Le top 7 des erreurs du « gentil garçon »

Le gentil garçon n’assume pas sa virilité

--- Le ---

OK, Kate a épousé William. Parfois le gentil gagne, ils font un joli mariage et auront de jolis enfants. Ca, c’est pour le conte de fées. Mais la réalité est différente...

Le gentil garçon n’assume pas sa virilité

Élevé par une maman protectrice ou castratrice, il est persuadé qu’il faut être doux avec les femmes. C’est en ça qu’il en sait vraiment pas comment draguer une femme. Le gentil garçon peut avoir des problèmes avec sa partie bestiale. Il la nie, il l’étouffe, il ne veut pas entendre la bête en lui. Il pense que ce n’est pas civilisé, pas adapté, que l’on doit bien se tenir et toujours avoir une attitude irréprochable.

Et bizarrement, que lui reproche sa copine en terrasse en pleine discussion avec ses amies : « il me fait l’amour, il me respecte, mais bordel quand est-ce qu’on baise ? Quand est-ce qu’il me prend comme une chienne » ? Je ne veux choquer personne, je vous jure que j’ai entendu ces propos plus d’une fois. Mes amies filles me demandent très souvent de rappeler aux mecs que je coache qu’à un moment, il faut laisser sortir la partie animale en nous. Messieurs, comme au rugby, soyez viril mais correct. La bestialité maîtrisée.

Thèmes connexes : femme
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES