Cinq idées vertes pour son jardin printanier

Premiers bourgeons, premières pousses… Le jardin reprend peu à peu ses quartiers printaniers. A cette époque charnière, il est grand temps de chausser ses bottes et d’enfiler ses gants. Si les premiers semis peuvent être commencés fin février, à l’intérieur notamment, il n’est pas trop tard une fois le printemps installé.

Si vous n’êtes pas sûr de ce que vous devez planter, pensez à demander conseil à votre pépinière ou jardinerie locale. Ils peuvent vous aider à choisir les plantes qui conviennent à votre région et à la saison. Plants, semis, entretien : voici un guide des bonnes pratiques jardinières à l’aube de la belle saison.

Protégez votre jardin des gelées tardives

Les températures s’adoucissent au mois d’avril, mais le risque de gelée n’est pas exclu. Prudence si vous avez protégé votre jardin cet hiver…. Si vous avec eu recours à une couverture antigel ou un tissu, veillez à les retirer pendant les premières journées printanières afin d’éviter la surchauffe. Maintenez les paillages (écorces, branchages) au pied des plantes, en pensant à les aérer de temps en temps. Vous éviterez ainsi que le sol ne gèle et que vos plantes ne soient endommagées par le froid.

Faites la chasse aux mauvaises herbes et à la mousse

La première étape consiste à se débarrasser des mauvaises herbes et de la mousse, qui vont concurrencer votre gazon pour l’eau et les nutriments. Pour cela, la binette est l’outil printanier par excellence, bien que vous pouvez le faire à la main. Dans le potager ou le jardin d’agrément, les plantes vivaces et les « mauvaises herbes » poussent à vue d’œil. Retirez ces indésirables délicatement (« sarclage ») pour laisser le terrain libre aux semis et aux plantes en fleuraison. 

Oignons, asperges, petits pois… et Mara des bois

Il est temps de planter les premiers légumes de l’année à l’aide des semis, graines ou griffes dont vous disposez. Les légumes phares à planter aux mois d’avril et mai : aubergine, carotte, endive, oignon blanc, haricots, courgette, radis… Côté fruits : la saison de la fraise est ouverte. Alors pourquoi ne pas tester les plants de la délicieuse Mara des bois ? La récolte commence dès le mois de mai si le temps le permet.

Pelouses et rosiers ont besoin de vos soins

Votre pelouse et vos rosiers sont les vedettes de votre jardin de printemps. Ils auront besoin de vos soins pour rester verts et beaux toute la saison. Pour avoir une belle pelouse au début de l’été, le printemps est le moment de planter les semis et de les nourrir d’engrais. Pensez à appliquer un traitement anti-mousse contre l’humidité.

Au mois d’avril, la taille des rosiers est impérative. La floraison en dépend. Mais ce n’est pas tout, un insecte ravageur s’attaque à la sève de cette plante au printemps : le puceron. Arrosez votre rosier avec une solution de purin d’ortie pour faire fuir ce nuisible.

Pour finir, tondez régulièrement. La fréquence de la tonte dépendra de la croissance de votre gazon, mais il est généralement conseillé de le faire tous les 10 à 15 jours au printemps. Veillez à régler la hauteur des lames pour ne pas endommager l’herbe. À l’approche de l’été, ne tondez pas trop court.

Ne vous laissez pas envahir par les champignons

Les champignons aiment l’humidité et l’ombre. Et l’humidité printanière favorise l’apparition de champignons sur l’ensemble des végétaux : fleurs, jeunes plants, arbres fruitiers. Pour les prévenir, il est essentiel d’espacer vos plantes afin que l’air puisse circuler entre elles. Retirez toutes les feuilles atteintes et éliminez-les soigneusement afin de ne pas propager la maladie. Pour y remédier, pulvérisez (avec modération) de la bouillie bordelaise, une solution antifongique efficace à base de sulfate de cuivre.