Rencontres : le Sugar dating, la tendance qui explose en France

Apparue outre-Atlantique, la tendance Sugar dating a gagné l’Europe et particulièrement la France. Dans son sillage, un sulfureux parfum de polémique et pour cause : les sites spécialisés dans les rencontres entre sugar daddy et sugar baby – comprendre entre un homme d’âge mûr et une jeune femme – encouragent les relations au sein desquelles l’argent occupe une place centrale, mais pas seulement. Décryptage de cette tendance qui n’a pas fini de faire parler. 

En matière d’amour comme ailleurs, afficher une différence marquante s’accompagne bien souvent de jugements. La tendance Sugar dating ne fait pas exception à la règle, d’autant plus qu’elle s’appuie sur un mode de relation a priori intéressée : celle entre un homme au style de vie confortable et une jeune femme souhaitant en bénéficier. Dès lors, s’agit-il de rencontres flirtant avec l’illégalité ou d’une manière de se rencontrer où tout le monde est gagnant ?

Le Sugar dating, simple moyen de faire des rencontres différentes ? 

Le terme lui-même interroge : “sugar daddy”, ou “papa gâteau” en français. Pourtant, il ne s’agit aucunement de pères de famille “gâteux” de leur progéniture, mais d’hommes avancés en âge, prêts à débourser de l’argent pour s’octroyer la compagnie de jeunes femmes qualifiées “d’ambitieuses” par les sites de Sugar dating. Qui sont-elles ?

Ces jeunes femmes à la recherche d’un sugar daddy

Elles sont jeunes, mais préfèrent la compagnie d’hommes plus âgés. Les sugar babes seraient ainsi uniquement intéressées par l’argent. Fréquenter des partenaires plus âgés serait alors le moyen de profiter d’un style de vie confortable : fréquentation de lieux huppés, cadeaux luxueux, voyages en première classe, etc. Mais ce ne seraient pas là les seules motivations de ces jeunes femmes, conscientes de leurs atouts et bien déterminées à en tirer profit.

Certaines jeunes femmes y verraient également un moyen de côtoyer des personnes “successfull”, parvenues à s’assurer de confortables revenus et en mesure de délivrer de précieux conseils, ou simplement de les inspirer au quotidien. Les sugar daddies sont ainsi vus comme des exemples de réussite, capables également d’introduire ces jeunes femmes au sein de réseaux difficilement accessibles en temps normal. Les motivations ne sauraient donc pas que financières, bien que le but ultime semble similaire : s’assurer, présentement ou dans le futur, des revenus plus élevés que la moyenne.

D’après MySugardaddy, première plateforme européenne dédiée au Sugar dating et fondée en 2010, les sugar babes chercheraient également des relations basées sur “le respect mutuel” et la confiance, dans le but de vivre “des expériences uniques”. Ce site de rencontres entre sugar baby et sugar daddy décrit d’ailleurs le Sugar dating comme “une façon de se rencontrer où tout le monde y trouve son compte”. Il s’agirait ainsi d’une méthode ayant l’avantage de “poser des bases claires” dès le début de la relation, sans pour autant fermer des portes à l’évolution de cette dernière. En clair : si le but premier serait bien l’argent, il ne serait pas pour autant interdit de tomber amoureux… En fonction des termes posés dès le départ. 

Les sugar daddies, des “mécènes” à la recherche d’une relation sincère ?

Les sugar daddies sont donc des hommes prêts à “sponsoriser” financièrement une jeune femme en échange de sa compagnie. Un accord tacite entre les deux parties qui pourrait presque s’apparenter à du mécénat. En fonction des règles préétablies, le sugar daddy peut ainsi verser à sa sugar babe une rente mensuelle, financer ses études, son permis de conduire, son loyer et autres projets requérant une certaine somme d’argent. 

Toujours selon la plateforme MySugardaddy, laquelle compte aujourd’hui plus de 4 millions de membres dans le monde, les sugar daddys, bien que conscients des attentes financières de leurs compagnes, souhaiteraient “vivre des expériences exclusives et inoubliables” avec ces dernières. Une relation qui serait donc basée initialement sur l’argent, mais pas seulement. Il s’agirait en quelque sorte d’un échange de bons procédés, où le sugar daddy profiterait de la compagnie d’une jeune femme intéressante et où cette dernière s’assurerait des revenus, tout en profitant de l’expérience d’un homme mûr. “Un excellent moyen de s’ouvrir au monde”, toujours selon MySugardaddy, qui fait d’ailleurs de nombreux adeptes en France.

Contrairement aux idées reçues, les sugar daddies ne seraient pas uniquement des hommes très âgés, puisqu’ils auraient en moyenne entre 35 et 50 ans. Ces derniers, à la recherche de plus de spontanéité et de fraîcheur dans une relation intime, serait ainsi bien plus comblés par la fréquentation d’une jeune femme que d’une personne de leur âge. A l’inverse, les sugar babies chercheraient donc les connaissances et la maturité d’un homme d’âge mûr, et non simplement leur solvabilité. 

Sur le papier, le Sugar dating a visiblement de quoi séduire les Français, pays où le nombre de sugar daddies aurait explosé. En 2021, un site de Sugar dating mondial avançait ainsi un chiffre détonnant : l’Hexagone compterait ainsi pas moins de 92 029 sugar daddys, de quoi placer la France en première position des pays européens adeptes de Sugar dating. Viendraient ensuite l’Allemagne, avec ses 68 442 membres et juste après l’Espagne, avec toujours en 2021, 67 827 inscrits sur cette seule plateforme. 

Ces chiffres ne peuvent à eux seuls représenter l’ampleur du phénomène, puisque rien que sur la plateforme MySugardaddy, pas moins de 300 000 membres seraient actifs. Comment expliquer ce “succès” ? L’une des explications résiderait dans la nature même des relations permises par ce type de rencontres, où la communication décomplexée serait le point de départ. 

S’inscrire sur une plateforme de Sugar dating ne laisse en effet aucunement place aux doutes quant aux attentes des deux partenaires, sugar daddy comme sugar babe. Dès lors, point de déceptions ? À ce sujet, seule la réalité “du terrain” permettrait de répondre, puisque dans toute rencontre, aussi intéressée soit-elle, existe la possibilité de s’attacher au point de tomber amoureux. Dès lors, de profondes désillusions peuvent avoir lieu si les attentes de chacun viennent à évoluer au fil de la relation. Mais il s’agit là d’une problématique commune à tous les types de rencontres, qu’elles soient le fruit d’une plateforme comme du hasard… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.