Durée, fréquence : les rapports sexuels en chiffres

Durée des rapports sexuels

Les chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut. Mais quand ils touchent aux rapports sexuels, les hommes ne les prennent surtout pas à la légère. Outre la fameuse question de la taille du pénis, deux autres éléments chiffrés viennent souvent enrichir l’équation : la fréquence des rapports et (surtout ?) leur durée.

Il est temps de tordre le coup à certaines idées reçues et de mettre les choses au clair sur la façon « normale » de faire l’amour…

Fréquence des rapports sexuels : combien de fois par semaine faites-vous l’amour ?

Lorsqu’on est en couple, on finit toujours par s’interroger sur la fréquence de ses rapports intimes. Mais selon l’âge et les étapes que l’on traverse lors d’une vie à deux, ces chiffres ne reflètent que très rarement la réalité de vos prouesses sous la couette.

Moins de 9 rapports par mois en moyenne

En moyenne, les Français en couple font l’amour 2 à 3 fois par semaine. Selon des statistiques plus générales, nous aurions 8,7 rapports par mois, soit 1 rapport tous les 3 jours, environ. Une dispute, un déplacement professionnel ou encore une petite maladie (surtout en ce moment…) et la semaine passe sans câlins à l’horizon… Au contraire, c’est pendant les vacances que les couples sont plus actifs sexuellement.

Quoi qu’il en soit, il n’est jamais simple de s’accorder sur une fréquence idéale, les hommes et les femmes n’évaluant pas vraiment leur vie sexuelle sur les mêmes critères. On l’a dit en intro de cet article, les hommes ont très souvent tendance à évoquer la performance physique, basée par exemple sur la taille de leur pénis ou la durée (on y reviendra). En ce qui concerne le nombre d’orgasmes de votre partenaire, il reste des plus aléatoires.

Les femmes, à l’inverse, ne peuvent se contenter d’un rapport sexuel vite fait sans aucun préliminaire – enfin, pas toujours, hein ? Elles misent donc plus sur la qualité que la quantité.

Eviter le piège de la routine

On comprend aisément qu’un nouveau couple fait plus souvent l’amour que ceux témoignant d’un vécu plus important. L’entente sexuelle, et ce sans compter, est aussi un gage de stabilité, mais quand la routine s’installe, les préoccupations du quotidien (qu’elles soient professionnelles ou familiales) prennent régulièrement le dessus.

Si la fréquence de vos rapports ne vous conviennent pas, n’hésitez pas à en parler à votre partenaire et soyez prêts tous les deux à faire des compromis. Essayez aussi d’inverser la tendance et de considérer le manque, le souvenir des draps comme un véritable moteur de désir ! Il est essentiel de prendre le temps et de se montrer réciproquement à l’écoute de l’autre.

Partager ses plaisirs solitaires et ses fantasmes les plus secrets est une bonne méthode pour réveiller votre instinct de mâle, tout en permettant à votre partenaire de s’abandonner plus facilement.

Rapports sexuels : la fréquence et la durée idéales

Durée des rapports sexuels : combien de temps durez-vous au lit ?

Des études ont certes calculé, étudié, décrypté, chiffré, analysé les rapports sexuels ; mais ont-elles réussi à définir la durée idéale d’un rapport sexuel ? Pas sûr. Là encore, un décryptage des idées reçues en la matière s’impose.

Pas plus de 10 minutes ?

La durée moyenne d’un rapport sexuel, de la première pénétration à l’éjaculation masculine, serait, selon une enquête menée par des sexologues américains et canadiens, de 7,3 minutes.

Toujours selon cette enquête, la durée idéale se situerait entre 3 et 13 minutes. Un coït de moins de 2 minutes est considéré comme trop court (sauf dans le cas d’un quickie) et c’est uniquement dans ces cas-là que l’on pourrait commencer à parler d’éjaculation précoce. A l’inverse, sachez messieurs qu’au-delà de 10 minutes, c’est trop long !

Eh oui, voilà une autre idée reçue, qui tient presque de la légende urbaine, tant elle a la peau dure ! Un rapport qui dure des heures n’est pas nécessairement un gage de qualité. « Plus c’est varié, mieux c’est » reflèterait davantage la réalité. Car en matière de durée comme en matière de fréquence des rapports sexuels, c’est bien cette diversité qui pourrait mener à une vie conjugale stable et une sexualité épanouie.

Une question de ressenti plus que de durée

Alors, peut-on vraiment parler d’une durée idéale pour faire l’amour ? Au risque de vous décevoir, il est difficile de « donner un chrono », messieurs. Dans ces moments d’intimité, le temps semble parfois (s’é)couler comme dans un tableau de Dali. En d’autres termes, la durée d’un rapport sexuel ne se calcule ni en minutes ni en heures, mais plutôt en sensation et satisfaction. De soi et du partenaire.

A la question « quelle est la durée idéale d’un rapport sexuel », certains répondent « le temps qu’il faut pour ne pas s’ennuyer » ou « le temps de jouir », quand d’autres affirment que la durée dépend du désir de leur partenaire. Les perceptions sont parfois très différentes et, là encore, la clé est de trouver un équilibre entre les aspirations et les envies de chacun !

Rapports sexuels - couple heureux au lit

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.