Ces filles essaient de chanter… pendant un orgasme

Le trio néerlandais ADAM crée le buzz

Un clip pour le moins original

Le clip de la chanson Go to Go s'inspire du projet d'un photographe américain, Clayton Cubbit, qui, en 2012, avait organisé des lectures hystériques. Des femmes, filmées à mi-corps, assises seules à une table, donnaient lecture d'extraits divers. Une lecture perturbée par l'utilisation d'un sextoy qui, progressivement, les menait à l'orgasme. Les chanteuses d'ADAM se sont donc elles aussi prêtées à l'exercice. Filmées de manière semblable, elles interprètent Go to Go en réfrénant ce qu'impulse à leur corps l'action d'un vibromasseur.

Un orgasme, et alors ?

La démarche de Clayton Cubbit tendait à montrer la multiplicité d'un instant dont l'évocation est trop souvent taboue. Le photographe en donnait à voir la possible beauté. L'on aurait pu imaginer, dans une attente vaguement caricaturale de la chose, que les membres d'ADAM se transformeraient en sopranos coloratures, atteignant des aigus incroyables mais peu maîtrisés. Chacune réussit pourtant sa prestation. Parfois un sourire, un rire même, un soupir. Rien de plus.

Et, puisqu'il n'y a pas plus d'intérêt vocal ou visuel que de démarche affichée par le groupe, on se questionne sur la finalité du clip et sur la véracité même du projet. Faire sensation ? Avec plus de 10 millions de vues sur YouTube, on peut dire que c'est une réussite à ce niveau…

Partager