Les noix peuvent sauver votre couple… enfin presque !

21 août 2012 - #pere

Une solution radicale pour améliorer la qualité du sperme

On savait déjà que les pistaches pouvaient faire des miracles contre les troubles de l’érection. Désormais, vous saurez que les messieurs qui envisagent de devenir papas devraient manger des noix. C’est bel et bien ce qui ressort d’une nouvelle étude publiée par la Fielding School of Public Health, qui fait partie de la célèbre université UCLA en Californie.

Cette étude a été menée auprès de 117 hommes en bonne santé de 21 à 35 ans, en prélevant des échantillons de sperme au démarrage et à la fin de l'étude. La moitié des sujets devait consommer quotidiennement une poignée d'environ 70 grammes de noix, en complément de leur régime alimentaire habituel.

Dans la culture populaire, les aphrodisiaques ont toujours eu une place importante. En effet, ces substances ou aliments sont censés stimuler nos instincts amoureux et érotiques. Que vous y croyiez o...Lire la suite

Des spermatozoïdes en nets progrès

A l'issue des douze semaines de l'étude, la qualité du sperme des mangeurs de noix s'était améliorée, alors que celle du groupe de contrôle n'avait pas évolué. En outre, les mangeurs de noix dont les spermatozoïdes étaient les plus paresseux au démarrage de l'étude ont affiché les progressions de qualité les plus spectaculaires à son issue.

Privilégier les noix de noyer

Ce n'est pas la première fois que les scientifiques présente l'humble noix comme un aliment miracle pour améliorer la fertilité. D'après le Dr Wendie Robbins, les noix de noyer sont les seules noix à afficher une teneur substantielle en oméga-3, un acide gras qui améliore la qualité du sperme, selon des études antérieures.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Enfin, dans le cas présent, on appréciera le fait que cette étude, publiée en ligne dans la revue Biology of Reproduction, a été fondée en partie par la Commission californienne des noix…