7 causes insolites des troubles de l’érection

Aux États-Unis, près de 30 millions d’hommes sont touchés par des problèmes érectiles. En France, ce nombre serait compris entre 2 et 3 millions, mais il n’est pas facile d’avoir un chiffre très précis.

Ces hommes sont ainsi dans l’impossibilité d’avoir une érection ou sont victimes d’un manque de rigidité. Si l’âge ou l’état de santé sont le plus souvent mis en cause, ces troubles peuvent avoir bien d’autres explications. Des explications parfois assez insolites.

1. Les maladies parodontales

A priori, la relation entre les gencives et le pénis n’est pas évidente, mais les affections gingivales constituent un facteur augmentant le risque de crise cardiaque, connue pour affecter la capacité d’érection.

Des chercheurs espagnols ont mis en avant un lien entre la parodontite chronique et le dysfonctionnement érectile. En effet, leur étude démontre que chez les trois-quarts des personnes touchées par des troubles érectiles souffrent également de parodontite.

2. La jalousie

Avoir une partenaire qui passe beaucoup de temps avec d’autres hommes peut conduire à des difficultés érectiles. Un homme jaloux craint que sa compagne ait une relation affective ou sexuelle avec quelqu’un d’autre. Cette jalousie peut se manifester de manière envahissante et surgir au moment de l’acte sexuel, empêchant toute érection.

3. Le cyclisme

En 2005, un article paru dans The Journal of Sexual Medecine a révélé que la pratique du vélo, sur une grande distance et pendant une longue période, pouvait être à l’origine de troubles de ce type. Cette information est à nuancer avec l’étude publiée en 2018 par The Journal of Urology qui annonce finalement que la pratique du vélo ne causerait pas de dommages sexuels. D’ailleurs, les cyclistes intensifs auraient même un meilleur fonctionnement érectile que les pratiquants occasionnels !

4. Le salaire des femmes

Pour un homme en couple, le fait que sa compagne ait des revenus plus élevés peut avoir des effets particulièrement négatifs sous la couette. L’homme se sentirait diminué face à une femme qui rapporterait plus d’argent dans le foyer… Allez, messieurs, calmez votre ego, votre vigueur reviendra !

5. L’arrivée d’un bébé

Bien que cela puisse sembler assez surprenant, des chercheurs américains ont démontré que la naissance d’un enfant pouvait engendrer une baisse de libido. Chez l’homme aussi bien que chez la femme. Cela s’observe dès la grossesse à cause du ventre de la femme qui peut être dérangeant autant pour elle que pour lui. Ensuite, entre la fatigue et les séquelles de l’accouchement, il peut se passer un laps de temps important avant de retrouver une libido normale.

6. La taille du cou

Nous avions déjà évoqué ce phénomène… A l’origine de l’apnée du sommeil, un gros cou pourrait aussi être un facteur entraînant des difficultés d’érection, chez certains hommes. Si cette information peut faire sourire, avoir un cou puissant ne veut pas forcément dire impuissance ! D’autres facteurs rentrent en compte en plus de la circonférence du cou, tels que le diabète, la pression artérielle et l’obésité.

7. Le smartphone

Déjà mis en cause dans de nombreux dysfonctionnements de l’organisme, le téléphone portable provoquerait également des troubles sexuels. Ce n’est pas une surprise, et il n’est plus à prouver que l’intrusion du smartphone dans nos vies de couple est néfaste. Alors, messieurs, il serait peut-être temps de raccrocher…

À lire également

Problèmes d’érection : quelles solutions ?
Troubles de l’érection : la faute au numérique