Assumer ses erreurs pour devenir un homme meilleur

Pourquoi est-ce si difficile pour les hommes de reconnaître leurs erreurs lorsqu’ils se trompent ? Certains semblent effectivement croire qu’avoir tort est une marque de faiblesse. Mais ne serait-ce pas tout le contraire ? Et si le fait de reconnaître vos fautes vous permettait en réalité de devenir un homme meilleur ?

L’homme est-il vraiment infaillible ?

« Comment pourrais-je avoir tort puisque tu ne peux pas avoir raison ? » Aujourd’hui, encore, on a l’impression que de nombreux hommes fonctionnent ainsi. Leur avis est forcément le bon. Et, par voie de conséquence, celui des autres est forcément mauvais. Inutile d’aller chercher bien loin pour trouver ce type de comportement : on en voit partout sur les réseaux sociaux ou sur les plateaux TV.

Le vaccin contre le Covid ? Je suis pour/contre et je sais que j’ai raison. L’élimination de la France à l’Euro 2020 ? Je sais pourquoi, tu ne sais pas. Qui va gagner la prochaine élection présidentielle ? Je le sais aussi (mais je ne te le dirai pas forcément). Alors, oui, ce type de commentaire n’est pas exclusivement masculin, mais on l’a bien constaté : les hommes restent majoritaires.

Les personnes qui réagissent ainsi ont peut-être de nombreuses certitudes, mais elles semblent surtout ignorer un principe de base : celui de la « faillibilité« . Ou, pour faire plus simple, la possibilité de faillir, de se tromper. « Ca arrive même aux meilleurs », serait-on tenté de dire !

Pourtant, la personne qui se trompe aura toujours une explication à ses erreurs : c’est parce que j’avais mal compris la question, tu m’avais mal expliqué, quelqu’un m’a déconcentré, c’est de sa faute à lui/elle… Se remettre en cause ? Jamais de la vie ! Sans doute un bon vieux réflexe de mâle alpha.

Reconnaître ses erreurs, un sacré défi pour les hommes

« Je suis désolé » : un sacré défi pour les hommes

Ce qui est vrai pour les questions d’actualité ou de politique l’est aussi dans la vie de couple. Les crises, disputes, engueulades semblent toujours être de la faute de l’autre. Pourtant, reconnaître que l’on s’est trompé pourrait contribuer à désamorcer les situations tendues en quelques instants.

Ne pas assumer ses erreurs, la faute aux parents ?

Le constat étant posé, il convient de s’intéresser aux causes. Pourquoi diable n’est-on jamais capable de s’excuser ou d’assumer ses torts ? On a déjà évoqué le cas du mâle alpha, cet être dominant, séducteur, charismatique que les autres écouteront sans broncher et en qui ils auront une confiance absolue. Mais cela ne suffit pas.

Comme souvent, certains spécialistes n’hésitent pas à remonter à l’enfance pour justifier cela. Quand des parents s’énervent contre leur progéniture, la faute en revient systématiquement à l’enfant car l’adulte, c’est bien connu, ne peut pas avoir tort. Vous souvenez-vous déjà avoir entendu vos parents dire qu’ils avaient mal réagi en vous réprimandant ? Dans le même esprit, qui ne s’est jamais fait enguirlander après avoir ramené une mauvaise note à la maison ? Le rapprochement parait tiré par les cheveux, pourtant, il implique que le fait de s’être trompé est très grave. Presque honteux.

Reconnaître ses torts, une question de survie dans le couple

Si l’éducation peut expliquer pourquoi nous avons peur d’assumer nos erreurs, le passage à l’âge adulte doit donner lieu à une prise de conscience. Au risque de rendre nos relations beaucoup plus compliquées, qu’elles soient professionnelles ou amoureuses. Mais un nouvel élément entre alors en ligne de compte : la difficulté de reconnaître que l’on a fait du tort à quelqu’un alors qu’on ne le voulait pas.

Jessica Ketner, une thérapeute conjugale et familiale américaine, l’explique très bien ainsi : « Il est important de ne pas minimiser ou rejeter les sentiments de votre partenaire en vous cachant derrière votre intention. Si vous faites d’abord de la place pour les excuses, l’empathie et la réparation, il peut souvent y avoir un moment [plus tard] pour dire que vous n’aviez pas l’intention de les blesser. »

Vous n’aviez peut-être pas l’intention de faire du mal, mais vous l’avez fait, c’est trop tard. Présentez donc vos excuses et, ensuite seulement, essayez d’expliquer ce que vous vouliez dire. Reconnaissez que vous vous y êtes mal pris ou que vous vous êtes trompé et alors, le problème sera réglé (ou en bonne voie pour l’être) et votre ego ne s’en trouvera pas plus mal.

Enfin, assumer ses erreurs ou présenter ses excuses quand on s’est trompé ne doit pas vous empêcher d’affirmer vos idées ou de vous exprimer au quotidien. Sachez simplement mettre les formes ! Parfois, vous aurez raison et parviendrez à convaincre votre auditoire. D’autres fois, vous vous rendrez compte que vous avez fait fausse route, que vous n’avez pas pris la bonne décision. Ce n’est pas grave, puisque, aussi bien que les Daft Punk ou Rag’n’Bone Man, vous êtes « humain après tout »…

A lire aussi :

Ca veut dire quoi « être un homme » ?

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !