Ces 7 attitudes qui prouvent qu’une femme simule au lit

Votre femme prend-elle du plaisir au lit ou est-elle une simulatrice ? Et d’ailleurs, pourquoi sont-elles si nombreuses à feindre l’orgasme ? On va essayer de décrypter ce phénomène ensemble et vous donner quelques indices pour repérer si madame simule ou si vous êtes un vrai bon coup !

Pourquoi les femmes simulent-elles l’orgasme ?

En 2014, une étude menée par le site AshleyMadison (spécialisé dans les relations extra-conjugales) essayait de comprendre qui étaient les simulatrices.

Il semblerait surtout que les hommes aient de grandes difficultés à savoir si leur partenaire prend réellement leur pied au lit : 2 hommes sur 3 se déclarent incapable de savoir si leur conjointe a atteint l’orgasme lors de leur dernier rapport sexuel. Dans le même temps, près de trois quarts des femmes (73% précisément) reconnaissent clairement avoir déjà simulé sous la couette.

Ce n’est pas en un article que l’on va donc parvenir à décrypter l’orgasme féminin. On pourra toutefois s’amuser des résultats rapportés par cette même étude dans le cadre d’un rapport extra-conjugal : 67,3% des hommes pensent que leur maîtresse a bel et bien joui lors de leur dernier ébat sexuel, et 77,2% des femmes qui trompent leur mari ont bien eu un orgasme avec leur amant.

Un chiffre « logique » pour un site spécialisé dans l’adultère, mais qui peut amener à un autre raisonnement : une femme atteint plus souvent l’orgasme quand elle n’est pas dans sa routine habituelle, quand il y a une sensation de danger ou d’interdit. Au lieu d’encourager les infidélités, on vous conseille donc une fois de plus de penser à mettre du piment dans votre vie sexuelle. C’est la clé pour une sexualité épanouie et des orgasmes non feints !

Pourquoi les femmes simulent-elles l'orgasme ?

Et si la simulation était plus inutile qu’autre chose ?

Néanmoins, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. Une autre étude canadienne, publiée là aussi en 2014 dans Archives of Sexual Behavior, rapporte que les hommes et femmes seraient plus perspicaces qu’on ne le croit sur le niveau de satisfaction sexuelle de leur partenaire.

Près de 84 couples hétérosexuels ont été passés à la loupe dans le cadre d’une étude sur la sexualité et la satisfaction. Chaque partenaire devait apprécier son niveau d’engagement et de satisfaction sexuelle au sein de sa relation de couple, ainsi que sa capacité de reconnaissance des émotions de l’autre.

Erin E. Fallis et Uzma S. Rehman et Christine Purdon, chercheurs à l’Université de Waterloo au Canada, ont concrètement démontré que les signaux que les couples s’échangeaient étaient bien reçus de la part de l’un et l’autre des partenaires. Contrairement aux idées reçues, les couples communiquent et sont perspicaces sur le niveau de satisfaction sexuelle de leurs partenaires. Deux facteurs, selon les auteurs, y contribuent : la qualité de la relation sexuelle, ainsi que l’attention aux émotions de l’autre.

Si les hommes ont légèrement tendance à sous-estimer la satisfaction sexuelle de leur conjointe, les femmes seraient, elles, plus précises et ne sous ou surestimeraient pas la capacité d’évaluer avec précision ce niveau de satisfaction. Il est donc inutile de mentir sur son plaisir sexuel, d’autant plus que la relation est de longue durée et solide.

Pour autant, sans forcément parler de simulation, certaines femmes se montrent plus bruyantes que d’autres au lit… et ce ne sont pas toujours celles qui prennent le plus de plaisir. Ces gémissements peuvent être vus comme un « jeu érotique » qui excite davantage l’homme… qui prendra lui-même plus de plaisir et en donnera logiquement plus à sa partenaire !

Les hommes aussi simulent !

Les hommes aussi simulent au lit

Après être parti à la recherche d’études scientifiques liées à l’orgasme féminin et à la simulation, nous sommes logiquement tombés sur une enquête du même acabit dédiée aux hommes. Menée par l’université du Kansas et publiée dans le Journal of Sex Research, elle nous apprend que les hommes ne sont pas les derniers à faire semblant de jouir !

Selon cette étude, qui a concerné les habitudes sexuelles d’un panel de 281 hommes et femmes, 28% des hommes simuleraient (contre 68% des femmes issues de ce même panel). Les chercheurs en profitent pour mettre fin à un autre mythe : l’éjaculation n’est pas nécessairement synonyme d’orgasme… et inversement.

Pendant l’acte sexuel, l’orgasme apparaît comme la preuve du plaisir pris par le partenaire. Et puisque celui-ci est parfois difficilement atteignable par la simple pénétration pour les femmes (à moins de trouver la bonne position sexuelle), la simulation apparaît comme une solution toute trouvée.

Chez les hommes, ce comportement pourrait être un moyen de dissimuler des problèmes d’éjaculation précoce. Ayant joui trop rapidement, ils feraient aussi « semblant »… mais maintenir l’érection dans cette situation n’est pas chose aisée et il y a fort à parier pour qu’un tel simulateur ne dupe personne !

Là encore, on peut voir que le diktat de l’orgasme touche les deux sexes. Loin d’être un signe d’inexpérience sexuelle, il constitue une pression inutile pour tous ceux (et toutes celles) qui cherchent à être « le meilleur coup au lit ». Gardez à l’esprit que la meilleure solution pour prendre du plaisir est de dédramatiser, communiquer avec son ou sa partenaire, bref, partager ces moments intimes.

7 signes qui prouvent qu’une femme simule

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la simulation orgasmique, ses causes et sa vraie-fausse utilité, on va vous donner quelques petits trucs pour essayer de démasquer une simulatrice au lit. Mais encore une fois, ne soyez pas outré si madame adopte de tels comportements : parlez-lui en simplement si cela vous dérange !

1. Ses soupirs

Un orgasme s’exprime par une respiration saccadée et un souffle court. La manifestation de soupirs harmonieux et un souffle régulier ou, au contraire, une expression exagérée de plaisir sont des signes de simulation.

2. Son silence

Une femme satisfaite s’exprimera après un coït avec volubilité, un sourire aux lèvres. Son silence, son visage fermé ou son indifférence révèlent qu’elle n’a pas forcément atteint la plénitude.

3. Son sourire et son regard fuyant

Elle affiche un sourire condescendant ou timide, associé à un regard fixe ou fuyant (voire elle ferme les yeux pour ne pas vous voir). Elle est gênée.

Preuves qu'une femme simule au lit

4. Des gestes sans tendresse

Une femme épanouie ira se blottir dans vos bras. Au contraire, une femme insatisfaite limitera le contact et vous fuira.

5. Des stimulants

Elle vous propose des stimulants tels que de l’alcool ou des dopants. Cela signifie qu’elle cherche des excitants pour se préparer à votre désir qui est non réciproque.

6. Des stimulations alternatives

Elle soumet des idées alternatives de caresses, guide la main qui l’effleure. Elle est lassée de ses simulations et cherche à atteindre l’orgasme. Il faut l’écouter, elle est le mieux à même de vous aiguiller vers un plaisir commun.

7. Des amis évoquent la simulation

Aux discussions sur les simulations orgasmiques des femmes, elle rit nerveusement, présente un sourire crispé qui reflète gêne et nervosité. Elle évoque la plénitude de ses amies avec insistance, en décrivant leur méthode pour atteindre l’orgasme. Elle cherche à vous signifier sa frustration.