité et de gaz peut être fonction de la qualité du service client. C’est d’ailleurs l’aspect sur lequel misent les fournisseurs alternatifs concurrents d’EDF, afin de vous attirer vers leurs offres.

S’il est vrai que l’appréciation de la qualité du service client d’un fournisseur en comparaison à celui d’un autre reste purement subjective, il faut admettre qu’il existe des critères objectifs, qui permettent d’évaluer soi-même la qualité du service client proposé par un fournisseur.

Les labels indépendants et les horaires d’ouverture sont des exemples de critères. Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, Direct Energie est le fournisseur qui a été le plus récompensé pour la qualité de son service client.

Les tarifs d’électricité et de gaz

La question du prix du kWh d’électricité et de gaz est quelque peu délicate. Le prix est fonction de divers facteurs, et il existe des tarifs divers. C’est pourquoi il est important de comprendre la différence entre les différents tarifs.

Le tarif réglementé de l’électricité

Le tarif réglementé est établi par les pouvoirs publics sur proposition de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Le tarif réglementé est le tarif bleu d’EDF. Avec ce tarif, votre facture d’électricité peut connaître deux évolutions majeures par an ; l’une en janvier dans le cadre de la contribution au service public de l’électricité, et l’autre en août pour le tarif au kWh.

La commercialisation de l’électricité au tarif réglementé est le monopole d’EDF et de certaines entreprises de distribution. Sur 95% du territoire français, EDF a le monopole de la commercialisation au tarif réglementé, alors que les fournisseurs historiques locaux se partagent les 5% restants.

Electricité : le prix du marché

Le prix du marché est d’application lorsque l’offre d’électricité et de gaz ne provient par d’EDF. Ici, ni les pouvoirs publics, ni la CRE n’interviennent, et le prix est librement fixé par chaque fournisseur. Le prix du marché peut être fixé ou indexé.

L’application d’un tarif au prix fixe se fait librement par le fournisseur et sur une durée déterminée. Cela peut s’établir sur 1 an, 2 ans ou 3 ans, de sorte que sur cette période, le prix du kWh qui vous a été fixé à la souscription ne change pas, même en cas d’augmentation du tarif réglementé.

On parlera de prix indexé lorsque votre fournisseur indexe son prix sur la base d’un indice. Ceci est souvent fonction de l’évolution du tarif réglementé. Dans ces conditions, le prix du kWh évolue de la même manière que le tarif réglementé, avec le même écart.

Dans leur grande majorité, la plupart des fournisseurs d’électricité proposent deux options tarifaires que sont :

  • l’option base qui est un tarif unique souscrit par environ 52% des français ;
  • l’option heures pleines / heures creuses qui applique un double tarif selon les horaires fixés par la commune pour que vous bénéficiez de tarifs réduits pendant 8 heures creuses.

Cependant, EDF est le seul fournisseur à proposer deux options supplémentaires.

Selon les fournisseurs, les tarifs TTC de l’abonnement et du prix du kWh peuvent varier. Pour un particulier, sur le deuxième semestre de 2019, le prix du kWh est de 0,1433 euros chez Happ’e d’Engie contre 0,1667 euros chez Enercoop. Le prix du kWh d’électricité peut aussi varier selon les puissances de compteur, les plus répandues étant celles de 3, 6 et 9 kVA. Ainsi, pour un compteur de 3 kVA, le prix peut varier entre 0,1410 et 0,1667 € selon le fournisseur. A 6 kVA, en option base, ce prix se situe entre 0,1353 et 0,1524 €, alors qu’en heures pleines et creuses, les fourches sont respectivement de 0,1512 à 0,1709 euros, et de de 0,1179 à 0,1320 euros. A 9 kVA, le tarif minimum de base est de 0,1380 euros et le maximum de 0,1554 euros en option base.

Gaz : Le prix du kWh

S’agissant du gaz, ce sont les classes de consommation qui sont considérées pour fixer le prix du kWh. On en compte 4 que sont :

  • Base : entre 1 et 1.000 kWh pour la cuisson ;
  • B0 : entre 1.000 et 6.000 kWh pour la cuisson et l’eau chaude ;
  • B1 : entre 6.000 et 30.000 kWh pour la cuisson, l’eau chaude et le gaz ;
  • B2i entre 30.000 et 300.000 kWh généralement pour les copropriétés.

On tient compte également des zones tarifaires qui sont au nombre de 6. On compte des milliers de villes par zone. Sur la fin de cette année 2019, le prix du kWh de gaz varie entre 0,0741 et 0,0755 € selon les fournisseurs et les zones, pour la cuisson et pour l’eau chaude, 0,0539 et 0,0631 pour le chauffage.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error

 

 

 

Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !