Thierry
Il y a 1 mois

La contraception : on en parle ?

Les méthodes contraceptives ne sont pas qu’une affaire de femme. Elles concernent votre vie de couple et pour cela vous devez vous informer.

Il existe aujourd’hui de multiples méthodes de contraception, grâce auxquelles vous pouvez prévenir les grossesses non-désirées dans votre couple. Tour d’horizon des possibilités que vous avez en ce sens en tant que couple, et de leur degré de fiabilité.

La pilule estroprogestative

La pilule estroprogestative est un contraceptif hormonal, grâce auquel votre partenaire peut prévenir toute grossesse non-désirée. Il s’agit d’un comprimé dont l’utilisation est assez simple et dont l’efficacité est prouvée.

De même, la pilule estroprogestative ne présente pas de risques majeurs pour votre partenaire, pour peu qu’elle respecte les contre-indications. A noter qu’à l’arrêt de la prise, cette pilule a une action réversible. Selon le type, ces pilules sont généralement des boîtes de 21 ou 28 comprimés par plaquette. Votre partenaire peut utiliser une plaquette par cycle.

De même, il importe que vous sachiez qu’il existe différents types de pilule estroprogestative. On compte à cet effet :

  • Les pilules séquentielles : au début du cycle, elles ne contiennent que de l’œstrogène ; c’est en seconde partie de cycle que la progestérone est rajoutée. Leur fonctionnement s’apparente à celui du cycle naturel, et elles sont conseillées dans des cas spécifiques, à l’issue d’un curetage par exemple.
  • Les pilules estroprogestatives : encore appelée pilule combinée, c’est le genre de pilule qui associe œstrogène et progestérone. Mais il faut noter que c’est l’œstrogène qui est présente en forte proportion dans cette pilule, et en fait la force. C’est le type de pilule le plus utilisé.
  • Les pilules microprogestatives : ce type de pilule ne contient que de la progestérone. Sa prise se fait de manière continue. Votre partenaire peut l’utiliser après l’accouchement par exemple, lorsqu’elle allaite.

Peu importe le type de pilule, l’effet est le même. Essentiellement, la pilule a pour rôle de bloquer l’ovulation, d’empêcher la nidation et de rendre la glaire cervicale non-réceptive aux spermatozoïdes.

Le Dispositif Intra-Utérin (DIU)

Anciennement appelé stérilet, le DIU est une méthode contraceptive qui consiste à poser le dispositif dans l’utérus, grâce à l’intervention d’un médecin ou d’une sage-femme, sans anesthésie. Il s’agit d’une pose rapide qui ne dure que quelques minutes. Il existe deux sortes de DIU, à savoir le DIU au cuivre et le DIU hormonal.

En règle générale, le DIU est prévu pour durer entre 4 et 10 ans en fonction du modèle choisi. C’est dire que tout le temps qu’il est implanté dans l’utérus de votre partenaire, vous pouvez avoir des rapports sexuels sans risque de grossesse.

Cette méthode contraceptive présente un grand avantage en comparaison aux autres. En effet, avec le DIU, il n’est pas possible que votre partenaire oublie. Or, elle peut facilement oublier de prendre sa pilule. De plus, le DIU est très efficace et vous assure une fiabilité d’environ 99%. De fait, son efficacité ne dépend pas de votre femme.

Le patch contraceptif

Le patch contraceptif a une utilisation assez particulière. Il se caractérise par la combinaison de deux hormones. Votre partenaire aura à le coller sur sa peau et à le renouveler toutes les semaines, à la même heure, pendant trois semaines. Pendant la quatrième semaine, elle n’aura plus besoin de le coller.

Cela ne signifie pas pour autant que l’effet contraceptif disparaît. L’arrêt du patch est en prélude à la venue des menstrues. Lorsque votre partenaire l’utilise normalement, l’efficacité du patch est évaluée à 99,7%. En cas d’oubli ou d’erreur dans son utilisation, ce taux peut baisser jusqu’à environ 91%.

L’implant contraceptif

L’implant contraceptif est un dispositif qui a la forme d’un bâtonnet cylindrique d’environ 4 cm de long, et 2 cm de large. Prescrit sur ordonnance médicale, il est inséré au niveau de la face interne du bras, sous la peau en quelques minutes et sans anesthésie locale, et libère des hormones de façon continue.

Dès que votre partenaire et vous le souhaitez, l’implant contraceptif peut être retiré. Dans tous les cas, sa présence sous la peau de votre femme ne peut excéder 3 ans. Il est fiable à plus de 99%, et ce taux ne peut baisser que si votre femme consomme des médicaments qui ont pour effet de diminuer l’action des hormones. Il s’agit notamment de médicaments destinés au traitement de la tuberculose, de la dépression, de l’épilepsie, etc.

L’anneau vaginal

L’anneau vaginal est le genre de méthode contraceptive qui libère des hormones en continue. C’est une solution de contraception souple d’un diamètre d’environ 5 cm, que votre partenaire peut elle-même placer à l’intérieur de son vagin, à la manière d’un tampon. Elle peut le garder pendant 3 semaines et la retirer pendant la quatrième semaine, à la même heure, afin de permettre le déclenchement des règles.

Method of birth control. Family planning


A noter que même au retrait de l’anneau, elle est protégée contre toute grossesse indésirable pendant encore 7 jours. Sur cette période, vous pouvez toujours donc avoir des rapports sexuels. La fiabilité de l’anneau vaginal est de 99,7% et les risques d’oubli sont amoindris.

Le préservatif masculin

Au nombre des différentes méthodes contraceptives que vous pourriez envisager pour votre couple, le préservatif masculin est sans doute le seul qui protège votre couple, non seulement d’une grossesse indésirable, mais également des infections sexuellement transmissibles. Composé de latex ou de polyuréthane, il s’utilise avant la pénétration.

Vous n’aurez qu’à le dérouler sur votre vit, en prenant le soin de le vider d’air en pinçant son bout. De même, vous devez être très adroit et vigilant au moment de le retirer. Bien évidemment, il est à usage unique.

Lorsque vous le portez comme il se doit, le préservatif masculin vous protège à 98% des grossesses non-désirées. En cas de mauvais port, ou de rupture du préservatif généralement liée à un manque d’humidification du vagin, ce taux de fiabilité peut être revu à la baisse, jusqu’à 85%.

C’est dire que l’assurance d’une bonne protection via le préservatif dépend essentiellement de vous l’homme, de la justesse avec laquelle vous le portez et de votre aptitude à faire du mont de Vénus de madame une vraie fontaine prête à vous accueillir !

Acheter les préservatifs MANIX SKYN ELITE

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error
Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !