Thierry
Il y a 2 mois

Comment éviter la frustration sexuelle de votre partenaire ?

La frustration sexuelle féminine est un fait. Elle se manifeste de diverses manières. Vous devez pouvoir en identifier les signes, afin d’y remédier ensuite.

La frustration sexuelle féminine, les signes qui ne trompent pas

Les femmes sont généralement connues pour leurs sauts d’humeur et leur imprévisibilité, qui la plupart du temps entraînent des situations gérables pour vous, messieurs. Mais s’il y a bien une chose que tant d’hommes ont du mal à gérer, c’est la frustration sexuelle féminine.

Et pour cause, il n’y a rien de pire qu’une femme sexuellement insatisfaite. Elle est à la limite acariâtre, difficile à vivre, et rend votre quotidien parfois invivable. Eh oui ; c’est ça la femme ! Mais fort heureusement, il existe des astuces que vous pouvez suivre pour éviter d’en arriver là.

Il n’est pas toujours évident, si vous n’êtes pas avisé, de savoir que votre partenaire est sexuellement frustrée. Très souvent, vous vous exposerez à des « pas ce soir », « je suis fatiguée », « j’ai mes règles », sans comprendre qu’en réalité, ces refus sont juste des prétextes pour exprimer son insatisfaction, et donc sa frustration d’un point de vue sexuel.

Généralement, vous ne percevez pas au-delà des paroles, et ne cherchez pas à comprendre pourquoi tant de rejet de la part de votre partenaire.

Mieux, rares sont les cas où elle viendra vous dire de son plein gré qu’elle est frustrée et qu’il urge de trouver une solution. Alors, que faire messieurs ? Il suffit dans un premier temps d’identifier les signes qui expriment la frustration féminine.

Chez la femme, la frustration sexuelle s’exprime comme un rendez-vous manqué. Au nombre des signes qui témoignent de l’insatisfaction de la femme sur le plan sexuel, figure le refus de faire l’amour avec vous, ou un consentement forcé.

Nombreuses sont les femmes insatisfaites au lit, mais qui continuent de coucher avec leurs hommes pour satisfaire à leur devoir conjugal.

De même, lorsque votre partenaire s’empresse de quitter le lit après l’acte, vous pouvez vous dire qu’elle n’est pas satisfaite.

En outre, il existe d’autres signes plus expressifs comme la facilité d’accès à la colère pour un rien du tout, une mauvaise humeur permanente, le fait de ne préférer qu’une seule position pendant l’acte. Sur ce troisième aspect, la femme ne juge pas utile de se laisser aller, puisqu’elle estime que peu importe la position, elle ne prendra pas son pied.

De même, il y a des signes que vous ne percevrez pas forcément, mais qui existent. Il est des cas où votre partenaire trouvera en la masturbation l’expression de son manque, de son mal-être sexuel. Parfois, elle attendra avec impatience ses règles, afin de vous éviter. Alors, que faire lorsque vous constatez ces signes chez votre partenaire ?

Communiquer, la base

La communication est dans le cas d’espèce l’approche basique à adopter. En réalité, la frustration sexuelle de votre femme n’est probablement pas due à un dysfonctionnement sur le plan mécanique de votre part. Elle est certainement liée à des divergences de fonctionnement sexuel ou d’appréhension de la sexualité. C’est pourquoi la communication apparaît comme la solution idoine, et doit idéalement être orientée du côté de la relation.

Vous aurez certainement à faire le premier pas, pour demander à votre partenaire ce qui ne va pas. Pour cela, il faut pouvoir trouver le bon moment ; c’est primordial pour une communication aboutie. À cet effet, la sexologue Valérie Doyen estime que « vous avez besoin de temps, et de disponibilité d’esprit ». Un week-end où les enfants ne sont pas à la maison, une soirée en amoureux, sont quelques occasions où vous pourrez aborder le sujet.

Pendant cet échange, vous devez également vous montrer patients chers messieurs. Ce n’est pas le moment de la soumettre à un interrogatoire forcé. Tact et diplomatie doivent être de mise, afin qu’elle puisse s’ouvrir et vous parler librement. En ce moment, votre qualité d’écoute doit être mise en évidence au mieux.

Les préliminaires et la pénétration

Au-delà de la communication, remédier à la frustration sexuelle de madame revêt évidemment un côté pratique. Après vos échanges, vous devez savoir désormais ce qu’elle attend de vous au lit, ce qu’elle aimerait que vous lui fassiez, comment, et à quelle fréquence. Pendant la communication, vous aurez pris le temps de comprendre et d’appréhender ses besoins sexuels. À partir de ce moment, vous aurez fait un grand pas dans la résolution de cette situation.

Pendant l’acte, vous devez capitaliser sur les préliminaires. Comme leur nom l’indique, ils sont le préalable, et une sorte de mise en condition. Des préliminaires réussis sont le gage d’un rapport sexuel satisfaisant pour la femme. La pratique des caresses en miroir est sans doute une approche très prometteuse ici. Elles consistent juste pour vous, messieurs, à identifier la manière dont votre partenaire vous caresse pendant l’acte. C’est souvent l’expression de ce qu’elle aurait souhaité que vous lui fassiez aussi. Vous devez donc vous montrer attentif, pour transposer ensuite ces gestes sur elle, sonder ses zones érogènes.

De même, vous pouvez lui demander de vous guider pendant l’acte, et être attentif à ses étreintes et gémissements, qui témoignent souvent du fait que vous faites ce qu’il faut, vous parcourez la bonne zone. En ce moment, ses capteurs sensoriels, notamment ceux de son sexe, sont mieux irrigués et prêts à passer à l’étape suivante. Quelques minutes de cunnilingus ne feront qu’agrémenter cette étape, et apporter un plus qu’elle appréciera certainement.

Si vous réussissez les préliminaires, la pénétration en elle-même devrait être un franc succès. Dans le meilleur des cas, elle vous la réclamera, parce qu’ivre de désir. Là encore, vous devez vous montrer délicat et opérer suivant les conclusions de vos échanges.

Certaines femmes préfèrent la douceur pendant la pénétration, alors que d’autres prennent leur pied dans la vivacité de vos coups de reins. Tout dépend des préférences sexuelles de madame.

Dans tous les cas, vous devez travailler à faire durer le plaisir de la pénétration. Pour cela, allez à un rythme modéré, pour ne pas vous essouffler rapidement. Vous pourrez ensuite monter en intensité au rythme de ses gémissements. Finissez tout ceci par une longue étreinte…

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error
Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !