Les MST : les connaître pour les éviter

Un maître-mot : se protéger

--- Le ---

On ne le répètera jamais assez : se protéger des MST est indispensable. Le « safe sex » doit être une véritable ligne de conduite, un réflexe.

Les MST : les connaître pour les éviter
© Hemera - 2010 - Thinkstock.com ©
WR

A la veille des beaux jours, peut-être allez-vous faire de belles rencontres, le temps d’une nuit, d’une semaine ou d’un été. On ne le répètera jamais assez : se protéger des MST est indispensable. Le « safe sex » doit être une véritable ligne de conduite, un réflexe : avoir toujours un préservatif sur soi est une question de bon sens !

Les MST : les connaître pour les éviter
Les principales MST
Histoire de vous mettre au parfum, voici les principales MST que vous pouvez contracter lors de rapports sexuels (rapport vaginal, anal ou bucco-génital).

La blennorragie ou « chaude pisse » (âmes sensibles s’abstenir) se définit par des brûlures, un écoulement jaune par le pénis ou l’anus avec fièvre et douleur dans le bas-ventre… Traitement antibiotique vivement conseillé !

L’herpès génital est la MST la plus courante : sous formes de bouquets de petites vésicules sur les organes génitaux, cette MST peut également s’accompagner de brûlures et fourmillements.

Les mycoses se traduisent généralement par des rougeurs, des points blancs et des irritations au niveau du gland. Le traitement consiste en l’application locale de produits antifongiques.

Les trichomonases peuvent provoquer parfois brûlures, démangeaisons et écoulement de pus… et se traitent par administration d’antibiotiques.

La Chlamydia entraîne une infection de l’épididyme (organe accolé aux testicules) pouvant provoquer une stérilité. Un traitement antibiotique est recommandé.

L’hépatite B, une fois contractée, peut gravement porter atteinte au foie (cirrhose et cancers dans les formes les plus graves). Un vaccin est actuellement disponible.

Thèmes connexes : sante
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES