Guillaume Regaignon
Il y a 13 ans

La fracture du pénis… ça existe ?

Qu’est que la fracture du pénis ?

Fort heureusement, c'est un accident rarissime, mais la fracture du pénis existe bel et bien. Beaucoup d'entre nous l'ignorent. Ce genre de petit accident est fort désagréable, et parfois, selon les conditions, assez gênant.

Rassurez vous, personne ne vous a menti depuis que vous êtes petit, même si l'on parle de fracture, il n'y a pas d'os dans le pénis !

Sommaire
Mais de quoi parle-t-on ?
Quand peut-on fracturer son pénis ?
Comment savoir que mon pénis est « cassé » ?
Que faire si ça m'arrive ?
Et ça se répare ?
Et si je ne fais rien ?
En bref…

Mais de quoi parle-t-on ?
On appelle fracture du pénis, la rupture du corps caverneux de la verge (partie qui se gorge de sang pendant l'érection)

© stockxpert

Quand peut-on fracturer son pénis ?
Pour arriver à déchirer le corps caverneux de son pénis, il faut qu'une pression assez importante soit exercée sur le sexe.
Elle survient en premier lieu lors d'un rapport sexuel. Dans le jargon médical, on appelle cela "le faux pas du coït". Si la pénétration se fait avec difficulté et que vous forcez, vous exercerez une pression importante sur votre verge. Le risque de fracture sera donc présent. La deuxième cause est la masturbation.

Comment savoir que mon pénis est « cassé » ?
Certains signes traduisent la fracture de pénis :
– un « crac » traduisant la déchirure du corps caverneux,
– une douleur intense et très gênante,
– une déformation de la verge plus ou moins importante,
– un gonflement important du sexe et des testicules,
– un hématome se formera au bout de quelques minutes.

Que faire si ça m'arrive ?
La première chose à faire est de prendre en considération ce « crac ». N'ayez pas honte de vous arrêter et d'en parler avec votre partenaire. Ce genre d'accident est à prendre au sérieux. Le bon fonctionnement de votre pénis est en jeu !
Prenez la direction des urgences et faites vous examiner par un médecin. Lui seul pourra vous dire si les lésions sont importantes et vous conseiller le traitement le plus approprié à votre situation. Le médecin évaluera aussi les lésions, notamment grâce à votre récit.

© stockxpert

Et ça se répare ?
Le traitement de première intention est bien souvent la chirurgie. Elle permettra l'évacuation de l'hématome, et de réparer la déchirure du corps caverneux.
Ensuite, votre pénis sera immobilisé dans un pansement rigide pour favoriser la cicatrisation. Vous prendrez également des médicaments contre la douleur et des anti-inflammatoires. Les rapports sexuels seront à proscrire un temps, afin que la cicatrisation soit totale.

Et si je ne fais rien ?
Votre lésion se cicatrisera toute seule, mais vous courez un grand risque que celle ci se fasse au détriment de l'esthétisme de votre pénis. En effet, votre sexe sera courbé soit vers le haut ou le bas ou alors vers la gauche ou la droite. L'hématome mettra beaucoup plus longtemps à se résorber, et vous fera souffrir plus longtemps que si vous étiez aller voir un médecin.

En bref…
Surtout, n'ayez pas honte de cet accident et n'hésitez pas à aller consulter en cas de besoin.
Alors un conseil Messieurs ! Evitez les gestes trop brutaux ou les positions difficiles avec votre partenaire.
Etre une « bête de sexe » ne signifie pas de connaître les positions les plus acrobatiques du Kâma-Sûtra. Alors un peu de douceur et protégez vos bijoux de famille !!!

par Guillaume Regaignon