Dorcel Store
La Rédac' Masculin
Il y a 2 mois

MYM, OnlyFans : comment expliquer le succès des réseaux sociaux réservés aux adultes ?

De nos jours, de plus en plus de personnalités publiques délaissent leurs réseaux sociaux classiques afin de se consacrer à de nouvelles plateformes, telles que Onlyfans et MYM.

Si, à la base, ces applications permettaient de monétiser des photos et vidéos privées de tout genre, le contenu que l’on y retrouve aujourd’hui peut souvent êter qualifié d’érotique voire pornographique.

Dorcel Store

Connaissant actuellement un succès énorme, Onlyfans et MYM suscitent aussi la polémique et soulèvent des débats moraux. Mais pourquoi tout ce tintamarre ? Faut-il se méfier de ces réseaux sociaux dédiés aux adultes ?

Dorcel Store

MYM et OnlyFans : en quoi ça consiste ?

Les deux réseaux sociaux fonctionnent plus ou moins de la même façon. La principale différence réside dans le pays d’origine des deux plateformes (et donc leur communauté plus ou moins internationale). Alors qu’OnlyFans a été créé à Londres, MYM est un site français.

OnlyFans, le premier “Instagram du porno”

Dorcel Store

Lancé en 2016, OnlyFans est un service permettant aux différents créateurs de contenu de proposer des photos et vidéos exclusives à leurs fans par abonnement. Pour y accéder, ces derniers payent un abonnement mensuel ou annuel, selon les tarifs fixés par le personnage public (à partir de 4,99€ par mois).

Dorcel Store

Une fois que le fan est abonné, il a également la possibilité d’interagir avec l’influenceur par message privé. De plus, des demandes privées peuvent se faire entre les deux à un prix librement fixé. Généralement, ce sont des photos affichant de la nudité, puisque la plateforme ne bannit pas ce genre de contenus, contrairement à Facebook et Instagram, par exemple.

Par ailleurs, depuis le confinement, OnlyFans a connu un véritable essor, ce qui lui a permis d’accumuler plus de 25 millions d’internautes à travers le monde. Parmi les célébrités ayant popularisé le réseau social, on retrouve des stars internationales telles que Bella Thorne, Cardi B, ou encore Blac Chyna.

Chaque membre de ce trio sexy récolterait pas moins de 10 millions de dollars par mois grâce aux contenus publiés sur OnlyFans

Amazon
Blac Chyna sur OnlyFans

Dorcel Store

MYM : le RDV sexy des stars de télé-réalité

En France, plusieurs figures emblématiques de la télé-réalité gagnent des sommes astronomiques grâce à ce genre de sites. Mais c’est surtout vers MYM que se tournent ces “célébrités”, puisque Meet Your Model est en quelque sorte la version française d’OnlyFans.

Créé en 2019, MYM est un réseau social privé plus particulièrement dédié aux modèles photos. Il en regroupe ainsi un large éventail qui vont des anonymes aux plus célèbres.

Parmi leurs 500 000 créateurs actifs, on retrouve de nombreuses stars comme Clara Morgane, Nephael, mais aussi (et surtout) des personnalités comme Milla Jasmine (Les Princes de l’Amour, les Anges, les Marseillais…), Virginie Caprice et Xavier Delarue (oui, il y a aussi des hommes !)…

Nephael sur MYM

Dorcel Store

Pourquoi ces réseaux font-ils autant polémique ?

Si ces plateformes sont aussi critiquées, c’est principalement pour leur réglementation un peu trop libérale. En effet, si certains créateurs se contentent de poster des photos dénudées (les fameux nudes), d’autres vont encore plus loin en y vendant des vidéos pornographiques.

Dorcel Store

De la prostitution déguisée pour certains

Même si le réseau social n’est pas classé dans une catégorie X, il héberge tout de même de nombreuses personnes issues de l’industrie du sexe. De ce fait, Onlyfans et MYM sont pour beaucoup, associés à une nouvelle forme de prostitution virtuelle.

Par ailleurs, ces plateformes sont pointées du doigt pour le fait d’inciter, en quelques sortes, les jeunes et les futures générations à s’intéresser à ces contenus à caractère sexuel. Effectivement, même si les conditions d’utilisation stipulent qu’il faut être majeur, il semble que les mesures de vérification d’âge ne soient pas assez fiables.

On retrouve également plusieurs accusations issues de féministes à travers le monde. Celles-ci reprochent à ce type de plateformes de participer davantage à l’hypersexualisation du corps de la femme (même si ces sites, rappelons-le, sont aussi évidemment ouverts aux hommes).

Comment les utilisateurs peuvent-ils protéger leur contenu ?

Si des personnalités publiques se permettent de partager du contenu aussi osé sur ces sites, on se doute bien qu’un bon système de confidentialité a été mis en place. Afin d’éviter tout risque de piratage de compte, la plateforme conseille en premier lieu de choisir un mot de passe hautement sécurisé (la base, quoi).

Comme OnlyFans et MYM touchent tous les deux un pourcentage sur chaque abonnement, le contenu publié leur appartient d’une certaine manière. Ils ont donc tout à perdre si des photos ou des vidéos venaient à fuiter sur d’autres réseaux.

Pour éviter que cela se produise, des équipes de modérateurs et un système de traçage sont mis en place. En cas de vol d’image ou de vidéo, la plateforme supprime immédiatement le contenu et peut même engager un recours contre l’abonné en question. Et jusqu’à aujourd’hui, tout le monde semble y trouver son compte…