Petit pénis : comment se décomplexer ?

C’est un fait : beaucoup d’hommes se plaignent d’avoir un petit pénis. Si vous n’avez pas du tout envie de recourir à une opération chirurgicale pour l’allonger, votre pénis n’en reste pas moins un sérieux complexe qui vous mine le moral et ne vous donne pas franchement confiance en matière de relations intimes…

Et si c’était dans votre tête ?

Pénis de chair ou pénis de sang

Vous ne le savez peut être pas, mais il existe deux types de pénis : le pénis de sang et le pénis de chair, avec des caractéristiques très différentes au repos ou en érection.

Le pénis de sang a une taille plutôt modeste au repos, et c’est encore pire quand les températures sont fraiches (vous savez, à la piscine pas exemple…). Il a par contre une une formidable capacité à se gorger de sang de part son élasticité naturelle; de sorte que sa longueur et sa circonférence peuvent doubler.

Le pénis de chair, lui, aura tendance à avoir presque la même longueur au repos et en érection, c’est sa rigidité qui changera avec l’afflux de sang. Le pénis de chair contient moins de cavités, ce qui explique que ses dimensions changent peut, il a aussi moins tendance à se rétracter.

On ne peut malheureusement pas changer de type de pénis, ce sont des caractéristiques génétiques qui ne sont pas modifiables.

Au repos… ou en action

Un petit pénis, c’est quoi exactement ? Une question de taille ? D’un point de vue médical, un pénis de petite taille fait moins de 8 centimètres en érection. Vous êtes sûr que c’est votre cas ?

Plus de 25% des hommes estiment avoir un pénis de petite taille, voire un micro-pénis. De fait, la majorité des hommes insatisfaits de leur sexe, n’aime pas sa taille lors qu’il est au repos. Mais si vous avez un pénis dit de sang, c’est tout à fait normal d’arborer une saucisse cocktail entre les jambes.

Et puis si un pénis peut paraître petit au repos, il peut prendre de l’ampleur en érection. Celle-ci peut d’ailleurs varier en qualité : plus l’excitation est intense, plus votre sexe sera grand.

La dimension du plaisir

Dans les ébats et dans tout le jeu de séduction, votre pénis n’est au final qu’un outil permettant à vous et à votre partenaire d’avoir du plaisir.

Ce qui entre surtout en compte dans le plaisir de la femme, c’est le diamètre du pénis, bien plus que sa longueur. En étant davantage en contact avec les parois du vagin, vous serez sûr de donner un maximum de plaisir…

Et puis les femmes n’apprécient guère les sexes trop grands : gare aux petits accidents, douleurs… et aux érections pas vraiment franches !

D’autres atouts pour donner du plaisir

Persuadé d’avoir un petit pénis ? Si vous n’arrivez pas au départ à dépasser ce complexe, essayer de détourner votre attention, et celle de votre partenaire en compensant par d’autres stratagèmes, d’ailleurs pour le plus grand plaisir de ces dames :

Jeux de mains… : la sexualité n’est pas seulement une affaire de pénétration. Mille possibilités s’offrent à vous. Beaucoup de femmes aiment les massages et les caresses coquines à n’en plus finir ;

… ou de langue : le cunnilingus, encore peu pratiqué par les hommes, est pourtant le sésame pour amener votre partenaire au septième ciel…

Osez des positions qui permettent une pénétration plus profonde : pas de risque de blesser votre partenaire… mais l’assurance de donner beaucoup de plaisir. A privilégier : la levrette ;

Explorer d’autres terrains ! Un pénis de taille normale permet au final davantage d’excentricités qu’un sexe de 20 centimètres ! Ainsi, explorez les plaisirs de la sodomie avec votre partenaire ou des jeux coquins (yeux bandés, mains attachées…).  

Enfin, épicez votre sexualité avec des accessoires : sextoys, menottes, cravache… Après tout, l’essentiel est de donner du plaisir à votre partenaire, qu’importent les moyens.

Alors, messieurs, toujours complexés ?