Dorcel Store
La Rédac' Masculin
Il y a 6 jours

Sugar Daddy : la tendance rencontre qui ne plait pas à tout le monde

Vous avez déjà entendu parler du sugar dating ? Des concepts de sugar daddy et sugar baby ? Il s’agit généralement de jeunes étudiantes qui proposent leur compagnie à de riches hommes, en contrepartie d’une rémunération ou de cadeaux.

A mi-chemin entre rencontre amoureuse et services d’escort, on fait le point sur cette tendance sulfureuse.

Qu’est-ce que le sugar dating ?

Le sugar dating s’est immiscé ces dernières années sur le Net, jusqu’à faire le buzz sur les réseaux sociaux. Phénomène de mode, prostitution déguisée, ou véritable tendance amoureuse ? Qu’en est-il réellement de cette tendance, venue des États-Unis ?

Sugar baby vs Sugar daddy

La première image qui nous vient à l’esprit lorsque l’on évoque le concept de Sugar dating, de Sugar daddy, ou de Sugar baby, est bien souvent une image sulfureuse, immorale.

De quoi parle-t-on en réalité ? Le Sugar dating est souvent une relation entre une jeune femme et un homme sensiblement plus âgé. Officiellement, la nature de cette relation n’est pas (obligatoirement) sexuelle.

Dorcel Store

Certains sites de rencontres se sont emparés de cette tendance et se sont spécialisés.

Le Sugar dating met simplement en rapport des hommes et des femmes qui auraient bénéfice à se rencontrer. Des hommes, en général assez aisés, cultivés, et seuls, sont mis en relation avec des femmes jeunes, belles, et désargentées.

Un échange de bons procédés ?

Le “contrat” passé entre les deux parties est simple : la jeune femme permet à son Sugar daddy de rompre sa solitude. En retour, celui-ci se montre généreux envers sa Sugar baby : cadeaux multiples, hôtels de luxe, etc. Certains Sugar daddies versent même à leur petite protégée un peu d’argent leur permettant de payer leur loyer, de financer leurs études.

Amazon

A l’instar des services d’escort, cette relation, basée sur le “sponsoring”, n’implique pas la monétisation de rapports sexuels. Même si la sexualité est souvent présente dans ces rencontres, le Sugar dating s’apparente plutôt à une sorte de mécénat.

Sugar babies : qui sont ces jeunes femmes ?

On l’a dit, les Sugar babies sont des jolies jeunes femmes ambitieuses, mais peu fortunées. En général diplômées du baccalauréat, elles aspirent à de plus hautes études, et voient dans le Sugar dating un moyen d’atteindre leur but.

Cultivées, éduquées, elles ne correspondent pas au stéréotype de la prostituée. C’est justement ce que recherchent les Sugar daddies.

Léa, étudiante en école de commerce, et Sugar Baby, témoigne

“J’avais besoin d’argent. Je cherchais un petit job pour m’aider à arrondir mes fins de mois. J’avais entendu parler des Sugar daddies, mais je n’imaginais pas un jour devenir moi-même une Sugar baby !

Amazon

J’ai commencé à me renseigner, plus par curiosité qu’autre chose. J’ai fini par m’inscrire sur un site spécialisé. J’ai commencé à discuter avec des hommes. Certains avaient une manière très particulière de rentrer en communication, un peu trop directe parfois. De mon côté, je ne recherchais pas spécialement un plan cul, seulement un moyen plus agréable que mon travail au fast-food de gagner un peu d’argent.

J’allais laisser tomber mes explorations sur ce site quand un homme a attiré mon attention. P. semblait cultivé, il écrivait plutôt bien, et surtout ses messages n’étaient pas agressifs. Il ne semblait d’ailleurs pas pressé. Cet homme de 43 ans, soit le double de mon âge, était divorcé depuis 4 ans. Après vingt ans de frustration dans son mariage, il souhaitait seulement partager des soirées, voire quelques week-ends, avec une jolie jeune fille.

Google Adsense

À la tête de sa boîte de com’, il n’avait pas beaucoup de temps libre, mais il promettait de combler tous mes besoins matériels si j’acceptais de l’accompagner lors de quelques sorties au restaurant, ou au théâtre.”

Je suis devenue sa Sugar baby

“Nous nous sommes donc rencontrés, autour d’un cocktail dans un lounge bar. Nous nous sommes bien entendus. Je lui ai immédiatement fixé mes limites, et expliqué que je n’étais pas une prostituée. Mais P. est un homme cultivé et intelligent : ce n’était même pas utile que je lui explique, et ce n’était pas une call-girl qu’il recherchait.

Finalement, après quelques soirées fort agréables, nous avons fini par coucher ensemble, naturellement.

Nous avons continué à nous fréquenter pendant 2 ans environ, pendant lesquelles il m’a couvert de cadeaux, petits et gros, et surtout, j’ai lâché mon boulot au fast-food : P. m’offrait largement de quoi payer mon loyer et me faire plaisir à côté ! En plus, j’ai pu passer avec lui soirées et des nuits dans des restaurants et hôtels que je n’aurais jamais pu me payer.

Je n’ai pas parlé de cette relation à ma famille, ni même à mes amies : j’avais quand même peur d’être jugée…”

Que faut-il penser du sugar dating ?

Les Sugar babies s’apparenteraient donc plutôt à des apprenties Princesses, des Cendrillons des temps modernes. Le Sugar dating leur ouvre les portes d’un monde inaccessible, au bras de leur Prince. Elles obtiennent également de quoi subvenir à leurs besoins : la vie d’une étudiante en France n’est pas facile. Un peu de beurre dans les épinards ne se refuse pas, surtout lorsque l’on n’a pas l’impression de travailler pour le gagner !

Comme les femmes cougars ?

Pour les Sugar daddies, ce type de relation est plutôt déculpabilisant. B., 49ans, nous explique : “Camille n’aurait pas pu terminer ses études. Je l’ai simplement aidée, et elle m’a aidé à affronter la solitude après mon veuvage. Nous nous sommes quittés en bons termes, un peu avant son diplôme.”

Certains sites Internet spécialisés mettent ce phénomène en parallèle des sites pour cougars. Sur ces sites, ce sont des jeunes hommes qui sont mis en relation avec des femmes plus âgées. Cette pratique semble plus rentrée dans les mœurs. Pourquoi pas le Sugar dating ?

Que risque une Sugar baby ?

Si tout le monde sort gagnant dans ce type de relation, pourquoi s’inquiéter ou s’offusquer ?

Malgré tout, comme pour toutes les rencontres initiées sur le Web, il convient de rester prudent et vigilant : on ne sait jamais comment un tel rendez-vous va se dérouler. Il est difficile de connaître les intentions de l’homme ou de la femme avec qui on va passer la soirée. Aussi, il convient d’être clair dès le départ, et de fixer ses limites, notamment en matière de relations sexuelles. Il faut être le plus clair possible sur les intentions de chacun avant la première entrevue. Cela ne garantit cependant pas d’éviter toute violence ou intimidation.

Un autre phénomène peut présenter un danger : il s’agit de la dépendance. Effectivement, les jeunes filles peuvent vite prendre goût à un train de vie élevé. Et, ce qui n’était qu’un moyen d’arrondir ses fins de mois, peut rapidement devenir une source de revenus très importants. Difficile de s’en priver du jour au lendemain ! Pire, l’appât de cet argent “facile” peut contribuer à rendre les Sugar babies imprudentes, et à leur faire baisser la garde…

La frontière reste tout de même mince entre une relation tarifée et le Sugar dating. Un site spécialisé a d’ailleurs été accusé de proxénétisme, après une campagne de pub un peu osée.

Aussi, Mesdemoiselles et Messieurs, si l’aventure du Sugar dating vous tente, prenez vos précautions. Et, comme pour toute rencontre, tant que l’on reste dans des rapports entre adultes consentants, tout est possible !