Un rapport sexuel par semaine, ça suffit !

Nombreux sont ceux qui s'interrogent sur le nombre idéal de rapports sexuels pour une vie de couple épanouie. Cette étude risque d'en décevoir plus d'un.

Un rapport sexuel par semaine est suffisant pour faire le bonheur des couples hétérosexuels mariés ou des personnes engagées dans une relation de long terme, selon une étude américaine (oui oui, une vraie étude).

Pas besoin de faire l’amour tous les jours pour être heureux

Les scientifiques se sont appuyés sur des études réalisées auprès de 30 000 Américains au cours des quarante dernières années pour parvenir à cette conclusion, dont les détails sont présentés dans la revue Social Psychological and Personality Science.

Cette étude au très long cours bat d’ailleurs en brèche les lieux communs habituels qui impliquent souvent plusieurs rapports sexuels par semaine pour avoir une vie épanouie. Les répondants, tous en couple ou mariés, on été suivi pendant une longue période et ont été amenés à répondre régulièrement à des questions sur leur vie sexuelle, leur épanouissement, leur bonheur et leur qualité de vie en général.

Maintenir une connexion intime

« Avoir des rapports sexuels fréquents est associé à un plus grand bonheur, mais ce lien n’est plus aussi marquant lorsque la fréquence est supérieure à une fois par semaine », a commenté Amy Muise, psychologue et post-doctorante à l’université de Toronto-Mississauga.

« Nos conclusions suggèrent qu’il est important de maintenir une connexion intime avec votre partenaire mais vous n’avez pas besoin d’avoir un rapport sexuel chaque jour du moment que vous maintenez cette connexion », a-t-elle poursuivi.

Selon les chiffres, les français font eux l’amour un peu plus de 2 fois par semaine, mais bien évidemment, les chiffres varient beaucoup tout au long de la vie, et il n’existe pas d’étude sur le bien être sexuel en France sur une aussi longue durée que cette étude américaine.

Ce qui compte donc selon l’étude, ce n’est pas le nombre de rapports, mais bien une fréquence régulière afin de ne pas perdre ce lien intime. Au delà d’un rapport par semaine, le lien intime est maintenu, et le bonheur à long terme n’évolue pas.

Aucun lien de cause à effet

Les scientifiques ont observé une constance peu importe l’âge, le genre et la durée des relations, qu’elles soient de quelques mois ou de plusieurs décennies.

Les chercheurs ont précisé que leur étude n’avait pas vocation à montrer un lien de cause à effet. Par conséquent, il n’est pas établi qu’être heureux est à l’origine d’un rapport hebdomadaire ou si ce rapport est cause de davantage de bonheur. Il faut aussi ajouter que cette étude n’a porté que sur des personnes en couple.

« En réalité, il n’y a aucun lien entre la fréquence des rapports sexuels et le bien-être pour les personnes célibataires », a souligné Amy Muise.

La qualité plus que la quantité

L’autre point qui semble important, surtout si on part de cette fréquence hebdomadaire, au final assez faible, c’est la qualité de l’interraction et du moment qui vont le plus compter.

Certes, on ne s’attend pas à une grande qualité les premières fois, mais selon ces dames (mais aussi ces messieurs), ce qui compte c’est de passer un bon moment dans le respect de chacun.

Mieux vaut donc un rapport sexuel abouti et réussi chaque semaine, que de multiplier les quickies qui au final ne satisferont pas grand monde.