WR
Il y a 9 ans

Homosexuel ou simple part d’homosexualité ?

Des rêves érotiques à la réalité

L'attirance pour une personne du même sexe est-elle le signe d'une homosexualité véritable ? Expression d'une « bisexualité psychique » selon Freud, elle serait enfouie en chacun de nous. Et prendrait de nombreuses formes : allant du simple fantasme au cheminement vers une homosexualité pleinement assumée.


Désir homosexuel et homosexualité sont-ils identiques ?
Faut-il mettre sur le même plan l'homosexualité et l'attirance pour une personne du même sexe ? Oui, si l'on en croit la définition élargie donnée par le psychiatre américain Judd Marmor. En effet, pour cet activiste de la cause gay, l'homosexualité ne se cantonne pas seulement à la sphère des relations intimes. Elle se manifeste aussi sur le plan du désir sexuel, ou de la préférence « érotique », suivie ou non de l'acte sexuel. L'homosexualité englobe donc cette attirance, mais celle-ci n'est qu'une partie du puzzle.

Le langage courant désigne souvent cette stimulation érotique par la formule « part d'homosexualité », c'est-à-dire, une inclination à désirer une personne du même sexe. Cette attirance n'est qu'une composante de l'homosexualité comme l'amour, les pratiques sexuelles, l'orientation et l'identité sexuelle, qui peuvent exister séparément. Les psychothérapeutes américains désignent l'attirance pour le même sexe par l'expression « Same Sex Attraction » (SSA). Une définition qui évite l'équation « Attirance homosexuelle = homosexualité »… Tout en laissant place à d'autres possibilités : comme le signe précurseur d'un changement d'orientation sexuelle.

Pour beaucoup d'hommes hétérosexuels, l'homosexualité prend une forme onirique, de fantasme. Les rêves érotiques à composante homosexuelle sont en effet très fréquents. Selon Freud, ils sont le signe d'une « bisexualité psychique » qui serait le fondement psychique inconscient de tout être humain. L'angoisse autour d'une homosexualité « non assumée » est donc sans objet si l'on se limite à l'interprétation des rêves. En revanche, le désir homosexuel « conscient » est plus complexe : il peut soit révéler la « part d'homosexualité » existant chez un homme hétérosexuel, soit marquer une étape vers la prise de conscience de son homosexualité.

Reconnaître son homosexualité est un passage compliqué pour les hommes dont la « part d'homosexualité » masque un désir plus profond. Le regard de la société, le statut familial, ou le refoulement du désir sont autant de facteurs de blocage La prise de conscience intervient généralement tôt dans la vie, mais pour beaucoup d'hommes, le cheminement vers une homosexualité pleinement assumée est tortueux. Le fait de partager ce « secret » avec un tiers de confiance, en dehors de l'entourage familial, est souvent le premier jalon vers l'affirmation de son orientation sexuelle véritable.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error