Thierry
Il y a 3 semaines

Désir féminin : les 6 meilleures zones pour l’éveiller

Tour d’horizon des zones permettant d’accroitre le désir féminin : Il existe des parties du corps féminin qui sont particulièrement sensibles au toucher et à toute forme d’excitation. Quelles sont-elles ?

Le lobe intérieur de l’oreille

Le lobe intérieur de l’oreille est l’une des parties où la grande majorité des femmes sont très sensibles. Il fait partie des zones classées X et où peu de femmes arrivent à résister lorsque vous savez vous y prendre. Pour rendre la femme folle de désir et lui donner envie d’aller plus loin, vous n’aurez qu’à l’embrasser délicatement sur cette partie de son corps. Cependant, il est idéalement conseillé de le faire en la prenant par l’arrière.

Debout derrière elle, d’une main vous la serrez par le cou sans lui faire mal, et de l’autre vous la tenez par la taille. En douceur, vous pouvez commencer à l’embrasser dans le cou, pour progressivement attaquer le lobe intérieur de l’oreille. Vous pouvez également sous la couette adopter cette technique, en prenant le soin de la faire coucher à plat ventre, et en vous mettant derrière elle, sans pour autant l’étouffer de votre poids.

Les baisers à ce niveau doivent être tendres et délicatement appliqués, pour qu’elle ressente un maximum d’excitation et de plaisir. Ensuite, vous pouvez parcourir cette partie de son corps, en l’explorant de votre langue, avec subtilité et sensualité. L’idée est de l’exciter, et non de la mettre mal à l’aise. Pour cela, vous devez faire un usage subtil de votre langue. Si vous réussissez, il y a fort à parier que vous irez loin.

La paume des mains et le cou

Vous serez surpris de voir figurer la paume des mains au nombre des zones classées X chez la femme. Vous n’avez pas tort, puisque peu d’hommes ont connaissance de la sensibilité féminine à ce niveau. Pourtant, c’est bien le cas. En intimité ou en public, caresser la paume de la main de votre femme tout en la regardant droit dans les yeux est une expression d’affection et d’intérêt, à laquelle elle ne restera pas insensible.

Promenez avec douceur les bouts de vos doigts sur la paume de votre partenaire et observez sa réaction. Elle en sera particulièrement excitée, surtout lorsque vous intensifiez ces caresses dans le creux de sa main, pour ensuite arpenter le long de son bras. Certaines femmes ne se feront pas prier pour vous sauter dessus et vous embrasser.

Le cou quant à lui est une zone érogène non-explicite, mais pourtant évident chez la femme. Comme dans le cas du lobe intérieur de l’oreille, positionnez-vous derrière votre partenaire et accentuez vos baisers et caresses sur la partie latérale du cou, vers le bas. La même délicatesse sur l’oreille est de mise ici. Vous devez y aller doucement, en l’effleurant de vos lèvres, en gardant la bouche ouverte. L’excitation du cou est une subtile manière de vous mettre tous les deux dans le feu de l’action, de mettre en place une ambiance propice à d’autres sensations fortes.

La bouche et les lèvres du haut

La bouche et les lèvres sont des zones érogènes chez la plupart des femmes. L’excitation de cette zone commence à partir du moment où vous embrassez votre partenaire sur la bouche. Autant que pour les parties précédemment citées, vous ne devez pas la brusquer et y aller avec force. Douceur et tendresse sont conseillées en de telles circonstances.

Au fur et à mesure de son excitation, ces baisers peuvent devenir plus fougueux, plus voluptueux. Là, vous pouvez accélérer le rythme, tout en privilégiant le plaisir. Plus vos lèvres seront en contact, plus l’excitation devrait monter.

En outre, vous pouvez aussi user de votre langue pour l’exciter davantage. Le temps du baiser, prenez là par la taille d’une main et parcourez le reste de son corps de l’autre, le long du dos au postérieur, du postérieur à l’intérieur des cuisses.

Les seins

Les seins sont à l’évidence une zone érogène féminine que tous les hommes connaissent. Pourtant, toutes les femmes ne sont pas sensibles à la succion des seins ; encore qu’en tant qu’homme, vous devez savoir vous y prendre pour augmenter ce fameux désir féminin. En appliquant des baisers ou des caresses sur les seins de votre partenaire, vous ne devez pas la brusquer, ni lui faire mal. Vous devez donc procéder avec douceur et délicatesse.

Si elle est toujours vêtue, commencez par de légères caresses, jusqu’au moment où vous arrivez à lui enlever son haut, puis son soutien-gorge si elle en a mis. En ce moment, prenez ses tétons entre vos doigts ou entre vos lèvres. Dans le premier cas, titillez-les de manière subtile, sans les appuyer ou les presser au point de lui faire mal. Dans le cas où vous y allez de vos lèvres, la succion doit être tendre et se faire de façon circulaire.

L’intérieur des cuisses

L’intérieur des cuisses est l’un des endroits les plus sensibles de la femme. Le simple fait de passer un seul de vos doigts à l’intérieur de ses cuisses suffit à la mettre dans un fort état d’excitation. Peu importe de quel type de tenue elle est vêtue, les caresses à l’intérieur des cuisses ont le don de parcourir tout son corps et de lui faire ressentir une envie indescriptible.

Pour une première fois, c’est une zone classée X sur laquelle vous devez accentuer vos approches. L’excitation serait naturellement plus grande si elle est vêtue d’une robe légère ou d’une jupe, permettant un accès facile à cette partie. Il n’en demeure pas moins que, même habillé d’un jeans, elle ressentira vos touchers entre ses cuisses. Tout est en réalité dans la manière dont vous procédez.

Le clitoris, l’apogée du désir féminin

Le clitoris est sans aucun doute la zone de base, où l’excitation de la femme atteint son paroxysme. C’est le Saint Graal de la jouissance féminine, à condition que vous sachiez vous y prendre. Savoir s’y prendre pour exciter la femme via le clitoris suppose de choyer cet organe féminin, en l’abordant non pas directement, mais en tournant autour.

Si vous en venez au clitoris, c’est qu’en amont vous avez parcouru d’autres parties et que votre partenaire a déjà atteint un certain niveau d’excitation. Cela devrait rendre l’excitation du clitoris plus simple.

De vos doigts ou de votre langue (cunnilingus), caressez cette partie de son intimité. Le clitoris de votre partenaire entrera alors en érection, à la faveur de vos caresses et d’un afflux de sang. Sa tête s’élargit et il devient de plus en plus sensible à tout contact.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error
Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !